/>

Valls aurait aussi menti sur sa déclaration de patrimoine

Rédigé par lesoufflet le 27 octobre 2014.

manuel_valls
Photo : Parti socialiste

manuel_vallsA l’image de son président, François Hollande et de l’ex de ce dernier, Ségolène Royal, qui avaient sous-estimé leurs biens immobiliers pour diminuer leur ISF, Manuel Valls aurait également menti dans sa déclaration de patrimoine de manière grotesque, notamment en déclarant vivre dans un 40m2 composé de 4 chambres, 5 salles d’eau, 7 pièces de séjour, 5 cuisines et deux terrasses ! Après tout, les Français ont bien voté Hollande, on doit pouvoir leur faire croire n’importe quoi !

C’est Charlie Hebdo qui a lâché la bombe et a révélé les mensonges de Manu el Blanco quant à sa déclaration de patrimoine.

Selon le journal satirique, le Premier ministre n’aurait déclaré que 93000 euros d’actifs dans sa déclaration de patrimoine. Une somme dérisoire qui expliquerait pourquoi il vit avec sa femme dans un 44m2.

En fait, Manu ne dispose que de 1% de la SCI Homère, qui détient l’appartement, mais c’est bien sa femme qui possède les 99% restant !! Et cette société ne posséde pas seulement l’appartement de Manue et Anne , mais 16 lots immobiliers, estimés par les experts entre 1,6 et 2 millions d’euros.

Pour illustrer à quel point Manu se fout du monde, les journalistes sont allés voir sur le cadastre : ce qu’ils ont vu est digne d’une farce de Molière : le “petits studio” déclaré par Manu Valls comme faisant 44 m2 et qu’il a refusé de quitter pour s’installer à Matignon, où il vit avec sa femme, est composé de 4 chambres, 5 salles d’eau, 7 pièces de séjour, 5 cuisines et 2 terrasses…

Comme pour Hollande, cette affaire illustre plusieurs facettes de cette gôche morale qui est bien la plus bête du monde. Tout d’abord, l’aspect “faite ce que je dis, pas ce que je fais”, d’une caste politique qui se croit tout permis, qui ne parvient plus à entrainer les citoyens dans les isoloirs à force d’abus, mais qui s’en fout et qui continue  à distribuer des leçons de morale d’un côté, en trichant et mentant de l’autre.

Enfin, cette affaire démontre encore (après Flamby et Ségo) le rapport ambigüe malsain de cette gauche avec l’argent et la réussite. En France, c’est la course aux losers, c’est au ministre qui aura la voiture la plus pourrie, qui aura réussi à dilapider son argent tout au long de sa vie sans réaliser d’économies, sans créer de patrimoine pour les générations futures. Dans tous les autres pays, un ministre de 50 ans sans patrimoine serait ridiculisé pour son peu de sens des économies, peut-être même devraient-il tricher pour faire croire qu’il a mieux réussi dans la vie.

 

 

 

 

 

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. minable mais digne dit :

    “le changement c’est maintenant”

    … et la balyette ? dans le Q !

  2. Jpb dit :

    Hé oui la liste s’ allonge des faisans socialos. …Après Hollande, Cahuzac, Bartolone et sa villa de 2 millions €, Thomas Thevenoud, Valls maintenant ?
    Mais c’est pareil pour les politicards de l’UMPS, avec ses 60 députés en délicatesse avec le fisc, à commencer par Gilles Carrez, president de la commission des finances, oubliant de payer l’isf depuis 4 ans….

    Tous pourris !

  3. Paul Emiste dit :

    Les socialos n´ont jamais dit qu´ils n´aimaient pas l´argent, ils ont juste dit qu´ils n´aimaient pas les riches: nuance idéologique primordiale.

Laisser un commentaire