/>

Quel coût pour l’échec de Greenpeace à Fessenheim ?

Rédigé par lesoufflet le 18 mars 2014.

greenpeace

greenpeaceEn tentant de s’introduire dans l’enceinte de la centrale nucléaire de Fessenheim, les militants de Greenpeace ont encore démontré l’efficacité de la sécurité française sur les sites nucléaires. Avec cette opération qui aura finalement desservi leur cause, ces activistes ont surtout mis en valeur l’importance de leurs moyens et de leurs financements…

Aujourd’hui, vers six heures du matin, une cinquantaine de militants Greenpeace ont pris d’assaut la centrale nucléaire de Fessenheim. Pour cela, ils ont aménagé spécialement un camion, en y installant une passerelle, afin de passer au-dessus des grilles de sécurité. Ils ont également utilisé du matériel sophistiqué, comme des zodiacs.

La petite blague, considérée avec bienveillance par nos médias déconnectées des réalités, bien que complétement illégale et dangereuse, aura blessé 3 personnes, dont une envoyée à l’hôpital.

Heureusement, les militants de Greenpeace, malgré leurs moyens considérables, n’auront réussi qu’à confirmer l’efficience le système de sécurité de la centrale, puisque aucun d’entre eux n’est parvenu à entrer dans un quelconque bâtiment. Alertées par le service de sécurité de la centrale, les forces de l’ordre sont rapidement intervenues, interpellant plusieurs dizaines d’activistes. Contrairement aux mensonges proférés par l’organisme pour maquer son échec, la sûreté des installations n’a été mise à aucun moment en danger par Greenpeace. Elles ont d’ailleurs continué à tourner comme si de rien n’était.

Ce que taisent les militants Greenpeace est qu’ils s’annoncent avant de faire leurs petites actions. Les forces de l’ordre sont donc parfaitement conscientes qu’il s’agit d’un happening médiatique. S’il s’agissait de vrais terroristes, ils auraient été descendus par la gendarmerie, avant même d’avoir atteint les enceintes du site.

Au delà de ce nouvel échec des communicants Verts, il est intéressant de s’interroger sur les moyens dont dispose l’organisme et sur l’utilisation d’importants fonds pour cette opération. Selon plusieurs estimations, près de 150 personnes ont été mobilisées pour préparer cet acte de vandalisme au cout exorbitant de 200.000 euros !

200.000 euros pour aller se battre contre des gendarmes et passer une clôture, cela fait tout de même cher. Surtout que cela fait une bonne dizaine de fois que le mouvement s’attaque aux centrales françaises, toujours en vain. Les militants et donateurs de Geenpaeace ne préféreraient-ils pas que leurs investissements soient mis dans des opérations plus efficaces et concrètes de défense de la nature, plutôt que dans des opérations terroristes paramilitaires ciblées contre la France ?

Ils serait temps que les journalistes s’interrogent sur les moyens de Greenpeace et sur le coût de ce genre d’opération publicitaire…

 

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Bravo pour cet article.
    J’ajoute que Greenpeace “justifie” son action dans un communiqué par « l’impérative nécessité d’une vraie transition énergétique en France »

    Mais la transition énergétique n’est-ce pas pour réduire les émissions de CO2 ?
    Pourquoi Greenpeace ne va-t-elle pas manifester contre les centrales au charbon, en France ou en Allemagne ? Les centrales au charbon sont vraiment dangereuses, responsable d’énormes émissions de CO2, d’énormes pollutions par par particules fine, métaux lourds… et particules radioactives. Les centrales au charbon tuent 30 000 personnes par an en Europe. Il faut les fermer.

    En ce qui concerne les moyens financiers, le site de Greenpeace France indique que l’organisation a reçu 13,6 millions d’euros en 2011 de ses donateurs. (on ne parle ici que de Greenpeace France).
    http://www.greenpeace.org/france/fr/connaitre-greenpeace/transparence-financiere/ressources-greenpeace/

    Un site qui parle de Greenpeace, des dangers du charbon, de la transition énergétique… :
    Écologie, environnement… mythes et réalité (http://ecologie-illusion.fr/)

    Pierre Yves

  2. Daniel pilotte dit :

    Greenpeace organisation terroriste pratiquant le lavage de cerveau , avec comme spécialité la mise en danger de la pérennité des entreprises et des emplois .

  3. Francois_68460 dit :

    Greeepisse ça sert à RIEN. Fessenheim pollue beaucoup moins que les centrales à charbon en Teutonie. Ce serait intéressant d’avoir l

  4. Francois_68460 dit :

    Greeepisse c’est beaucoup de bruit et ça sert à RIEN. Fessenheim pollue beaucoup moins que les centrales à charbon en Teutonie. Ce serait intéressant d’avoir la liste des donateur car on aurait des surprises. De plus, les verts sont rouges dedans et en bas, je vous dis pas !

Laisser un commentaire