Une semaine en Hollandie, #85

hollande_montre

hollande_montreUne semaine sordide, pendant laquelle la Hollandie a peut être montré son vrai visage. Une semaine où on a attaqué des synagogues aux cris de « mort aux juifs » et où 5 criminels reconnus coupables de viol sur une jeune fille attardée mentale sont ressortis libres du tribunal d’Angoulême. Une semaine où on rit un peu moins, et on vomit un peu plus devant ce qu’est devenu ce pays.

Recasage… à vagues ! Mosco s’est vu promettre une jolie planque européenne après son passage calamiteux à Bercy où il s’est d’ailleurs illustré plus par sa fumisterie que par son ardeur à résoudre les problèmes. Ainsi pépère lui a promis un confortable poste de commissaire européen, prestigieux en plus, celui chargé des questions économiques et monétaires. Tout à ses petits calculs minables, pépère a du se dire qu’avec un copain comme gendarme économique de la commission, il pourrait s’asseoir encore et toujours sur ses propres engagements… Manque de bol, c’est tout l’inverse qui se passe. D’abord parce que la candidature de Pierrot le Branque fait des remous : nombre d’européens, les allemands en tête, se demandent s’il est bien judicieux de nommer un tel bonhomme à ce poste. Parce qu’il n’a échappé à personne que son passage à Bercy a été marqué par une hausse continue et historique du chômage, comme celle tout aussi historique de l’endettement et du déficit… Forcément, ça fait tâche. Pire, certains n’hésitent pas à gronder sur l’idée même de nommer un français, dont le pays est incapable de la moindre réforme ni même de tenir le plus petit de ses engagements… D’ailleurs, les langues se sont déliées cette semaine pour s’opposer à une telle nomination : « Nommer ce ministre des finances français, qui n’a rien fait pour tenir les engagements du pacte de stabilité, comme commissaire aux affaires monétaires, ce serait comme vouloir chasser le diable avec Belzebuth. » Wolfgang Schäuble lui-même, à Fribourg la semaine dernière, avait indiqué que la nomination d’un Français ne serait pas « un bon signal. » Sans blague !

Berlin pose ses conditions. Selon La Tribune, les Allemands poseraient leurs conditions à l’atterrissage européen de Pierrot le Branque. Dans une interview la semaine dernière, Shaüble, le ministre des finances allemand, a été limpide : « Le temps en lui-même ne créé pas de la croissance », a expliqué le ministre allemand qui exige que les « règles budgétaires » ne soient pas adoucies pour la France. Mieux, Wolfgang Schäuble invite la France à poursuivre les coupes dans les dépenses pour atteindre ses objectifs budgétaires… En fait, la position de Berlin est inflexible : les allemands fixent donc le prix de la nomination de Pierre Moscovici. Il s’agit d’abord d’abandonner la demande d’un nouveau délai pour atteindre les objectifs budgétaires. Il s’agirait ensuite d’assurer une interprétation très restrictive de la « flexibillité » promise et un approfondissement de la consolidation budgétaire en France. En d’autres termes, Berlin écrase la tentative d’axe Paris-Rome sur une demi-revendication de plus de dette… Personnellement, je milite pour cette candidature : voir Mosco exiger de son ancien boss qu’il respecte des engagements qu’il n’a lui-même pas tenus, ça va être particulièrement rigolo…

Pendant ce temps… Alors que Mosco fait la tourné des popotes européennes, officiellement pour une mission sur la croissance, officieusement pour aller supplier des soutiens à sa candidature en bois, la France s’embrasse d’un antisémitisme nouveau et fort gênant pour la gauche au pouvoir. Comme si le conflit entre Israël, état démocratique souverain, et le Hamas, formation islamiste terroriste ayant dans ses statuts la destruction de l’état hébreu, pouvait se concevoir à Paris… Certains ont cru bon de manifester un incompréhensible soutien aux « palestiniens sous les bombes » sans un mot, naturellement, pour les juifs qui tombent sous les roquettes islamistes. Dimanche dernier, comme pour fêter la fin de cette joyeuse manifestation pacifiste, certains ont tout simplement attaqué 2 synagogues parisiennes aux cris de « à mort les juifs ». Dans Paris, donc. En plein jour. Pire, samedi dernier, une manifestation de soutiens aux terroristes de Gaza a été interdite par la préfecture de Paris. Mais elle a quand même eu lieu, montrant ainsi toute la force et l’autorité de l’état socialiste pourtant si prompt hier à gazer les familles pacifiques de la Manif pour Tous. A Barbès, dans le 18° arrondissement parisien, où eu lieu ce rassemblement interdit, les scènes qui eurent lieu ressemblèrent plus à l’intifada qu’à une manif dans un pays civilisé : vitrines brisées, voitures brûlées, caillassage de flics… tout ce qui fait le charme de l’islamisme radical, en plein Paris. Du bonheur en images pour ce président d’une ‘société apaisée, réconciliée, rassemblée »… comme le claironnait un médiocre petit salarié de la république en mars 2012, le bien modeste président du conseil général de Corrèze et alors candidat à la présidentielle.

Et pendant ce temps… Pendant ce temps, le bidet andalou qui sert de maire aux Parisiens twitte ses sentiments face aux émeutes islamo-terroristes qui ravagent sa ville. C’est vrai qu’elle ne pouvait pas être sur place, la triple buze : elle rendait visite à un rat à taille humaine. Oui, la cruche espingo était à Euro Disney pour l’ouverture d’une attraction sur Ratatouille, le rat de gouttière devenu, selon le dessin animé des studios américains, chef étoilé de la gastronomie française… Une très belle photo la montre d’ailleurs, sous le soleil, en grande conversation avec le célèbre rongeur. J’en veux un peu à son équipe de com’, qui ne lui a pas expliqué que la bestiole, en fait, n’existe pas et qu’il s’agit d’un costume dans lequel s’est glissé un employé du parc…

Guéguerre ouverte. On le sait pour le voir toutes les semaines, il en est 2 qui veulent échapper au naufrage annoncé du pédalo, c’est Valls-la-Menace et le Vicomte Montebourg. Ils auraient même « scellé »un pacte de bac à sable, sorte de promesse de non-agression, se promettant de tout mettre en œuvre pour que le pédalo soit envoyé par le fond avant 2017, sans aucune chance de sauvetage. L’intention est louable, certes, et on se prendrait presque à les y encourager, les branquignoles de la politique française. Ainsi cette semaine, c’est le Vicomte qui est allé de sa mise en scène : drapeaux, lumières douces, pupitre, parterre de patrons et de syndicats, députés, journaleux… tout était là pour un discours de politique générale d’un ministre dont on se demande bien ce qu’il fout dans ce gouvernement contre lequel, une heure durant, il n’a pas arrêté de s’ériger. Au point de donner une jolie fessée au petit corrézien, en clamant tout de go, et comme un renvoi au fameux discours du Bourget : « mon ennemi n’a pas de visage, mais il gouverne, c’est le conformisme ». Le teinté à du apprécier.

La fête au Neu-neu. Le 14 juillet, non content d’avoir fait défilé des algériens sur les Champs Elysées, le gnome a cru bon de venir faire du bruit avec la cavité qui lui sert de bouche à la télévision. Comme il en a désormais l’habitude, il s’est appliqué à commenter des événements qui n’existent pas. « Présider, c’est survoler » pour l’Opinion. Plus drôle, un éditorialiste du Figaro a décrit pépère comme un «bien étrange docteur» qui «diffuse lui-même la maladie, la propage et l’amplifie, puis vous annonce que, si vous êtes malade, c’est que vous le voulez bien». Même son de cloche à gauche, pour Libé notamment, pour qui sans résultats, tout ne sera que « vaine gesticulation. » Pire, le quotidien gauchiste a titré « J’échoue mais je persiste »… Dans Economie Matin, on y est allé à la sulfateuse : « Que François Hollande soit un homme plutôt sympathique est une évidence, de la même manière qu’il est franchement carrément nullard au poste de président de la République pour lequel il n’a tout simplement ni l’étoffe, ni le charisme. » Seul petite lueur intéressante, dans son trop long laïus sans aucun intérêt, ce fut son évocation de Sarkozy : il eut en effet ce lapsus gourmand « prisonnier innocent » à la place du « présumé innocent ». Et son couplet sur l’indépendance de la justice, en oubliant un peu vite qu’il avait supplié Obama d’intervenir auprès de la justice américaine dans l’affaire BNP. Une sorte d’habitude, quoi… quand le politique a « les mains dans la justice indépendante »… Drôle…

Martine is back… Dans le bloubi-boulga de ce que certains appellent encore la réforme territoriale, Martine n’a pas du tout aimé la manière dont on lui a imposé une fusion avec la Picardie. Elle nous a fait une sortie de toute beauté en conférence de presse : « J’ai défendu chez le Premier ministre le fait que la Picardie devait rester seule le temps que l’on puisse se préparer. Et puis mardi dernier, patatras. Je n’ai jamais vu ça, ni sur le plan républicain, ni sur le plan démocratique ». Pire, plus loin dans l’interview, elle pique : « Si, depuis deux ans, on avait eu plus de vision et de méthode on aurait eu moins de problème ». Sans blague, Martine… Encore une qui découvre, 2 ans après, que la terre est ronde…

La culture pour tous… Et surtout pour la déchetterie ! Voilà un événement ballot. Un collège de la Roche-sur-Yon, en Vendée, profite de la trêve estivale pour mener ses travaux de rénovation. Dans la réalisation de ceux-ci, l’entrepreneur a cru bon d’enlever une sorte de tour de fer de 6 mètres de haut, à moitié rouillée qui trônait dans la cour de l’établissement pour la foutre à la déchetterie. Manque de bol, cette tour était en fait une œuvre (!) de l’artiste vénézuélien Carlos Cruz-Diez. Valeur estimée de cette œuvre : 200 000 euros. Nos lecteurs vendéens apprécieront que leurs impôts servent à financer de pseudos œuvres d’artistes bidons, et qu’en plus ces œuvres finissent à la poubelle…

Pépère en tournée. Chacun l’aura compris, pépère est lancé comme une balle (dégonflée…) dans une vaste opération de communication appelée « reconquête ». Il a changé de lunettes, il se teint bien les cheveux, et surtout il apparaît partout là où il y a des points à prendre. Du moins partout où il le pense. Il y eut le formidable passage « Coupe du Monde », où, après chaque match de l’équipe de France, pépère, qui faisait salle comble à l’Elysée, commentait les prestations de l’équipe nationale. Pitoyable. Comme si le président n’avait que ça à foutre. Désormais, il y a le Tour de France. Alors il s’est rendu sur « le chemin des Dames », étape du Tour et surtout lieu de commémoration d’une tristement célèbre bataille de la Première Guerre. Ce fut l’occasion d’un cliché du petit gros, en contre plongée, entourée d’une poignée de naïades… On a cru rêver. Ou cauchemarder. Et puis cette interview surréaliste à la TV du Tour « Ça permet en plus, quand le Tour de France commence en Angleterre, d’avoir les compliments de la presse anglaise. Ce n’est pas si fréquent ! Et d’avoir même une lettre de David Cameron qui a été adressée. […] Ce n’est pas tous les jours que David Cameron nous envoie une lettre de remerciements, de félicitations ! » C’est vrai que ce n’est pas ta politique, inique, qui attire les compliments… Pauvre type.

Justice pour tous. Cette semaine, on a vu que la prison, c’est devenu ringard, enfin pour les délinquants, parce que pour les jeux de mots douteux contre la garde des sots, c’est devenu furieusement tendance. En effet, 5 « jeunes » d’Angoulême reconnus coupable de viol sur une jeune fille attardée mentale, ont tous été relaxés. A la question « pourquoi » qui fut posée à l’instigateur de cette sordide affaire, il a répondu par un glacial « je ne voulais pas de cette fille, donc c’est pour ça que je leur ai refilé, pour m’en débarrasser… » La raison ? « La conscience de l’absence de contentement de la victime n’était pas établie ». Les experts du tribunal ont souligné que l’âge mental de la pauvre fille est celui d’un gamin de 6 ans. Les prévenus, qui ont reconnu les faits et décrit la soirée par le menu au tribunal, sont donc tous ressortis libres et relaxés. Elle est belle, la justice de Hollandie. Personnellement, elle me fait vomir.

La tournée d’Aurélie. Ma chérie Filippetti était à Avignon cette semaine. Enfin « était », c’est un bien grand mot. Elle a essayé d’y aller mais elle a du fuir devant la « révolte » des intermittents, qui l‘ont prise à partie et qui ont fini la mettre en fuite. Ma chère chérie, en bonne socialiste, est tout juste bonne à attiser les conflits quand elle est dans l’opposition, mais quand il s’agit de les affronter et de les résoudre, ça se carapate rapido entre 3 gardes du corps et ça file se planquer dans la bagnole officielle… C’est dommage parce qu’elle a raté une belle pièce, un exemple fort de cette culture d’état sans laquelle la Hollandie ne serait pas vraiment ce qu’elle est. La pièce en question s’appelle « The Humans, d’Alexandre Singh et elle méritait vraisemblablement le détour. D’après Libé, « de l’humour anglais. Mais pas drôle. Du moins jusqu’au moment où une statue se met à chier ». Parce que c’est ça, la culture en Hollandie, de piètres acteurs qui s’amusent à déféquer sur scène. Les gars, il faut absolument sauver le statut des intermittents !

A part ça, vous avez aimé les trains commandés par la SNCF trop larges pour rentrer dans ses gares ? Vous allez adorer les marches d’escalators de la RATP… La régie a commandé des marches pour ses escalators… 10 cm trop larges ! Une bourde à plusieurs millions d’euros, à la charge du voyageur évidemment. Et dire qu’il y a des tarés pour le réjouir du retour de l’Etat dans l’économie ! A part ça, Pépère se rêve de plus en plus éveillé, en président réélu en 2017. Il l’a dit cette semaine, en marge de son déplacement africain : « Je me prépare pour qu’en 2017 on ait un bilan qui permette à la gauche d’être au deuxième tour et de gagner l’élection ». Si on décode cette petite phrase, il se prépare (et il ne prépare pas la gauche…), pour avoir un bilan (A part lui, je ne vois pas bien qui va porter le bilan : Aubry, par exemple, se garderait bien de revendiquer la moindre part de ce bilan…). Quant à la présence au second tour, elle semble être synonyme de réélection automatique. Il semble avoir intégré le fait que Marine la fille de son père sera au second tour et que celui qui sera en face d’elle sera tranquillement élu. A part ça, comme un symbole, notre nain national a nommé le rappeur Rost au Conseil Economique et Social. On savait déjà que toutes les commissions concoctées par ce fou-furieux ne servaient à rien, mais là on en a la preuve par l’aveu ! A part ça, Pépère a emmené une schtroumpf en Afrique. Sur toutes les photos, on voit une mégère, habillée comme un sac et qui ne ressemble absolument à rien : baskets blanches, pantalon improbable, veste taillée dans un sac poubelle. Bref, une clodo. En fait, à voir les photos, on se dit que l’agent de surface chargée de passer l’aspi dans l’avion de la république s’est perdue et figure sur la photo. Mais non, la légende est formelle : il s’agit d’Annick Girardin, secrétaire d’état au développement et à la francophonie. Sapée comme un sac, donc. Le signe, sans doute, du grand respect qu’elle a pour ses hôtes africains… A part ça, rien.

Allez, bonne semaine et bon courage.

On vous recommande

A propos de l'auteur nikkopol

9 réactions à “Une semaine en Hollandie, #85”

  1. Gros problème pour les socialistes qui ont toujours fait du lèche babouches: leurs protégés musulmans donnent de plus en plus dans des exactions ouvertement antisémites, racailles de banlieue à l’appui, quand ils ne rejoignent pas leurs 800 copains djihadistes en Syrie.
    Grâce aux socialistes, bientôt la guerre civile en France ?

  2. Le peuple de france souffre , les manifestations pro-palestiniennes ne sont pas des manifestations pacifistes , elles ont le soutien de l extrême-gauche et des racailles , mon beau pays la france est a l agonie .

    1. 18e arrondissement de Paris : quand la police craque dans des quartiers qu’elle ne contrôle plus

      Samedi 19 juillet, dans le quartier de Barbès, une manifestation pro-palestinienne – pourtant interdite par le ministère de l’Intérieur- a dégénéré. Des scènes de guerre opposant police et manifestants ont eu lieu. Pour la seule compagnie CRS n° 31, 34 de ses membres, soit la moitié de l’effectif, ont été fortement contusionnés. Déjà le 2 juillet, 2 à 300 personnes avaient caillassé les forces de l’ordre, dans une indifférence quasi générale. La violence s’installe-t-elle à Paris ?

      http://www.atlantico.fr/decryptage/far-west-dans-18eme-arrondissement-paris-quand-police-craque-dans-quartiers-qu-elle-ne-controle-plus-gilles-gaetner-1674622.html#7ktD7Oy94RODsj95.99

  3. PEPERE L’IDIOT utile pour USA ? Triste pour lui
    a l’étranger les Médias ce moquent !
    Devant la presse française ! il dit être rester SEUL sur sa position en Syrie ? MDR .
    Le pauvre piteux !
    il ose parler des preuves des armes chimiques ? EN SYRIE ?
    Coup monté de A a Z par les magouilles = saoudiens et USA .
    et HOLLANDE au milieu du jeu de quilles LUI LE BOULET .
    LE DIndon de la farce c’est PEPERE .
    PEPERE encore ouvre son BEC pour les crashs “” BOEING “”
    DEUX CRASHS BOEING EN 6 mois !
    A QUI PROFITE ? LES AVIONS QUI PLONGENT BOUMM/ FLOP .
    BOEING N°1 voir Google = (( wikistrique MH 370 BOEING.))
    l’important liste des passagers =
    scientifiques chinois =BREVETS SENSIBLES force défense
    BREVETS = chine/usa FREESCALE appartiens à a Blackston=
    jacob Rothschild ? AVIONIQUE
    Modification des propriétés électriques de l’air ?
    Guidages MISSILES ?
    Bande radar H.F par L et S
    CHINOIS = DISPARUS ? BREVETS reviens a QUI ? USA .
    BOEING N°2 MH 17 soit disant crash missiles ?
    USA ose accusé POUTINE ? serait il stupide pour faire plonger un BOEING a ses frontières RUSSE ? NON .
    Voir liste passager = conférence SIDA . ? Néerlandais 189
    des doutes sur les intérêts recherches SIDA ? USA .
    AVANT PORTER DES ACCUSATIONS STUPIDES SUR LA RUSSIE ?
    comme de coutume USA = fausses preuves .
    POUR QUAND ? CONTROLE INTERNATIONAL POUR USA ?
    SOUS-TERRAINS ILE DIEGO GARCIA
    ET HAARP ALASKA ? soit disant fermé ? OU PAS .
    USA a refusé a UE contrôle ? AU PARLEMENT UE .

  4. “Ainsi pépère lui a promis un confortable poste de commissaire européen, prestigieux (….)”
    et ça ne s’appelle pas de la corruption active et du trafic d’influence actif en échange de tricherie et d’enfumage ?
    Ah ben non pas là: car lui président , est irréprochable.. La preuve c’est qu’il est de Gôche….

  5. plus le temps passe , PLUS plus plus c est de pire en pire…La honte d un gouvernement nuisible a la France..Lorsque nous ecoutons le media de France 2 du canada, on nous propose les Francais en vacances au restaurant,en balade..Hollande au resto avec ses potes..La Belle vie…Quand ca devais etr le changement , Questio..mais que l on est naifs le changement etait le 6 Mai 2012..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.