/>

Une semaine en Hollandie, #66

Rédigé par Nikkopol le 11 mars 2014.

hollande_montre

hollande_montreUne bien jolie semaine pendant laquelle on aura célébré Julie Point-G, un ministre de la république militant avant tout et naturellement pépère dont l’incompétence et la trouille nous conduisent droit dans le mur. Petite revue d’une semaine normale en Hollandie…

Julie 1 – Aurélie 0. Les artistes subventionnés devraient se féliciter : la France compte 2 ministres de la culture ! Et avouons le tout net : ma douce Aurélie ne fait pas le poids. En même temps, c’est pas comme si c’était une énorme surprise… Certains bruits d’alcôve nous racontent que, sur l’oreiller, l’immense actrice Julie Gayet, dont le talent est inversement proportionnel à son goût pour la subvention culturelle, glisserait dans l’oreille du petit corrézien les grandes orientations de sa politique culturelle…

Une chose est sûre, Julie ne parle pas la bouche pleine puisqu’elle sait manifestement se faire comprendre. Ainsi serait-elle intervenue pour maintenir Eric de Chassey à la tête de la Villa Médicis, contre l’avis de ma chère chérie Aurélie. Et c’est l’Elysée directement qui avait informé la ministre en charge de cette décision jugée surprenante, tellement pépère n’y comprend rien à la culture. Notons au passage que ce monsieur est l’époux d’Anne Consigny, grande amie de notre Pompadour des temps modernes… Renvoi d’ascenseur, sans aucun doute, celui-ci avait sorti le nom de notre actrice nationale pour qu’elle figure au prestigieux jury de ladite Villa…

Devant l’ahurissement du petit monde culturo-médiatique, le bonhomme s’était justifié par le fait « qu’elle est une personnalité importante du cinéma… » Ben voyons. Soulignons que le seul rôle majeur de cette « importante personnalité » remonte à 1996 dans ce film courageux, « Dephine 1- Yvan 0 », le seul film français annonçant dans son titre le nombre d’entrées publiques qu’il allait faire… D’ailleurs, l’immense comédienne n’en serait pas à son coup d’essai puisqu’elle aurait déjà prolongé autant que possible le bail d’ Eric Garandeau à la tête du CNC… Décidément, Julie, au delà de son immense talent de comédienne connu et reconnu partout dans le monde, semble être pleine de ressources… Mais, le scandale, fondamentalement, c’est que pépère intervienne contre sa ministre pour faire plaisir à sa poule. On se parle de la conduite de la France, non ? Alors soit il fait confiance à ses ministres et il les laisse faire. Soit il lui reste un gramme de lucidité et il pense que ce sont des branques. Auquel cas il les vire.

Valls à la manœuvre. On sait tous l’entreprise de déconstruction dans laquelle la gauche est lancée depuis qu’elle est au pouvoir : nation, culture, école, autorité de l’état, institutions… rien n’y échappe. Telle une faucheuse implacable, elle arrache un à un tous les piliers de la civilisation qui tenaient encore à la société debout. Et dans cette entreprise systématique, Valls n’est pas le dernier à s’amuser. Cette semaine, il a tout simplement refusé que la réserve parlementaire du député du 16° arrondissement de Paris Claude Goasguen aille à la réfection du grand orgue Cavaillé-Coll de l’église Notre-Dame d’Auteuil. Motif ? La réfection de ce grand orgue ne présente pas un objet « d’intérêt de politique local »… Souvenons-nous chaque instant du grand dessein de cette gauche au pouvoir : achever, enfin, la révolution française (celle de 1793, naturellement, la génocidaire) et abattre une bonne fois pour toute la religion catholique. Jamais, sans doute, depuis 60 ans dans notre pays, le mot résistance n’avait été si plein de sens…

Manuel en maitre chanteur. Là encore, une histoire sortie cette semaine dans un silence médiatique étourdissant. Une brillante étudiante russe de 19 ans, Anna, première de sa classe de prépa littéraire, en attente de naturalisation, avait fait trop de zèle du point de vue de la police politique de notre beau pays. La petite sotte au cerveau malade avait en effet participé à toutes les « Manif pour Tous ». La préfecture de police n’a rien trouvé de plus élégant que de lui proposer de collaborer contre une certaine mansuétude des autorités… En clair, tu nous rencardes sur les odieux réacs en serre-têtes à poussettes qui manifestent contre le Dieu Progrès et on t’accorde tes papiers… Les bonnes vieilles méthodes de la gauche au pouvoir, quoi… «Vous êtes de droite, je présume!», attaque le policier dès l’entrée de la jeune fille dans son bureau du commissariat de Viroflay. «Ils m’ont même demandé si j’allais à la messe!», raconte la jeune orthodoxe. «Est-ce que vous êtes allée à la Manif pour tous? Et vos amis de prépa? Et ceux de votre ancien lycée versaillais?», mitraillent un major et son commandant, invitant donc l’étudiante à la délation politique. Les policiers laissent planer la menace d’un «avis défavorable». «À moins que, pour montrer votre bonne foi, vous ne donniez des noms précis de gens qui participent à la Manif pour tous…, lâchent-ils. Et que vous n’alliez, jeudi 10 octobre prochain, aux Veilleurs, à Versailles… ». Stalinien un jour, stalinien toujours…

Le Communautarisme Tour 2014 ! On sait que l’Elysée s’affole de la déroute électorale annoncée : les plus optimistes, pour la gauche aux affaires, prédisent une déculottée digne de celle de 1983. Quant aux pessimistes, ils imaginent bien pire. Et quand on sait que le PS ne tient sa subsistance qu’à ses baronnies locales, on se rend bien compte que pour le pouvoir, l’élection municipale qui s’avance est bien « la mère de toutes les élections ! ». Pépère cherche donc a limiter la casse et surtout à recoller les morceaux d’un électorat en lambeaux… Quitte à tomber dans le communautarisme le plus évident. D’abord, il a tenté de se refaire une santé catholique en allant serrer la main de François, l’autre, le romain. Echec total, il est passé pour ce qu’il est, à savoir un cuistre inculte. Et qu’il a pris une leçon de la part du Saint Père qui lui a expliqué un peu ce qu’était la culture catholique.

Sans honte, quelques semaines plus tard, il allé dragouiller les votes musulmans et assimilés, bien plus importants pour lui tellement cette communauté à joué son rôle dans son élection de mai 2012. C’est à la Grande Mosquée de Paris qu’il est allé souligner « l’importance » des soldats musulmans dans l’issue de la Grande Guerre. Les plus pervers d’entre nous avaient alors souligné qu’il était baroque d’extraire du grand massacre telle ou telle partie de l’armée française sur le seul fait religieux. Mais bon. Cette semaine, son Communautarisme Tour 2014 s’est achevé avec le dîner du Crif, véritable entreprise communautariste alors même qu’il ne représente au mieux qu’un sixième des juifs de France. Que viennent-ils donc y faire ? Y écouter, comme le dit Elie Arié dans Marianne “des leçons de géopolitique, s’entendre expliquer quelle politique ils doivent mener dans l’intérêt d’ Israël, se faire décerner publiquement des bons et des mauvais points, et promettre humblement de faire mieux la prochaine fois ” ? Plutôt tenter à quelques semaines des municipales de récupérer un soi-disant “vote juif”, comme quelques jours auparavant, il venait de faire de même avec un supposé “vote musulman” ? On attend désormais une visite de pépère au déjeuner du lundi de Pâques de Civitas…

Bruxelles se fâche. L’info est passée presqu’inaperçue cette semaine. Mais l’économie française est placée par la commission sous « surveillance renforcée ». En cause ? Une nouvelle fois, la compétitivité vacillante de la France et son niveau élevé de dette… 2 ans après, rien n’a été corrigé, quoi ! Précisément, Bruxelles souligne « «Le déficit commercial qui ne cesse de se creuser reflète la perte continue des parts de marché à l’exportation. De plus, malgré les mesures prises pour favoriser la compétitivité, jusqu’à présent, le rééquilibrage est limité. (Sans blague ! ). Sans oublier le coût du travail qui reste élevé et donc qui pèse sur les marges des entreprises, pénalisant ainsi l’investissement ». Concernant le niveau de la dette, le risque est que la France se retrouve «exposée à des turbulences sur les marchés financiers, qui auraient des retombées sur l’économie réelle ». Le rapport se termine avec la confirmation du risque de dérapage des déficits publics bien au-delà des engagements pris par les peintres socialistes qui tentent de nous gouverner : 4% en 2014 et péniblement 3,9% en 2015 alors même que nous nous sommes engagés à atterrir autour de 2,8 ! Une paille… L’incompétence crasse, c’est jusqu’à quand ?

Résiste ! Les ventes de disques, ma bonne dame, c’est plus ce que c’était. Et personne n’échappe à cette crise… Même le chanteur préféré des français, aussi engagé politiquement qu’exilé fiscalement, à savoir notre bon Yannick Noah. Pour remédier à la désaffection du publique, rien ne vaut une jolie cause. Et en cette période de gouvernance de type fiasco socialiste, les combats porteurs se font rares. En fait, il n’en reste qu’un seul, le vrai, l’unique, l’éternel : la gauche contre le fascisme. Qui s’incarne donc sous la forme finalement assez prévisible de « Yannick chante contre Marine ». A 1 mois des municipales, ça ne peut pas faire de mal aux copains… et puis on est certain que la presse amie fera quelques papiers sur l’album… Un peu de promo gratos, c’est toujours ça de pris ! Le courageux Yannick s’est donc déchiré sur des textes d’une profondeur abyssale : « Ma colère n’est pas un front, elle n’est pas nationale »… Pfiou, rien qu’une telle tirade, ça vaut les 20 euros du CD, non ? Une fois n’est pas coutume, saluons la répartie de la fille de son père, qui a dit attendre avec une certaine impatience « la prochaine étape, qui pourrait être un album ‘Boule et Bill s’engagent contre les extrêmes’ ou ‘Bécassine fait de l’anti-fascisme’ »… Cette gauche n’a donc rien appris.

Ca s’appelle la trouille. Tout le monde le dit : pépère se fait dessus. A quelques jours maintenant d’une bran-bran d’une branlée électorale, l’exécutif qui n’allait déjà pas bien vite s’est complètement arrêté. Tout le monde attend de savoir s’il gardera son petit fauteuil, sa petite retraite, ses petites fonctions dans le petit jeu de chaises musicales qui s’annonce. A tel point qu’à peine une idée est lancée qu’elle est aussitôt démentie. On sait, par exemple, que pépère cherche 50 milliards d’économies, au bas mot, pour essayer de tenir ses propres engagements… engagements pour lequel il a déjà obtenu 2 ans de délai en allant mendier auprès de nos partenaires européens. Peillon invoque en off le courage politique de geler l’avancement des fonctionnaires ? Il s’aplatit quelques heures après en s’offusquant que jamais, ô grand jamais une telle idée lui viendrait à l’esprit… Le Parisien croit savoir que l’Etat va sucrer 10 milliards de subventions aux collectivités locales ? La très sexy Lebranchu, ministre des planqués de la fonction publique se répand autant qu’elle peut pour dire que jamais, ô grand jamais on oserait faire un truc pareil… A tel point que ces peintres sont obligés d’envoyer des courriers aux fonctionnaires pour les rassurer… Ce qui, soit dit en passant, ne doit pas rassurer grand monde, tellement ces escrocs font souvent l’opposé de ce qu’ils annoncent… Alors même que de l’aveu même des troupes hollandistes, pépère et ses sbires sont en échec : ainsi le député PS Christophe Caresche l’admet clairement : « Notre pays est sous surveillance. La dette continue de filer, la Commission européenne va nous demander des comptes… » Et ils ne sont qu’à mi-mandat… Au palais, on n’a pas fini de « cacher la merde au chat », comme disait ma grand-mère. Si en plus il n’y a pas que les chats qui se laissent aller sur les tapis…

Trou d’air. Personne n’a l’air de s’en rendre compte, et la presse fait mine de ne pas s’en apercevoir, mais les municipales vont coïncider, c’est ballot, avec un sérieux trou d’air dans l’économie. Le chômage n’a pas amorcé le moindre début d’un commencement de retournement de courbe, loin de là, les impôts, eux, suivent toujours la même courbe, exponentielle. D’ailleurs, les guignols qui s’empiffrent avec nos impôts nous annoncent maintenant qu’ils « espèrent faire baisser le chômage au courant de 2014 ». Et ben, c’est réconfortant, non ? Au rayon des bonnes nouvelles, l’insécurité cartonne également, dont on a d’ailleurs appris cette semaine que les chiffres rendus publics étaient bidons. Et oui la préfecture préfère ne pas effrayer la populace en annonçant les vraies chiffres de la criminalité. En Hollandie, on appelle ça de la prévention. Bref, tous les indicateurs sont au rouge vif, tant les défaillances d’entreprises explosent sur les 2 premiers mois de l’année, que le moral des décideurs économiques (l’indice PMI replonge, anticipant sans doute la récession à venir). Va falloir aller voter, les gars. Et sanctionner durement les peintres qui nous plombent.

Chiffres toujours. Les sondeurs ont paraît-il du mal à y croire eux mêmes ! Ce mois-ci, ce sont plusieurs maisons qui donnent dans l’alerte rouge : chez Yougov, pépère perd encore un point, à 16% d’opinions favorables. Pour le Figaro Magazine, il atteint péniblement 17%. Et tous s’accordent à dire que c’est sur ces premiers (et derniers !) soutiens qu’il perd désormais du terrain : les socialistes eux-mêmes. Dans le même temps, et c’est aussi un enseignement de ces sondages, les mécontents gagnent entre 4 et 6 points à plus de 75% ! Un massacre ! il nous battra tous les records, le petit gros, dont il se dit qu’il n’a désormais qu’une trouille : ne pas parvenir à finir son mandat. On y travaille, mon con, on y travaille…

Une histoire de genre. Tandis que la Khmer Najat essayait de faire signer tout un tas de ramassis de corps intermédiaires, une fuite a fait sortir l’info dans la presse. Le cabinet de la tarée du genre a fait passer en toute hâte aux syndicats professionnels comme au Medef, sans que cela d’ailleurs ne relève en rien de leur domaine de compétence, une note comme quoi les signataires soutenaient les études de genre et donc les fameux « ABCD de l’Egalité » expérimentés en ce moment même dans certaines académies… Une fuite a stoppé tout net cette manœuvre grossière. D’ailleurs, ces derniers jours même la gauche bien-pensante a commencé à se désolidariser avec cette entreprise de rééducation des enfants. Michel Onfray, d’abord, y est allé de son couplet sur son blog, sans que l’on puisse le suspecter d’être un odieux réactionnaire : son dernier billet revient sur la genèse de ces folles expérimentations au nom du genre et il avoue clairement que cette dénégation du réel est une folie absolue. Et de conclure : « le réel a montré que la théorie du genre était une fiction dangereuse, mais quantité de gens souscrivent à cette nouvelle déraison – dont Najat Valaud-Belkacem. Un jour viendra où l’on fera le compte des ravages effectués par cette sidérante idéologie post-moderne. Quand ? Et après quels considérables dommages ? ».

Sur Libé.fr (toujours en vie, aussi surprenant que cela puisse paraître), c’est Marcella Iacub, pas à proprement parlé une égérie de Civitas, qui commence sa tribune par une affirmation sans ambigüité : « si j’avais des enfants, je n’aimerais pas qu’on leur prodigue des cours de genre dans les écoles ». Elle explique plus loin son point de vue : « si je me méfie de ces enseignements, c’est que je me méfie des associations féministes qui travaillent avec le gouvernement actuel et qui cherchent à guérir les enfants de la culture patriarcale ». Elle parle « d’endoctrinement des enfants à ces théories féministes » qui avancent « masquées sous le sceau de l’égalité hommes femmes ». Et de conclure : « Des enfants endoctrinés dans les théories féministes officielles ne seront pas des citoyens libres mais des esclaves et cela est encore plus dangereux que le machisme… » Il semblerait que certains à gauche se réveillent…

Français, oui, mais d’où. Alain Finkielkraut a eu droit à une volée de bois vert dès qu’il l’ouvre, et ce depuis son opuscule sur « l’identité malheureuse » vraiment pas du goût des bien pensants qui nous gouvernent. Lors d’une récente émission de télé, opposé à Valls, il a eu le malheur de parler de « français de souche », en opposition aux français naturalisés. Citant son propre exemple de naturalisé (en 1949), il explique « qu’il est aussi français que le Général de Gaulle mais pas tout à fait français comme lui ». Or, 2 matadors socialistes de l’anti-racisme, Mehdi Ouraoui, ancien dir cab d’Harlem Désir et Naïma Charaï, présidente de l’Agence national pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE) ont saisi le CSA. Dans une lettre envoyée à son président, ils qualifient l’intervention d’Alain Finkielkraut «d’inacceptable» et «dangereuse». Plus récemment, c’est Denis Tillinac qui a fait les frais de la bien-pensance sur le plateau de Ruquier, lui qui a eut le mauvais esprit de défendre Finkielkraut et cette expression « français de souche ». Caron, ce petit Kapo du néo-progressisme, l’insignifiant qui marche des 2 pieds dans l’idéologie mortifère du moment, pensait pouvoir réduire Tillinac à un vieux provincial raciste, les 2 sabots dans la merde péquenode, tout baigné de haine rance et d’identité française prolo-paysanne. Mais personne ne fut dupe : être attaché aux racines de la France n’est surtout pas un crime. Et la civilisation française n’est pas et ne sera jamais une composante d’une « diversité » désormais érigée en divinité républicaine.

A part ça, les droits de l’homme qui aime les hommes, avec Pépère, c’est un peu quand il veut. Alors qu’il vitupérait contre Poutine et ces jeux de Scotchi du fait de son non prosélytisme homosexuel, le petit gros a rendu visite à Goodluck Jonathan, le très égalitaire président du Nigéria. Or il se trouve que ce monsieur est un exemple pour la cause LGBT : « grâce » à lui, les unions homosexuelles au Nigéria sont passibles de 14 années de prison ! LGBT d’ailleurs qui a certainement oublié de publier un communiqué sur la question… La presse aux ordres a titré dans le sens du poil (pubien) : Libé soulignant « le soutien français contre Boko Haram », jugée secte terroriste mais non islamiste d’ailleurs ; Le Monde préférant titrer sur « une visite dominée par l’économie »… Pierre Bergé est resté silencieux lui aussi, lui qui devait se prélasser sur son tas d’or et caresser quelques éphèbes huilés au passeport douteux…

A part ça, on se marre bien à Toulouse : un(e) candidat(e) transgenre fout le boxon sur la liste verte ! Ben oui, parité oblige, on le met dans quelle case, ce monsieur-dame ? En homme, ou en femme ? Quelque chose me dit qu’on n’a pas fini de rigoler ! A part ça, la télé poubelle pardon, la télé publique va toujours plus loin : dans un épisode de Plus Belle la Vie, le soap socialo-sociétal de France 3, on a vu un jeune homme apprendre à une sémillante quinqua comment rouler un joint ! Aspects théoriques mais aussi pratiques, la femme a droit à un vrai cours magistral ! L’apologie de la drogue sur la télé publique, donc financée par nos impôts, c’est aussi ça le Progrès selon la Hollandie… A part ça, rien.

Allez, bon weekend et bon courage !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    la ministre de la QLTURE ! son CV = livre sur le lapage de vulve ! sa ministre BIS = la GAYET = Qui crache son venin de gaucho/bobo /fait la promo de son film ! sur les jeunes filles mariés a des vieux ? On se demande depuis quand ? LES CHRETIENS font prendre L’AVION OU BATEAU a leur fille pour épousé un vieux au bled ? de nos jours encore et toujours ?
    la GAYET A 100 ANS DE RETARD sur le mariage des Catho !
    qui comme se nombreux pays dans le monde préféré arranger des mariages pour que les domaines DES ELITES reste entre gens riche . IL EN VA DE MEME POUR LES SOIT DISANT ARTISTES /ACTRICES /CHANTEUSES qui ont toujours couché avec des PRESIDENTS / DES PETIT ET GD DUCS / DES BARONS / DES PDG / ETC ++L’odeur du fric c’est comme la MERDE ça attire les MOUCHES .
    TOUJOURS Qlture de gauche = le petit Michel Ribes qui est le producteur de l’insulte”” au christ”” GOLGOTA picnic ?
    SE PISSE VINAIGRE sans éducation présent aux obsèques de MONSIEUR ALAIN REINAIS . LE RIBES QUI INSULTE LES CHRETIENTS A t’il oser rentré dans l’église st PAUL ?
    OU a sa place dehors comme les chiens pisser dans la rue .
    les religions vaste sujet !
    FÜT UN TEMPS OU LE CHRIST =
    changer l’eau en vin et la multiplication des pains !
    DE NOS JOURS HOLLANDE FAIT MIEUX LE PRESTIDIGITATEUR=
    au diner du CRIF = Hollande = discourt il nous change un militaire chrétient en militaire musulman ? A FORCE DE LECHER LES CROISSANTS ISLAMISTE ?
    au japon + Hollande change la population en CHINOIS ?
    Hollande invente un nouveau pays = LA MACEDONIE .
    de bourderies en conneritudes toujours plus +++
    ce petit monsieur président de corrèze n’est pas notre PRESIDENT . LES BOURDES = une ça va ! quand il y en a plusieurs chaque jour ? BONJOURS LES DEGATS . STOP .
    HOLLANDE = DEGAGE .

  2. duval dit :

    Pourquoi finir un article intéressant sur un appel flicard à la répression des fumeurs de joints et à leur viol pour fouille?

  3. Libertad dit :

    Bravo pour la reprise des “semaines” de Nikkopol !

  4. Daniel pilotte dit :

    Dame segolene royal qui a perdu son procès contre le point , il était légitime que le point soit relaxé , la présidente de la région Poitou-Charentes accumule les défaites , après avoir totalement raté son élection législative a la Rochelle , le navire socialiste continue a s enliser .

  5. amazonia dit :

    en son temps SEGO = parle de Bravitude ? OU / QUAND ?
    HOLLANDE le couard parle crétinitude
    a voir les programmes TVréalités = niveau zéro !
    entre Bimbo / gigolo/ rigolo . UN SCANDALE de mettre des émissions piteuses pour maintenir des jeunes dans des rêves virtuels ! dans la stupidité ++et faire croire a des jeunes que l’important c’est être célèbre ! LUXE ET LUXURE et vulgarité!
    les programmes TV POUBELLE .
    BRAVO LES ELITES comme vous ditent si bien entre vous =
    LE PEUPLE n’a pas vocation à être instruit !
    mais a rester stupide pour servir a bas prix et ne pas poser les bonnes questions sur leurs magouilles et mensonges de PERE EN FILS . vers NOUVEL ORDRE MONDIAL
    pour les ELITES MONDIALISTES BRUXELLES .LUXE / CHAMPAGNE
    pour les peuples = Esclavage financier / alimentaire et plus aucune culture des états- nation .
    PEUPLE pour servir les MAITRES DU MONDE .

Laisser un commentaire