Qui arme les assassins suréquipés de l’Etat Islamique ?

Rédigé par Philippe Lesage le 21 août 2014.

Mosque

MosqueL’encre a coulé dans les journaux, le sang des minorités religieuses a coulé dans les sables du désert, les deux tiers des Chrétiens d’Irak, soit un million de personnes, ont du s’expatrier où mourir en moins de 10 ans, les bonnes consciences politiques ont fait mine de s’agiter (avec 10 ans de retard) sur le parvis de Notre-Dame de Paris, mais personne absolument personne n’a encore répondu à la question essentielle : qui arme les assassins suréquipés de l’État Islamique ?

Le témoignage du lieutenant-colonel Jacques Hogard sur la guerre du Kosovo (printemps-été 1999), à travers son livre choc «l’Europe est morte à Pristina», fonde tout a fait l’hypothèse selon laquelle des intérêts américains, voire l’armée américaine elle-même, fournit les assassins en armes de destruction active.

En effet, Jacques Hogard raconte comment les armées britanniques et américaines soutenaient en logistique active les attaques armées de l’UCK contre les populations chrétiennes du Kosovo, alors que l’UCK était déjà connue comme organisation islamique, mi-mafieuse, mi-terroriste. Or, l’UCK étant parvenue depuis aux commandes du Kosovo par la volonté et la toute-puissance des Etats-Unis, on peut mesurer avec le recul ce que fut l’enfumage médiatique pour masquer cette action détestable des gendarmes du monde, mués pour l’occasion en gangsters internationaux.

Le trafic d’organes qui a suivi, révélé depuis, organisé par le pouvoir politique kosovar lui-même, c’est à dire en fait par l’UCK, a déjà provoqué plus de 30 assassinats de témoins gênants, dont la presse française n’ai bien entendu pas parlé. Pour le gouvernement américain, dont les affidés contrôlent l’Agence France Presse (AFP), la vérité médiatique doit s’imposer et masquer la vérité des faits. On a vu le résultat au Kosovo.

Alors que le Pape François, lors de son voyage retour de Corée a martelé : «C’est à l’ONU et non à un état en particulier (les Etats-Unis ndlr), de trouver les moyens d’arrêter les agresseurs injustes», les américains continuent de jouer les cow-boys auto-proclamés, suivis par la Hollandouille et maintenant les Allemands qui ont décidé, ô miracle, de livrer des armes aux Kurdes, alliés par l’exploitation du pétrole aux nouveaux colons du moyen-orient.

Mais on se garde bien de révéler la seule et unique information qui pourrait arrêter l’agression : qui arme les agresseurs ?

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Urbon dit :

    La France arme les Kurdes contre les révolutionnaires islamiques en Irak sous prétexte que la révolution islamique est d’essence tyrannique et antidémocratique. La France arme les (mêmes) révolutionnaires islamiques en Syrie sous prétexte que la révolution islamique y est d’essence démocratique et que c’est Bachar le tyran.

    En Irak, il s’agit de protéger l’Arabie Saoudite, pays frontalier, du bordel innommable engendré par le djihadisme. En Syrie, il s’agit de renverser un gouvernement allié avec la Russie et l’Iran, peu importe que la Syrie soit devenu un champs de ruine qu’aucun pouvoir ne pourra relever avant des années.

    Manipuler les islamistes pour des intérêts géopolitiques douteux ? Mais non, bien sûr que non… C’est bien trop immoral.

    La France de toute façon s’aligne sur la politique américaine. Et peu lui importe qu’il y a, en Europe aussi, de plus en plus d’islamistes. Même pas peur !

    Mouhahaha

  2. katlen dit :

    Et bien c est CLAIR depuis qqs jours, le Super Gros de l Elysee cette information vient d etre annoncer par lui meme.. C est pour dire sa grande intelligence…Minable,et on connait pas la suite…

Laisser un commentaire