Education nationale : ce que dit madame Soleil

Rédigé par Philippe Lesage le 01 septembre 2014.

najat-belkacem

najat-belkacemEn exclusivité, nous avons interrogé notre spécialiste sur les projets du lobby LGBT dans l’Education Nationale, puisque ce lobby en en a pris le contrôle en y imposant sa taupine du moment : Najat Vallaud-Belkacem.

Première question : quelle sera la première mesure prise par NVB ?

Madame Soleil : imposer la parité des effectifs fille-garçon dans toutes les classes, toutes les spécialités et tous les niveaux. Si par malheur, un établissement se trouvait avec un nombre impair d’élèves, ce qui amènerait au moins une classe à déroger à la règle, il faudra alors choisir un élève au hasard pour le transgenrer dans une des 36 catégories asexuées de la nomenclature bientôt officielle proposée par Shulamith Firestone (je compte sur Christiane Taubira pour intégrer prochainement les transgenres dans notre code civil).

Deuxième question : Pourquoi vouloir imposer une telle parité dans les classes ?

Madame Soleil : pour faciliter la pédagogie de l’indifférenciation. Avant d’introduire comme discipline scientifique les études de genre, il est indispensable de lobotomiser les individus dès l’âge de 2 ans. C’est l’âge auquel les socialistes rendront bientôt l’école obligatoire. S’ils ont réduit le congé maternité de 3 ans à 2 ans et 6 mois l’an dernier, c’est pour encore le réduire à 2 ans l’année prochaine. Comme cela, les mamans n’auront plus aucune excuse, elles devront confier leurs enfants à une école d’État qui se chargera de les désexualiser.

Troisième question : Que signifie désexualiser ? Ils ne vont tout de même pas tous les castrer ?

Madame Soleil : pas physiquement, mais mentalement bien sûr que si. Leur objectif final est de dissocier la fonction procréatrice de la fonction sexuelle. Les individus lobotomisés ne concevront plus la relation sexuelle en fonction de la procréation. Pour eux, la sexualité ne sera plus qu’un loisir, et la procréation aura disparu de leur univers, comme d’ailleurs la notion de famille. Le désir d’enfant se réduira l’acquisition d’un enfant, comme on acquiert une voiture, une télévision ou un animal de compagnie. Le marché de l’enfant-marchandise est en marche, car la loi Taubira a ouvert la porte juridique, la circulaire Taubira l’encourage, et Laurence Rossignol essaye maintenant d’engager la France dans cette voie.

Quatrième question : Vous parliez de pédagogie, comment utiliseront-ils la pédagogie pour désexualiser mentalement les enfants ?

Madame Soleil : Ils continueront à hyper-sexualiser l’école pour banaliser les corps et détruire le caractère sacré de la vie humaine. Puis ils inventeront des messages d’indifférenciation qu’ils feront passer aux enfants, le plus souvent par le jeu. Par exemple, les classes maternelles équiperont les petites filles de prothèses phalliques, puis demanderont aux enfants de les décorer mutuellement, sans considération du sexe des enfants. Enfin, les maîtres et les maîtresses, a poil, expliqueront accessoire à l’appui, qu’on pose une prothèse phallique entre les jambes, comme on pose une paire de lunettes sur le nez. : «Voyez vous mes enfants, c’est très banal une queue et complètement culturel. Vous pouvez choisir votre genre et votre sexe, la biologie n’a rien à voir là-dedans ; et quand bien-même, la science toute puissante corrigera les imperfections de votre nature».

Cinquième question : Une femme parvenue à l’âge adulte désire naturellement être maman, l’école pourra t-elle effacer le désir d’être mère, en un mot l’instinct maternel ?

Madame Soleil : dans toute la littérature des gender studies, un fait domine, le rejet et la haine de la fonction maternelle. Or, c’est l’aspect le plus pervers du «gender feminism» dont se réclame la ministre Belkacem : vouloir amener les femmes à haïr la grossesse en les endoctrinant à l’école dès l’âge de 2 ans. Chez les féministes de genre comme Belkacem, la maternité est conçue comme un obstacle à l’égalité entre les femmes et les hommes. Pour Belkacem, la maternité ne réalise pas la femme dans sa vocation propre de la transmission de la vie, mais au contraire la transforme en esclave du genre masculin. Elle veut à tout prix détruire la fonction maternelle dans l’affect et la sensibilité même des femmes : que les femmes soient elles-mêmes un obstacle à la fonction maternelle, pour prétendument leur donner plus de pouvoir, ce quelle appelle l’empowerment des femmes. C’est pervers et subversif.

Sixième question : Les enseignants accepteront-ils un tel détournement des missions d’éducation ?

Madame Soleil : non bien sûr. C’est pourquoi je prévois la multiplication par 20 ou 30 des subventions aux associations LGBT, de telle sorte que ces hordes barbares puissent envahir les écoles sur ordre, et passer les messages pervers aux enfants à l’insu des enseignants et surtout à l’insu des parents. On a déjà vu des telles invasions par des associations telles que SOS Homophobie, avec des messages et des visuels totalement inadaptés aux enfants. Ce dernier aspect pose la question du seuil de propagande indigne qui sera ou non supporté par les familles ? Comme je suis madame Soleil, je prévois un assombrissement rapide des relations entre l’État et les associations de parents d’élèves.

Merci, madame Soleil. Mais puisque selon vos prévisions, tout le monde sera bientôt à poil dans les écoles de la République, faudra t-il prévoir des cabines de déshabillage pour la ministre Najat Vallaud-Belkacem, puisqu’on l’observe souvent en visites officielles ?

Madame Soleil : Je vois une ombre. Je demande un Joker sur cette question, mais il serait intéressant de lui poser directement cette question.

Déjà 14 remarques sur cet article

  1. Bidule dit :

    Comme quoi, toute cette histoire de théorie du genre est entièrement inventée dans le cerveau malade des peureux du mariage pour tous.

    A ce niveau, il est temps de consulter.

    • gazo dit :

      cher bidule

      quand on lit tous vos commentaires on voit tout de suite ou se situe l’intolérence et le mépris de ceux qui ne pensent pas comme vous… si vous pouviez bien les envoyer tous au goulag,ou dans un asile, je pense que vous le feriez !

      • Bidule dit :

        Cher gazo, vous avez tout à fait raison.

      • Desfossé dit :

        Non mais là… franchement… ce Monsieur Lesage ne nous livre pas une pensée à laquelle on pourrait se confronter avec vigueur de convictions mais respect des opinions… Il n’y a pas de démonstration rationnelle… juste une longue ratiocination sans fondements : un long délire obsessionnel ne ressassant que peurs infondées et fantasmes mal assumés…

        Je suis d’accord avec Bidule, ce genre de relâchement en public ne peut qu’embarrasser vos interlocuteurs :
        – ils sont légitimement inquiets des effets du concept de genre sur la santé mentale des adversaires de la supposée “théorie” du genre ;
        – ils se demandent s’ils doivent les prendre au sérieux ou s’il faut appeler les secours.

    • minable mais digne dit :

      Ah, la grande rentree de “Bidule” avec ses commentaires pleins de finesse et a l’argumentaire imparable !

      PS : bon retablissement, suite a votre accident cerebral.

  2. Daniel pilotte dit :

    Même si je trouve que madame belkacem est charmante je ne partage absolument pas son opinion politique , de plus elle n a pas les qualités nécessaires pour être ministre de l éducation nationale .

  3. Paul Emiste dit :

    Faites attention aux louves déguisées en agneaux. Elle ferait mieux de s´occuper des moukères au Maroc, là bas il y a du boulot, mais certes c´est beaucoup moins risqué en France et beaucoup mieux payé..

  4. minable mais digne dit :

    Elle n’a pas eu son poste grace a son cerveau, c’est clair.

    Elle doit sans doute avoir d’autres talents pour le meriter…..

  5. Jpb dit :

    Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Rééducation nationale !

    L’égalité par la contrainte, voilà le nouveau credo.

    http://www.bvoltaire.fr/henrigizardin/najat-vallaud-belkacem-ministre-reeducation-nationale,102166

  6. pour dit :

    Belkacem c’est : les homolâtres maîtres de l ‘école.

  7. Dadrito dit :

    On t’aime Najat et on est avec toi.

  8. Seven dit :

    Septième question :
    J’en ai vu des enseignants travailler assis sur une table face à leurs élèves. N’y a-t-il pas là un problème d’hygiène ?

  9. Eigth dit :

    Huitième question :
    La “nonote” distribuée aux enseignants est-elle un moyen de payer mieux une minorité d’entre eux (la plupart syndiqués) et beaucoup moins la majorité, dans un but purement économique ?

Laisser un commentaire