/>

Religion : curieux Synode exratordinaire !

Rédigé par Philippe Lesage le 27 octobre 2014.

pape_francois

pape_francoisJamais réunion d’Eglise n’ avait connu pareille pression médiatique auparavant : avant, pendant et après le Synode, les médias se sont déchaînées pour commenter et semer la confusion, désordre lui-même entretenu depuis l’intérieur du Vatican par la publication d’un rapport d’étape, la fameuse «relatio post disceptationem».

Rappelons que le Synode extraordinaire sur la famille se clôturait à Rome le 19 octobre 2014, après avoir réuni environ 200 évêques et laïcs, experts reconnus sur les questions liées à la famille. Y eut-il des manipulations avec l’intention d’orienter la catéchèse de l’Église Catholique contre la volonté des évêques, notamment sur les questions des divorcés-remariés et des unions homosexuelles ? Difficile de répondre.

Mais des réactions comme celle du cardinal Müller, prefet de la Congrétation pour la doctrine de la foi, le patron de ce que fut l’inquisition romaine, peuvent le suggérer : «Je ne fais pas partie de l’équipe de mise en scène», avait-il déclaré avec un humour tout en finesse et un sens aiguisé de la synthèse.

Plus grave, la révélation du cardinal hongrois Peter Erdö, rapporteur général du Synode, qui reconnaissait que le rapport d’étape «avait été écrit en bonne partie avant le Synode des évêques». Son contenu aurait été construit à partir de la consultation mondiale organisée avant la rencontre. De là à suspecter un complot d’idées, appuyé par une pression médiatique orchestrée pendant le déroulement de la réunion, il n’y a qu’un pas. Mais il n’a pas été franchi.

Après la vive réaction d’une majorité d’évêques, le rapport final ou relatio synodi, fut rééquilibré et exprima finalement le fait le plus occulté en France : une majorité de familles restent fidèles aux enseignements de l’Evangile, et orientent leur vie conjugale pour transmettre à l’enfant, d’abord la vie, puis une joie de vivre dans l’équilibre affectif du père et de la mère, et enfin une éducation. Il convient d’encourager ces familles à persévérer dans cette voie d’avenir, qui est la plus favorable pour l’Homme.

Effectivement en 2014 en France, 75 % des enfants naissent et grandissent avec leurs deux parents biologiques. C’est le fait majoritaire que la propagande officielle voudrait occulter par les temps qui courent, et la situation que les lobbies pervers aux commandes de nos institutions dissolues essayent de détruire par l’action législative et gouvernementale.

Le Pape François conclut le Synode en s’opposant autant au «raidissement hostile» des traditionalistes, qu’à «l’angélisme destructeur» des progressistes. Difficile équilibre à trouver entre la fidélité à la doctrine et l’ouverture aux déshérités en tous genres. Pourtant, de rares génies comme le Saint Pape Jean-Paul II réussirent à dépasser ce paradoxe de leur vivant, lui qui tout en ayant renforcé l’unité de l’Église autour de l’enseignement du Christ, n’hésitaient jamais à manger avec les prostituées et les publicains.

Fidèle à sa tradition de Sagesse, l’Église Catholique reviendra sur sa réflexion au cours d’un deuxième Synode sur la famille en octobre 2015, et prévoit la publication d’une exhortation apostolique en 2016. De quoi relativiser, non pas l’enseignement du Christ Jésus, mais l’agitation inutile du monde dont les médias sont la plus pure expression.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Arlequin et Colombine dit :

    On peut se demander effectivement pourquoi les pouvoirs publics en France veulent encourager une évolution sociétale vers le pire, contre l’intérêt supérieur de l’enfant, et contre les familles ? A qui profite le crime ?

    Comme vous, j’ai ressenti un profond malaise pendant le déroulement de ce Synode, du fait de sa sur-médiatisation. C’était choquant et complètement inutile.

    Les évêques devraient s’abstenir de communiquer pendant le déroulement de ces réunions. Même le très communiquant Jean-Paul II attendait plusieurs mois avant de publier les conclusions des Synodes.

  2. […] Religion : curieux Synode exratordinaire ! […]

  3. Daniel pilotte dit :

    Il n y a pas que le synode de la religion catholique qui doit faire un effort , le comportement abject des femen , les mentalités d extrême-gauche qui sont christianophobes j en passe et des meilleures .

Laisser un commentaire