/>

Libération : Une pathétique et journalisme aux ordres

Rédigé par lesoufflet le 10 septembre 2014.

libe_une

libe_uneMalgré le retour de Thomas Thévenoud à l’Assemblée Nationale, malgré un président attaqué de toutes parts (et tout particulièrement de la gauche), malgré les derniers remous autour du livre de Trierweiler, malgré une actualité internationale foisonnante, le journal Libération a décidé de consacrer sa Une, hier, mardi 9 septembre, aux problèmes judiciaires de Nicolas Sarkozy. La ligne éditoriale de Libé serait-elle décidée à Solférino ?

La mauvaise foi et le parti pris de cette Une de Libération, le jour même du retour à l’Assemblée de Thomas Thévenoud (pas même évoqué dans les autres titres de la Une) illustre la position pathétique du journal devenu le joujou de quelques millionnaires “progressistes” qui acceptent de perdre de l’argent dans un torchon que plus personne ne lit. Les pseudos journalistes encartés de Libé ont perdu depuis longtemps toute crédibilité, ils sont désormais considérés par tous pour ce qu’ils sont : de simples militants, au mieux, des agent de propagande, au pire.

Si seulement nous pouvions arrêter de financer ces torchons avec les subventions, si seulement ils devaient écrire pour satisfaire à la curiosité de leurs lecteurs et non pas à l’intérêt du parti… Nous aurions peut-être une vraie presse indépendante, qui ne serait pas moribonde et sous perfusion.

Quand on voit la manière dont France 2 a tenté de censurer le livre de Valérie Trierweiler et qu’on analyse cette Une, on comprend que le parti aux abois ne sait plus comment faire pour s’accrocher à son pouvoir et maintenir l’illusion que les socialistes sont des dirigeants responsables…

La Pravda, c’est maintenant !

 

libe_une

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. katlen dit :

    Et ce n est pas fini…La France que nous Francais de souche, ne reconnaissons Plus…Une France violente, avec un gouvernement Socialiste et leurs copains profiteurs de la mane que leur rapporte ce Parti et le fossoyeur de l Elysee..

  2. Daniel pilotte dit :

    Les journaleux du quotidien liberation n ont pas évolué depuis le 10 mai 1981 encore une journaliste gauchiste totalement inexpérimentée pratiquant la démagogie a la botte du pouvoir .

Laisser un commentaire