/>

Guerre des gitans : Tulle, symbole du hollandisme

Rédigé par lesoufflet le 18 juin 2014.

caravaneA l’occasion de la fête foraine tulliste, un fait divers a encore démontré les errements du hollandisme, dans cette ville laboratoire, où Hollande a semé la ruine avant de s’occuper de la France. Deux bandes de gitans sédentaires se sont lancées dans une sorte de guérilla, forçant les policiers à intervenir à la bombe lacrymo. Ils ont réalisé un deuxième round encore plus violent dans les couloirs de l’hôpital. Mais chut, les gitans (comme tous les criminels de France) ne peuvent qu’être des victimes de la stigmatisation de ces pauvres beaufs de Français, il ne faut donc pas en parler !

Plein centre ville, des enfants et des familles dans les rues : voilà le décor de cet épisode qui aurait pu se terminer en drame.

Le 19 mai, lors de la fête foraine itinérante, dans la petite commune de Tulle, autrefois si paisible, avant de sombrer dans les méfaits du hollandisme (centre ville déserté, paupérisation de la ville, mort de l’industrie avec les dernières usines fermées, immigration massive via d’étranges associations, clientélisme municipal, 80% d’emplois publics et forcément score à l’africaine pour Hollande et le PS aux différentes élections). “Une vingtaine de membres issus de deux camps de gens du voyage sédentarisés” (il est désormais interdit de dire le mot “gitan”) se retrouvent au milieu des attractions, des barbes à papa et des enfants. Une vieille rivalité oppose ces deux familles.

Une violente bagarre commence alors à éclater et les policiers sont contraints d’intervenir, utilisant des gaz lacrymogènes pour séparer les “gens du voyage sédentaires” (on notera l’absurdité de cette novlangue bienpensante particulièrement flagrante dans ce cas précis). Les heurts ayant été violents, l’un des gens du voyage est blessé et conduit à l’hôpital, accompagné de quelques amis.

C’est là qu’a lieu la deuxième mi-temps, en plein cœur du système de santé française autre espace censé être sanctuarisé par notre gauche morale qui laisse en fait les bandits et racailles en prendre les commandes (comme à l’école). Ainsi, une quinzaine de personnes issues de la bande opposée retrouvent leurs ennemis dans le hall de l’hôpital de Tulle. Et une nouvelle rixe d’éclater en plein hôpital ! Les forces de l’ordre doivent intervenir à nouveau et cette fois ci, la guérilla fait trois blessés.

Comble du comble, les forces de police étaient au courant de cette rivalité et savaient qu’une telle affaire allait se produire, mais elles sont restées impuissantes par peur certainement, mais aussi par manque de moyens et de soutien (pour ne pas stigmatiser ces pauvres petits, il ne faut rien leur dire…).

Le commandant Didier Lage du commissariat de police de Tulle a ainsi avoué : « On sentait la tension monter entre les deux camps. Il s’agit d’histoires compliquées. Avant la Saint-Clair, on est donc allé les voir pour en discuter et essayer de désamorcer les éventuels conflits. Malheureusement, cela n’a pas été suffisant ».

Voilà ce que François Hollande et sa majorité locale rose/rouge ont fait de cette ancienne petite ville provinciale, où les enfants pouvaient se promener seuls sans la moindre inquiétude et ou la paix régnait dans les rues…

 

 

 

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. minable mais digne dit :

    Il existe une solution definitive a ce probleme !

  2. katlen dit :

    L image de la nouvelle France Socialiste. dicter par TERRA NOVA le bras tres a gauche de Hollande.,.,.L ecoeurement de notre beau Pays avec toute notre histoire de nos fondations et de notre futur qui part en fumee , meme les pays et l Europe commence a nous mettre a l ecart lors de reunions.Notre colere est envers Ceux les menteurs qui ont permis cette catastrophe

  3. Daniel pilote dit :

    Les djobi Djoba ne s intègreront jamais , dire que dans certaines localités ils ont des maisons qui sont construites gratuitement avec l argent des contribuables , ils envahissent les terrains des particuliers et des municipalités illégalement en y laissant des immondices et en y faisant d énormes dégâts ils refusent les lois de la république , ils bénéficient des largesses de l assistanat rare sont ceux travaillant honnêtement en roulant souvent avec des grossess cylindrées .

  4. amazonia dit :

    FRONTIERES DE LA FRANCE GRANDE OUVERTES ?
    MERCI QUI = UMPS =Responsables et coupables de se merdier général partout en FRANCE . Ce n’est que le début vu que des immigrés débarquent en UE par millions faute UE/USA =
    faire des guerre contre certains pays islamique ? LES PEUPLES
    SANS RESSOURCES DEBARQUENT toujours plus nombreux
    SARKOLLANDE dans le même bateau = même politique de destruction pour LA FRANCE .
    SI L’ON SOUHAITE SAUVER LA FRANCE ?
    SEULE SOLUTION = MARINE /RBM/ FN . FRANCE LIBRE.
    ET UN SEUL DRAPEAU le notre = BLEU/ BLANC ROUGE
    ET LES CHAMPS ELYSEES =POUR LES FAMILLES DES REGIONS DE FRANCES ( pas pour des Barbaresques et sauvages du nord et du sud ) OUVRIR GD LES YEUX ?
    SARKOLLANDE = UE/USA/OTAN/ = destruction de LA FRANCE .
    NON UE/USA .
    NON ALGERIE SUR LES CHAMPS ELYSEES .
    HOLLANDE NOUS DECLARE LA GUERRE ? CHEZ NOUS .

  5. hermann dit :

    Cet article est indigne car il s’appuit sur un fais divers qui n’a rien a voir avec la politique de François Hollande.
    Il n’est plus maire depuis 2012 je vous rappelle.
    Laissez Tulle tranquille et venez jugez sur place plutot que de cracher sur nous.
    En tant que tulliste, je me sens blessé par ces lignes..

  6. Paul Emiste dit :

    Attention parce que quand des R… attaquent des G… du V… et que les For… ou les Fer…. s´en mêlent alors les Sin….ne sont plus très loin ainsi que les Git…. qui,comme chacun sait, sont de confession protestante et sillonnant la France pour l´évangéliser et faire respecter les 10 commandements, tout spécialement “Tu ne voleras pas”.
    Maintenant quand ils cambr…… dans une citée ou habitent des Magr…. et des Bla… ça fini salement.
    C´est beau la liberté d´expression, nos ancêtres se sont battus farouchement pour cela; remercions les.

Laisser un commentaire sur Paul Emiste