Nicolas Demorand : même les journalistes de Libé n’en peuvent plus !

Nicolas_Demorand_

Nicolas_Demorand_Nicolas Demorand, le héraut du hollandisme triomphant et de la désinformation socialiste fatigue jusqu’à la rédaction de Libération. Les journalistes de l’organe de presse du parti socialiste ont annoncé une nouvelle grève pour réclamer le départ de leur patron alors que les ventes du titre continuent à s’effondrer au même rythme que la courbe de confiance du président de la République.

A coups de unes racoleuses et d’un soutien sans faille (et sans recul) à la politique du gouvernement, le Libé de Nicolas Demorand est en train de perdre ses derniers lecteurs. La Bible des bobos crève comme le reste de la gauche par où elle a pêché : après dix années à faire exclusivement son beurre sur l’anti-sarkozysme ils se trouvent bien dépourvus depuis que Flanby est venu. Reste la Manif pour tous subtilement comparée aux ligues de 1934, le belliqueux Clément Méric érigé en martyr antifa. Mais la ficelle est un peu grosse.

Derrière les coups médiatiques fumeux tentés par Nicolas Demorand se cache le grand néant de la gauche sociétale, secrètement convertie depuis des décennies au libertaro-libéralisme et à la société du spectacle. Un écran de fumée qui ne parvient pas à masquer le vide sidéral des éditos du futur ex-patron de Libération. Des mots vides de sens répétés en boucle comme des formules magiques… Fades. Trop Fades. Y compris pour les poignées de lecteurs qui demeurent fidèle à Libé.

Insuportables surtout pour les journalistes de la Pravda socialiste qui aimeraient faire entendre une autre petite musique que la soupe de Monsieur Demorand. Une musique d’une gauche archaïque qui risque de râper les oreilles en ce début de XXIè siècle, mais qui aura au moins le mérite de rappeler que la gauche peut proposer autre chose que la social-démocratie sociétale de François Hollande. En espérant que ça suffise à leur faire perdre les prochaines élections…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

10 réactions à “Nicolas Demorand : même les journalistes de Libé n’en peuvent plus !”

  1. Nicolas Demorand ! des visions ! stop les champignons Hallucinogènes !et autres produits toxiques ! illuminations ?
    un point en commun avec VALLS LA MENACE =
    toujours voir des NAZIS / DES FACHOS / et mettre en accusation une extrême droite ? Qui n’existe uniquement que sous leur chapeau de blablateurs . FAIRE PEUR ?
    soutenir des ANTIFAS ? des casseurs / agresseurs !
    capuchards/cagoulards/ bonnets et foulards sur le nez ! pour les reconnaitre = il frappent par derrière . POUR EUX ?
    pas de dissolution ? SERVITEURS UTILES pour mettre le merdier dans les MANIFS . dommage pour eux = les vidéos/ photos de portables des milliers de clicher sur eux = changer la couleur des capuches et des bonnets ? aussi les pantalons et les chaussures . LES AMIS DES AMIS ? TOUT A DES LIMITES.

  2. Normal qu il n intéresse personne , lorsqu il prétendait qu hollande était le sauveur de la France ,le meilleur candidat de la gauche nous constatons qu aujourd’hui consort demorand passe pour un cancre .

  3. Finalement, cela prouve qu’encore une fois, malgre le blabla et les grands discours, le socialisme n’est que du vent.

    Une idee pour faire remonter les ventes de Libe :

    Editez-le sous forme de rouleau avec des carres pre-decoupes !

    Il sera enfin vendu sous son vrai nom de torche-cul.

  4. La version papier va disparaître? Oh non!!! C´est le cochon d´inde des enfants et la poissonnerie du quartier qui ne vont pas apprécier.

  5. Dernièrement n´ont ils pas envoyé une journaliste en mission d´investigation à l´Île Maurice sur la reproduction du crabe rose (espèce menacée)?!

  6. Quel article belliqueux!C’est du journalisme ça?Que de fadaises,d’idées reçues et racoleuses..Sans être fan de Libé..c’est quand même d’un autre niveau.Vers lequel vous avez du mal à vous hisser.

  7. Libé d’un autre niveau ?…oui celui de PQ de gauchiasse!
    On se rappelle bien ses appels en faveur de la pédophilie …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.