/>

Panthéonisation politicienne‏

Rédigé par Theo Gauthier le 21 février 2014.

Pantéon_(Francia)À quatre semaines des municipales, le souci de M.Hollande n’est pas la situation du pays qui se dégrade lentement au rythme des parlotes sur les pactes, les observatoires, les contreparties… Non, M.Hollande se préoccupe essentiellement de limiter les dégâts aux prochaines municipales.

Il faut d’urgence trouver une manière de remobiliser la gauche : impossible d’utiliser désormais les “réformes sociétales “, on redoute la mobilisation des fascistes catholiques… Le Panthéon fera l’affaire, mais à la ” hollandaise “, la gauche, la parité (deux hommes deux femmes, comme sur les listes aux municipales) Jean Zay pour se concilier les enseignants, Geneviève de Gaulle pour montrer qu’on n’est pas sectaire…

On croyait que l’entrée de Jean Moulin pouvait résumer cet épisode de l’Histoire de France, mais les habiletés politiciennes vont bientôt faire de la Résistance l’alpha et l’oméga de la reconnaissance du pays à ses grands hommes…

Bientôt majoritaires dans la crypte, les résistants vont devoir organiser leur cohabitation post-mortem tant Moulin et Brossolette se détestaient de leur vivant. Manifestation de l’inculture de M.Hollande, pour qui la grandeur n’est pas dans l’art mais plus prosaïquement dans le métier qu’il exerce depuis des années.

Cette panthéonisation collective lui ressemble, pesée au trébuchet, comme l’aurait imaginée un sous-préfet de Corrèze.

Lire tous les articles de l’auteur ici.

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Parité gauche droite? Que nenni, et en ce je ne veux en aucun cas mettre en doute l´héroïsme de ces femmes et hommes, mais une figure comme Marie Madeleine Fourcade (lire l`admirable Arche de Noé”) aurait été aussi la bienvenue, mais n´étant pas socialo…
    Est ce que Bidauchon voudrait faire oublier tous ces chefs de la collaboration issus de la SFIO et du PC?! Laval, Deat, Doriot et autres?!

  2. amazonia dit :

    LE FUTUR DE LA FRANCE ?
    DEPUIS 30 ANS = UMPS DIRIGENT NOTRE FRANCE ?
    SVP VOIR GOOGLE = taper VIDEO MAIRIE MONTARGIE !
    JEUNES = quenelle +insulte hollande + chant des partisans . UN SCANDALE . UNE HONTE .
    LES DISCOURTS DE HOLLANDE ?
    ALORS APRES CELA ? LE CHANT DES PARTISANS ?
    OU EST LE RESPECT POUR LA FRANCE ?
    QUE FAIT VALLS ? LE TOUR DE FRANCE .
    il court derrière le FN ?
    PAUVRE FRANCE .

  3. Daniel pilotte dit :

    Le président hollande a tellement peur de perdre lors des prochaines échéances électorale de mars et juin 2014 , qu il propose afin d avoir une meilleure notoriété pour lui et surtout pour son gouvernement et les élus socialiste , il propose des réformes sociétales qui sont faites en dépit du bon sens , de savoir madame Genevieve de GAULLE au Panthéon est de la pure récupération politique .

  4. amazonia dit :

    EN HOLLANDIE =pendant ce temps A NANTES ?
    Jolie ville ! a feu et a sang =destructions de boutiques commerçant agresser pillage ! NANTE ça brule ++COMME EN UKRAINE NOS MEDIAS ? TELE ? PRESSE PAPIER ? RADIO ?
    OU SONT LES GENDARMES ? VALLS LA MENACE ? COMPLICE DES CASSEURS ceux qui ont des bonnets /capuches / cagoules DES EXTRËMES GAUCHE +ULTRA GAUCHE ?
    VALLS ? SILENCE IL COUT ET ACCUSE TOUJOURS LA DROITE +les familles des régions de France ?
    UKRAINE +FRANCE /NANTE CA FUME ?

  5. FdeF dit :

    Jean Zay – Le Drapeau (1924)
    Le poème qui suit a été écrit en 1924 par Jean Zay que François Hollande va faire entrer au
    Panthéon…
    Ils sont quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là.
    Quinze cent mille dans mon pays, Quinze millions dans tout les pays.
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille hommes morts pour cette saloperie tricolore…
    Quinze cent mille dont chacun avait une mère, une maîtresse,
    Des enfants, une maison, une vie un espoir, un coeur…
    Qu’est ce que c’est que cette loque pour laquelle ils sont morts ?
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille morts pour cette saloperie.
    Quinze cent mille éventrés, déchiquetés,
    Anéantis dans le fumier d’un champ de bataille,
    Quinze cent mille qui n’entendront plus JAMAIS,
    Que leurs amours ne reverront plus JAMAIS.
    Quinze cent mille pourris dans quelques cimetières
    Sans planches et sans prières…
    Est-ce que vous ne voyez pas comme ils étaient beaux, résolus, heureux
    De vivre, comme leurs regards brillaient, comme leurs femmes les aimaient ?
    Ils ne sont plus que des pourritures…
    Pour cette immonde petite guenille !
    Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement,
    Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes
    Pour le sang frais, le sang humain aux odeurs âpres qui gicle sous tes plis
    Je te hais au nom des squelettes… Ils étaient Quinze cent mille
    Je te hais pour tous ceux qui te saluent,
    Je te hais a cause des peigne-culs, des couillons, des putains,
    Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre,
    Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial,
    Le défi aux hommes que nous ne savons pas être.
    Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,
    Le blanc livide de tes remords.
    Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grand coup
    Les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts.
    Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
    Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs.

    • Damdam dit :

      À l’âge de vingt ans, horrifié par les massacres de la Première guerre mondiale, il écrit Le Drapeau, poème en vers (daté du 6 mars 1924, il est dédié à Paul Dreux).

      Ce texte antimilitariste, écrit par un jeune homme de vingt ans, à quelques années de la guerre de 1914-1918, a fait évidemment polémique.

Laisser un commentaire