De l’analphabétisation de l’éducation nationale

bonnet_d__ane_____en_vrai__by_the_dark_echidna-d30oecsUne future professeure des écoles en formation n’a pu s’empêcher de diffuser l’image d’une grossière faute d’orthographe dès la première slide du diaporama projeté par l’éducation nationale, lors de la première journée de formation des professeurs des écoles stagiaires de Toulouse. Quand on sait que les candidats au métier d’instituteur ayant obtenu 4/20 au concours ont été embauchés, on ne peut plus s’étonner…

Incroyable : avec 4,25/20 à votre concours, vous pouvez devenir instituteur. De quoi expliquer le niveau de plus en plus bas de ceux qui formateront les petites têtes blondes de nos enfants. En même temps, on ne peut pas apprendre à un enfant les règles et lois immuables de la grammaire tout en lui expliquant que tout est relatif, que son papa peut porter une robe et qu’il est fasciste de donner des notes…

Pour résultat, ce matin, lors de la première journée de formation aux instituteurs, l’éducation nationale proposait aux stagiaires une PowerPoint au titre éloquent : « Rentré scolaire des professeurs » !

No comment…

 

 

 

educ_nat_formation

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

6 réactions à “De l’analphabétisation de l’éducation nationale”

  1. Oui bien sur pour une prof ca fait pas mal gachis et moqueur… Mais on ne peu etre Bon ou Bonne en tout. mais c est le cote Socialo, mon fils lorsque nous etions en France il faisait remarquer les fautes du prof mais bien sur , il a ete mis a l arriere des eleves…c etait en 90 autant des socialistes

  2. Il fallait donc vous relire vous aussi car vous avez commis une belle faute dans votre article avec la conjugaison du verbe  » pouvoir « .
    Oui, Alex, je suis d’accord concernant les  » têtes blondes  » ; cela laisse dubitatif voire suspicieux ….
    Oui, belle faute sur l’écran qui est trop grosse pour que ce ne soit pas une coquille…
    Néanmoins, il est vrai que ce genre d’erreur ne devrait pas exister ; surtout s’agissant de la  » Rentrée « …

  3. Pure produit de la défaillance du système émanant de l éducation nationale et de la complicité du gouvernement socialiste nous comprenons mieux pourquoi nos élites françaises ont décidé de partir ailleurs en ne restant pas dans les pays de la zone euro .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.