/>

Une semaine en Hollandie, #73

Rédigé par nikkopol le 25 avril 2014.

hollande_montre

hollande_montreGrosse semaine en Hollandie faite de cirage de pompes, de coup de pompe dans les miches et de gros coups de pompe ministériels ! Avec un retour fracassant d’Aurélie Filippetti dans le marigot du gauchisme militant qui coûte cher au pays ! Que du bon, comme d’habitude…

Dans le cirage. Une semaine qui a commencé avec le brillant Aquilino, l’immodeste conseiller élyséen. Celui à qui l’on doit le fameux discours du Bourget, discours bien gauchisant désormais mort et enterré aux pieds du mur des réalités économiques. C’est à lui que les journaleux qui essaient de comprendre ce qu’il se passe s’adressaient château, car il était le seul, paraît-il, à parvenir à donner du sens à ce qui n’en avait aucun (Nicolas Domenach), à savoir l’action présidentielle. Celui qui assurait le service après vent(r)e du bouffi auprès des rédactions. Car n’en doutons pas : donner de la visibilité et une cohérence aux prises de position du culbuto relève d’un exploit dont peut de socialistes sont accessibles ! Expliquer le Pépère dans le texte, il s’agit d’un job à plein temps ! Or ce monsieur, toujours prompt à dénoncer les méchants capitalistes qui s’en prennent aux gentils ouvriers, se faisait cirer une trentaine de pompes de luxe par le cireur de souliers attitré du Bon Marché, grand magasin de luxe du 7° arrondissement parisien. Le tout sous les ors de la République, le dispendieux conseiller privatisant un salon élyséen pour que s’accomplisse cette noble tache sans le moindre accroc. L’accroc, une fois encore, il fut dans la République exemplaire de pépère, elle qui commence à ressembler aux invendus de 5 heure du mat’ de la rue St Denis, à toutes celles qui ont dépassé depuis lulure la date de péremption du pain de fesses mais qui s’accrochent tant bien que mal au commerce de leur miches. Bref, elle a l’air sacrément déconfit, la république exemplaire du pépère, avec un nichemar au niveau du nombril et l’autre remonté sur l’épaule, le cul sur les genoux et les genoux sur les talons. Vous la voyez, la mère, avec son talon pété et sa minijupe en faux cuir mais vrai plastique au motif léopard obèse qui cache à peine son vieux cul fatigué et qui ressemble à une carte routière à force de vergetures qui prennent leurs aises mais, ultime service, qui permettent aux derniers courageux de trouver le chemin de la félicité. Elle a une sacrée gueule, sa république exemplaire. Mais en même temps, à se donner un tel maquereau, fallait pas qu’elle s’attende à des merveilles…

Dans le cachet. Evidemment le symbole est à la fois grotesque et destructeur, que ce conseiller bien regardant avec l’entretien de ses pompes au point d’en marcher à côté ! Mais le pire n’est évidemment pas là, puisque le gentil garçon cachetonnait auprès des labos alors même qu’il était payé par l’IGAS, l’Inspection Générale des Affaires Sociales, organisme bolcho administratif chargé de contrôler… les labos, justement ! Un peu comme si un garde forestier donnait des cours de braconnages, vous voyez. Ou un flic qui ferait des conférences pour apprendre à braquer une banque sans encombres. Et ce monsieur Aquilino fanfaronnait il y a quelques années sur les antennes pour demander une transparence totale de la part des médecins qui avaient, parallèlement à leur activité principale, des activités de conseils auprès des labos. Dans son esprit, il aurait fallu qu’une loi leur oblige à avouer cette sorte de compromission avec ce qu’il semblait considérer comme les démons du grand profit, de l’argent tout puissant. Comme quoi, il était possible de convaincre le bonhomme… Convaincre ou corrompre, d’ailleurs, chacun jugera… En tout cas, il a pris un coup de pompes, l’Aquilino, et dans le derche. L’histoire ne dit pas si ces pompes-là avaient été cirées par les mains expertes d’un professionnel du 7° arrondissement parisien !

Dommages qu’aux latéraux. Alors évidemment, un an quasiment jour pour jour après l’affaire Cahuzac, l’effet est désastreux pour Pépère. Il ne s’y trompe pas, et pour une fois, il a été vite pour prendre une décision. A croire qu’on nous l’a foutu sous ecstasy, le petit gros ! Il a dégagé son conseiller en moins de 24h. Enfin, il a demandé à Manu de le faire. Faut pas déconner quand même: il n’est pas devenu courageux en une nuit ! Merci Médiapart, à l’origine des révélations ! Décidemment, c’était mieux avant, doit se dire le gros cul le soir dans son lit, quand le justicier moustachu le plus tenace de la république s’en prenait exclusivement aux élus de droite alors aux affaires ! En tout cas, tout le petit monde parisien est formel : le coup ne vient pas de la droite mais bien de la gauche qui a décidé de se payer le culbuto ! Cette fois, c’est clair : la résistance s’organise et si la gauche veut sauver ce qu’il reste de meubles dans les années qui viennent, il va falloir se débarrasser au moins symboliquement du culbuto. Et là, tous les coups sont permis. Une poignée de députés PS commencent à gronder sur leur siège et nous voilà revenus aux grandes heures de la IV°, quand les partis se riaient des hommes aux affaires ! Pépère aura, jusqu’au bout, été l’homme par qui le déclin absolu est arrivé : l’emploi, la croissance, l’industrie, les perspectives d’avenir, le moral des français, la sécurité, les libertés individuelles, le pouvoir d’achat, la culotte d’une demi-actrice en mal de carrière… Tout aura baissé avec lui, jusqu’au numéro de série de la République, passée l’air de rien de 5 à 4 ! En tout cas, la gauche dite « dure » perd un chevalier servi en la personne d’Aquilino. Il se consolera en regardant ses souliers bien cirés.

Pépère ne s’y trompe pas. Un an après la sortie de route du flamboyant Jérôme, la bonne source d’emmerdes qué sapeliorio Cahuzac, la déflagration Aquilino est potentiellement dévastatrice. Surtout que pépère tentait le jour-même de retrouver un semblant de virginité sondagière en commençant un timide tour des quelques municipalités qui sont restées socialistes lors des dernières municipales et dans lesquelles il ne serait pas accueilli à coup de fusil. Donc entre Lille et Clermont, il avait choisi la seconde. Et tant pis si son déplacement n’avait rien de glamour ! Alors pour ne pas se laisser pourrir la vie par le conseiller tellement flamboyant qu’il est carbonisé en moins de 24h, il nous a sorti une petite phrase qui a parfaitement rempli son rôle de diversion. Oui, il sait qu’il prendra une raclée en 2017 si le chômage ne baisse pas. La belle affaire ! Alors tout le petit monde mediatido politique s’est pressé sur les plateaux pour essayer de décrypter la phrase du culbuto, certains pensant qu’il est accablé, d’autres croyant déceler une once d’esprit de responsabilité… Foutaises ! Il a juste balancé un dérivatif, une pseudo-bombe pour faire parler dans les rédactions afin surtout qu’elles détournent la tête de l’étron Morelle qui commençait à sentir un peu fort, étron dont on n’a tout d’un coup plus du tout entendu parlé ! A croire que les rédactions bossent pour lui….

Une famille de sauvée… Mais que la Hollandie se rassure, Aquilino ne sera pas contraint de vendre une à une ses précieuses paires de souliers. En effet, Laurence Engel, Mme Aquilino à la ville, n’est pas la dernière à se goinfrer du fromage républicain : énarque, elle a été au cabinet de Tasca sous Jospin, puis aux affaires culturelles de la mairie de Paris avant de prendre la direction du cabinet de Filippetti. Mais en quittant la mairie de Paris pour le ministère de la culture, Mme Morelle n’a pas fait la moitié d’un pot de départ ! Même des personnes de la CGT des affaires culturelles de la ville de Paris ont dénoncé un grand moment de « privilèges et de connivence ». Jugez plutôt : privatisation d’un salon du Musée Carnavalet, buffet de champagne et petits fours de luxe, personnel en livrée ! Au point d’ailleurs qu’une demi douzaine d’agents ont été mobilisés pour l’évènement, sur leur temps de travail pour vider les salles du musée et préparer ainsi les agapes puis une dizaine d’autres pour assurer la surveillance et l’accueil des convives. En clair, une utilisation de moyens publics à des fins privées. On appelle ça un abus de bien social, en langage judiciaire. Il traine également autour d’elle et de ses services une sombre affaire de harcèlement moral et sexuel. Heureusement, il se dit que la talentueuse Madame Laurence pourrait profiter à plein de la jurisprudence Désir et être durement sanctionnée pour son comportement en obtenant dans les prochaines semaines la direction du musée Picasso. Tiens, il semblerait qu’en Hollandie, la Morale tapine aux côtés de la République Exemplaire…

Retenez la leçon. Bon, les choses sont désormais très claires: le cirage de pompes au Palais n’aide pas à l’avancée de sa petite carrière politique. C’est même plutôt le contraire. Avis aux adeptes de la feuille de rose et autres fans de sexe oral, vos compétences en la matière ne saurait vous prémunir d’un méchant coup de pompe dans les roubignoles…

Fabius en son commerce. Notre ministre des affaires qui lui sont étrangères a vu son portefeuille gonfler un peu puisqu’il a réussi à piquer le commerce extérieur à Montebourg qui se voyait déjà faire le con en Falcon. Et tout à ses nouvelles attributions, qui lui sont de fait forcément particulièrement mystérieuses, lui qui n’a jamais foutu un pied dans une entreprise exportatrice et qui connaît du travail que celui des prétoires auxquels son fils l’habitue, notre Fafa national a déclaré qu’il était pour l’ouverture des magasins le dimanche dans les zones touristiques. C’est curieux cet attachement, jamais démenti, pour les 83 millions de Nikonisés qui parcourent tous les ans notre beau pays : eux auraient le droit, inaliénable, de se payer un pull ou une choucroute quand le français lambda, lui qui est écrasé d’impôts, mais qui n’a pas le droit d’aller dépenser les quelques pièces jaunes qui lui restent après avoir payé tous ceux qui s’engraissent sur son dos. Vous allez me dire que je suis mauvaise langue. Vu que la totalité de la population active va désormais pouvoir se compter dans 2 uniques catégories, au grand bonheur de l’Insee, à savoir les chômeurs et les fonctionnaires, le français moyen pourra bien se démerder pour aller claquer son pognon à un autre moment de la semaine ! Merde, ça sert à quoi d’avoir fait sauter le jour de carence dans la fonction publique, si ce n’est à aller remplir le coffre de la BX chez Auchan n’importe quel jour de la semaine tout en touchant son salaire en intégralité ?

Vérité. Quand un socialiste commence à reconnaître les faits tels qu’ils sont et qu’il en tire les conséquences, c’est que les choses sont vraiment graves. Ainsi cette semaine, Thierry Mandon, porte parole des dépités socialistes, a déclaré que « la gauche devait être plus modeste dans sa prétention morale ». Sans blagues ! Ben les gars, il vous en faut du temps pour voir la réalité des situations ! L’heure est grave, les amis. Si la gauche arrête ses leçons de morale, je me demande bien de quoi ils vont venir nous parler dans les médias…

Copains comme coquins… La promotion de la promotion Voltaire continue ! On ne compte plus les recasages de potes de promo de l’ENA du culbuto. Dernier atterrissage en date, celui de Colette Horel, qui placardait gentiment à la RATP, elle-même dirigée par un ex de la fameuse promotion (Pierre Mongin). Pour services rendus, sans doute, la voici bombardée au Conseil d’Etat pour un mandat de 5 ans… En mai 2013, le Conseil d’Etat avait déjà servi de terrain d’atterrissage pour un ex pote de Normalito : Claude Revel ! C’est simple, bientôt cette vénérable institution républicaine ne ressemblera plus qu’à l’amicale des anciens copains de promo du pépère… Copinage rime bien avec tapinage, voire plus haut.

Moi Président de tous les français… mais surtout des derniers élus socialistes du pays ! Encore une fois, le culbuto montre qu’il n’est décidément pas à la hauteur de la fonction et qu’il ne le sera jamais. A l’occasion des festivités du 70° anniversaire du débarquement allié, culbuto devait recevoir les huiles présentes autour d’un déjeuner à Caen. Or, en mars dernier, comme nombre de villes françaises, cette jolie bourgade normande a eu la mauvaise idée d’élire un maire de droite en remplacement d’un bon vieux socialiste. Et bien tant pis pour ces mauvais électeurs : normalito 1er recevra ses homologues ailleurs !

Filipetti, comme son bilan. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu parlé de ma chère Aurélie. C’est chose faite cette semaine, avec une double actualité. La première, c’est à la Tribune de l’Art qu’on la doit. Par la voix de son directeur, il se désespère de la conservation de ma chérie à son poste, malgré écrit-il un « bilan pour le patrimoine et les musées absolument désastreux », soulignant tout de même qu’elle a fort à faire avec « le président le plus inculte de la 5° République ! ». C’est dit. Il souligne plus loin que, jusque là, notre Aurélie nationale se classe aisément parmi les ministres les plus médiocres de la place. Et de citer son manque de courage sur des dossiers brûlants touchant au patrimoine national, son silence sur la situation de nombreux musées, son inaction coupable devant l’état de délabrement avancé de certains joyaux du patrimoine religieux parisien. Et ce sont tes copains qui le disent…

Filippetti, bis. La chère chérie s’est également illustrée cette semaine en poussant dans les bras d’un Luxembourg accueillant le géant de la vidéo à la demande qui envisageait pourtant de s’installer en France ! Aurélie ou comment l’archaïsme dogmatique flingue toute perspective d’investissement étranger en France ! Il faut savoir que la ministre n’a rien voulu lâcher sur les exigences réglementaires françaises jugées trop contraignantes par l’opérateur américain. Les dirigeants de Netflix étaient même prêts à payer leurs impôts en France !!! Une honte pour ce ministère militant ! L’adresse d’ailleurs de Netflix sonne comme un camouflet à cette dangereuse vermine gauchiste : avenue de la Liberté ! Comme un symbole. La réglementation, justement, prévoit non seulement que le diffuseur finance une partie de la production française, mais aussi d’en faire la promotion. Or le modèle de Netflix repose sur une innovation technologique qui permet de personnaliser la homepage du site aux goûts déclarés ou constatés de chaque internaute. C’est leur modèle, c’est judicieux et ça cartonne ! Autrement dit, la promotion de la création française ne pouvait se faire que par l’abandon pur et simple du modèle de Netflix ! Ah, Aurélie ! Où comment ton militantisme gauchiste coûte à la France des emplois directs et indirects, une contribution à la production audiovisuelle de plusieurs millions d’euros annuels (plus de 20% du chiffre d’affaires réalisé) ! Sans parler de l’absence de rentrées potentielles pour l’état à travers des recettes de TVA, d’impôts sur la société, de charges sociales etc. Depuis, sans rire, le ministère affirme que la ministre recherche des moyens « d’obliger Netflix à s’installer en France ». Une idée ? Tu n’as qu’à foutre les dirigeants en prison, comme ça tu seras certaine de les avoir sous la main, bécasse !

Filippetti ter. Bon, ok, de l’aveu même de tes clientèles gauchistes ton bilan est pourri, tu fous dehors un investisseur géant américain au détriment de l’emploi et de rentrées fiscales… Mais c’est parce que tu avais des trucs vachement plus important à faire ! Comme par exemple, mettre sous surveillance les municipalités frontistes, c’est ça ? Puisque tu as déclaré vouloir « mettre sous surveillance » les décisions des mairies FN vis-à-vis des associations culturelles. C’est curieux cette habitude, chez les gauchistes, de ne pas vouloir reconnaître la légitimité d’un vote quand il ne va pas dans leur sens ! Et puis au nom de quoi tu « surveillerais » certaines municipalités ? C’est dans tes attributions de ministre de la police politique culturelle ? Ou bien ce qui t’ennuie, c’est peut être qu’on coupe les vivres à des associations bidons chargées de rabattre des électeurs vers le vote PS… Sur l’échafaud contre-révolutionnaire, tu ne serais pas la dernière, tu sais…

Des cadeaux… mais pas trop ! Valls a promis un geste pour les salariés payés au Smic via une baisse de la part salariée des cotisations sociales. A hauteur de 500 euros nets annuels, a t il précisé. Oui mais non en fait. Parce que la fiscalité socialiste tue la hausse des salaires, il faut le savoir. Et l’augmentation du smic net fait baisser toutes les aides sociales qui y sont rattachées. Et elles sont nombreuses : au delà de la hausse mécanique de l’impôt sur le revenu s’il est payé ainsi que la taxe d’habitation, il faudra compter avec la diminution de la prime pour l’emploi, du RSA, des aides au logement et des prestations familiales. Certaines simulations permettent d’arriver à un calcul net net de… 50 euros par an supplémentaires ! C’est ça, la générosité socialiste : au final, 10% de ce qui est annoncé dans les medias !

A part ça, la khmer rose Najat a déclaré cette semaine sur Itélé « qu’on pouvait être heureux en banlieue », oubliant de préciser qu’il fallait pour cela être djihadiste ou en passe de le devenir. Un oubli, sans doute… Surtout que d’après une étude sortie cette semaine, comble de l’ironie, ce sont bien les femmes qui trinquent en premier face à la violence en banlieue… A part ça, Camba au PS demande qu’on reconnaisse à son parti un « droit à l’insolence » ! Dis donc, bonhomme, tu crois pas que vous l’avez été suffisamment, insolents, avec l’élection de Normalito… ? A part ça, comble de l’humiliation, la député du coin a appris dans la presse la visite du culbuto dans sa circo, en l’occurrence en Auvergne ! Et quand on vous dit qu’il se fout de vous, vous ne nous écoutez pas… A part ça, dans la guerre que se livre les taxis et les VTC, le rapport parlementaire du député socialiste illustre bien l’idéologie en vogue : il veut interdire l’application mobile de géolocalisation aux VTC, à l’origine du marché, pour la mettre à disposition des taxis traditionnels ! On aurait aussi pu exiger des VTC qu’ils n’immatriculent que des chariots tirés par des ânes… Le socialisme ou comment tuer l’innovation, l’emploi et finalement l’économie. A part ça, rien.

Allez, bon weekend et bon courage.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    SOUS LA PITEUSE HOLLANDIE . toujours plus bas sous le niveau de la mer . HOLLANDE MOINS 10% il cherche du GAZ DE SCHISTE sous L’ELYSEE ?
    Après les scandales =Cahuzac / morelle LES DEUX soit disant pour les contrôles de MEDOC ? combien le vieux SERVIER A
    Versé sur les comptes dans paradis fiscaux ? MEDIATOR ?
    LES RIPOUX de la Répoublique .
    LE SOIT DISANT NOUVEAU CON- seiller de Pépère ? infos sur FACE DE BOUC = LE GASPARD nouveau ?
    SES LECTURES = HITLER .
    PETITS PLAISIRS comme de nombreux BOBO = joints !
    PHOTOS ? ++PAS TRES CLASS .
    AVEC CE GENRE DE GUIGNOL pour donner des conseils MDR .

  2. Pascal BLAIZE dit :

    Dans l’Armée, j’ai appris :
    “Garde-à-vous, garde-à-soi”.

    Si ce principe de base était respecté par nos gouvernants, la France s’en porterait mieux.

    Pourtant, il est temps de se préoccuper de notre avenir à la veille de la 3ème Guerre Mondiale qui pointe comme un volcan qui se réveille.

    Et nous n’avons même plus la Ligne Maginot !…

  3. Pierre dit :

    Excellent Nikko, comme toujours !

  4. Daniel pilotte dit :

    Partout ou hollande arrive il déclenche l hostilité de sa politique gouvernemental . Les lapsus insipides qu il déclare ont tendance a provoqué l hilarité de la presse française et internationale .

  5. amazonia dit :

    A ROME
    LE VATICAN.
    NOS PAPES CANONISATIONS
    POUR LES CHRETIENS CELEBRATIONS DES SAINTS .
    MANIFESTATIONS PLUS D’UN MILLIONS DE CHRETIENS .

    LE GOUVERNEMENT FRANCAIS =
    Tous plus CRETINS QUE CHRETIENS .
    A chacun ses seins ceux des FEMENS ont plus d’intérêts POUR LE PS = SEINS A L’AIR FEMENS HURLENT / VOCIFERENT
    que les SAINTS DU VATICAN .
    VALLS = le 1er sinistre CRETIN = il ose aller A ROME ?
    UNE HONTE .
    VALLS soutiens spectacle qui insulte LE CHRIST =
    GOLGOTA PICNIC . directeur M. RIBES . SCANDALE .
    après MANIF avoir GAZER les familles des régions de France ?
    DES CARS DE POLICES pour des veilleurs pacifiques (1 an )
    place Vendôme ?
    30 ROBOCOPS pour une veilleuse ? RECORD de connerie .
    VALLS
    CHOISIR LES SEINS DES FEMENS ?
    VALLS VOTRE PLACE N’EST PAS AU VATICAN .
    VALLS = OSE aller a ROME ? PITOYABLE ET HYPOCRITE .

  6. Louison dit :

    Ne pas rater cette video !!!

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Emmanuel-Ratier-presente-Le-Vrai-Visage-de-Manuel-Valls-24884.html

    Ce vendredi 25 avril paraît le nouveau livre d’Emmanuel Ratier, intitulé Le Vrai Visage de Manuel Valls. Un ouvrage qui risque d’en ébranler plus d’un, du simple citoyen croyant encore à la parole politicienne jusqu’aux soutiens les plus communautaires du Premier ministre…

    Pour montrer aux français crédules le vrai visage du petit Picador au double langage (et aux résultats déplorables au Ministère de l’Intérieur : augmentations de la délinquance, des naturalisations, etc… )

Laisser un commentaire