/>

#Infrarouge : la propagande totalitaire au Top

Rédigé par lesoufflet le 27 novembre 2014.

infrarouge
Alors Goebbels, jaloux ?

infrarougeL’émission infrarouge diffusée mardi soir sur France 2 a atteint des cimes en termes de manipulation et de malhonnêteté intellectuelle. De Staline à Mao, en passant par Hitler, jamais les socialistes n’avaient atteint un tel degré de propagande.

On ne pourra pas tout dire, ni démonter tous les mensonges de ce documentaire, car il faudrait des heures et reprendre séquence par séquence cette émission effarante. Nous nous contenterons donc de reprendre quelques exemples sur le fond et de démontrer sur la forme en quoi il s’agit de propagande digne des romans de George Orwell.

Dès le début du reportage on comprend vite comment on va se faire arnaquer : dans ses chiffres, le journaliste militant considère comme immigrés ceux qui ne sont pas nés en France. Il fait même semblant d’être large dans ses comptes en incluant ceux qui ont obtenu des papiers depuis. Mais ces chiffres ne prennent pas en compte les deuxièmes et troisièmes générations, alors que ce sont celles qui posent le plus de problèmes. Par exemple, on en arrive au résultat ridiculissime de 25% d’étrangers à Saint-Denis, ce qui fait que 3 personnes sur 4 dans la rue sont des “Français de souche”, comme il le dit lui même en dénaturant cette expression (un Français de souche est français depuis plusieurs générations, c’est précisément le concept !). Pour qui s’est déjà promené à Saint-Denis, ces statistiques ont tout du comique (75% de Français, à mourir de rire). On comprend bien comment cette méthode de comptabilisation des “étrangers”, classique chez nos amis socialistes, ne colle pas à la réalité. A elle seule, cette méthode expliquée dès le départ suffit à rendre le reste de l’enquête complétement bidonnée.

Pour prouver que l’immigration n’a rien à voir avec la délinquance, les “enquêteurs” nous emmènent à Monaco (oui, c’est déjà risible en soi) ! Et ils sont sérieux ! Une ville qui ne peut être comparable à aucune autre au monde, où la police vous fout dehors si vous jetez un papier par terre, où les milliards coulent à flots, où les milliardaires russes et autres émirs qataris entrent dans les statistiques de l’immigration ! D’ailleurs, même les franco-marocains interrogés (pourtant habilement) disent qu’il n’y a pas de délinquance à Beausoleil car on fouille les casiers judiciaires, qu’on ne prend pas ceux qui ont un passé de délinquant et qu’on est viré dès qu’on fait un pet de travers (les bien pensants d’infrarouge approuveraient-ils ces méthodes ?). Pourtant, malgré ces aveux et cette explication très claire, le journaliste nous répète en conclusion de la séquence, puis deux ou trois fois quand il reviendra sur le bilan de son enquête monégasque, que c’est l’emploi qui créé la sécurité là bas… Wow !!! Une bonne vielle méthode de lavage de cerveaux qui consiste à répéter une contrevérité comme une évidence jusqu’à ce qu’elle soit encrée dans le cerveau de la personne manipulée.

La preuve ultime de l’absence de corrélation entre délinquance et immigration sera dans la comparaison entre deux villes en tous points semblables (enfin selon le journaliste) : Caen, où il y a peu d’immigrés et Montbéliard, où il y en a pleins. Alors, ces crétins si sûrs de leur force de persuasion finissent par démontrer (même avec leurs chiffres bidons) que leur théorie est fausse, puisqu’il y a près 0,5% de crimes en plus dans la ville avec des immigrés (72,4% contre 73%, selon leurs propres chiffres), soit une preuve scientifique (selon eux) que l’immigration entraine légèrement plus de délinquance !! Mais non : le journaliste conclue avec les chiffres en fond qui contredisent ses propos (digne de sa copine Taubira), qu’il vient de prouver que la délinquance n’est pas liée à l’immigration ! Bien sûr, la comparaison est absurde et il finit aussi pour nous avouer que Caen est deux fois plus grand que Montbéliard (on sait très bien que la violence augmente de manière exponentielle avec la taille des villes).

Les propagandistes détaillent ensuite les types de délits commis dans ces deux villes et systématiquement c’est à Caen qu’il y a en a le plus grand nombre (avec encore une étrange méthode pseudo scientifique que réfuterons tous les experts, en doublant le nombre de cas de Montbéliard, vu que la ville est deux fois plus petite), comme montre ce résumé des chiffres publiés dans l’émission :

  • les homicides (2 contre 0),

  • les crimes sexuels (203 contre 156),

  • les coups et blessures volontaires (954 contre 678),

  • les cambriolages (1 058 contre 876),

  • les vols des deux roues (314 contre 292),

  • les vols à la tire (319 contre 134),

  • les vols à l’étalage (1 038 contre 468).

Montbéliard, cette « ville d’immigrés », bat seulement la ville de Caen sur le nombre d’incriminations liées au trafic de stupéfiants. Et de peu : 570 contre 503 faits.

C’est étrange vu qu’ils viennent de nous dire que c’est à peu près le même nombre global de délits dans les deux villes. Donc soit ils nous ont menti, soit ils ont délibérément tu les types de délits plus fréquemment commis dans la ville des immigrés !! Bref, de la bonne vieille manipulation à l’ancienne…

L’un des passage les plus comiques de ce reportage, après l’utilisation de l’exemple de Beausoleil, est celui sur les jeunes. A Montbéliard, les coiffeuses expliquent qu’elles se font harceler et insulter quotidiennement quand le maire (de gôche faut-il le préciser) leur jure que ce sont des jeunes qui s’amusent et qu’ils ne font rien de mal. Les “jeunes” semblent pourtant très agressifs et ils n’hésitent pas à jeter des boules de neige sur le maire de la ville. Ils hurlent en pleine ville la journée et terrorisent les habitants. A Caen, les journalistes attendent la nuit et la sortie des bars pour enquêter (n’ont-ils rien vu l’après-midi ?). Puis ils nous montrent des jeunes ivres mais sans agressivité avec les habituels dommages causés par les soirées étudiantes (bruit, bagarres entre gars bourrés, dégradations minimes…). Comme si de rien n’était, le journaliste en voix off nous explique que cette délinquance est la même que celle d’Aubervilliers et de Montbéliard et que c’est uniquement sa perception qui change du fait du racisme des Français ! Il se demande, avec l’air grave du donneur de leçons, pourquoi les jeunes de Caen qui font des bêtises le soir bourrés ne sont pas aussi mal considérés que ceux d’Aubervilliers qui traitent de putes les vieilles dames quand elles rentrent chez elles et qui insultent les policiers.

Des jeunes ivres les jeudis soir qui parlent fort et se battent entre eux, face à des jeunes qui trainent tous les jours en ville et ennuient quiconque passe devant eux : seuls les jorunaleux déconnectés du service public peuvent ne pas faire la différence. Surtout que c’est flagrant sur les images : les uns s’amusent et les autres foutent la merde… Malgré la musique angoissante de film d’horreur et les commentaires alarmant en voix off, on voit très bien que les jeunes filmés à Caen sont complétement inoffensifs.

Pas la peine non plus de s’attarder sur la théorie défendue comme évidence scientifique selon laquelle les immigrés sont plus souvent attrapés par la justice car les policiers sont racistes ! On notera au passage une petite phrase qui aurait pu envoyer Zemmour en prison : le journaliste admet qu’il y a plus d’immigrés en prison. Mais il s’agit là d’une autre méthode bien connue des menteurs qui consiste à dissimuler le mensonge par un petit aveu secondaire.

Tout au long du reportage, les manipulations des chiffres et des faits sont hallucinantes. Quand ils se rendent compte que la vérité va contre leur idéologie, ils essayent de nous embrouiller en parlant d’autre chose (comme ce passage sur la ZUP où il y a moins de problème qu’en centre ville, qui n’a rien à voir avec le sujet initial mais évite de monter trop frontalement la violence de cette ville…).

Sans parler des autres problèmes liés à l’immigration qu’ils ont gentiment passés sous silence (on ne parle pas des Roms, ni de l’islam radical, ni des milliers de jihadistes qui partent de France, ni du halal à la cantine qui doit aussi être un fantasme, un préjugé, ni du traitement réservé aux femmes et aux homosexuels par ces “préjugés”…). Malheureusement on ne peut pas tout relever, alors passons à la forme.

La construction même de ce “reportage” est un modèle de manipulation. Pour faire adhérer le spectateur lambda (et convaincre les marinistes, ambition à peine dissimulée du sujet), le journaliste commence par nous dire qu’il a aussi été agressé par “des noirs et des arabes” et qu’il pense qu’il y a un lien entre immigration et délinquance. Il dit des mots habituellement tabous sur le service public pour faire croire qu’il est comme nous et non pas au service de l’idéologie dominante : “les noirs et les arabes”, je ne suis “pas politiquement correcte”, “français de souche”, “sans concession”… Il pousse le premier élu dans ses retranchements et commence ainsi son reportage en admettant qu’il y a un gros problème d’insécurité à Aubervilliers où il y  beaucoup d’immigrés. Il passe son temps à dire qu’il n’a pas de parti pris et qu’il enquête empiriquement (alors qu’en fait il défend une idéologie du début à la fin). C’est très malin : d’abord il dit ce que pense l’auditeur, ce qu’il a envie d’entendre, pour lui faire croire qu’ils sont pareils, puis, petit à petit, il va l’emmener à penser comme “il faut”. Ainsi il fait semblant d’enquêter sur le terrain pour finir par faire sortir des théories angélistes éculées à un sociologue gauchiste. C’était bien la peine de nous vendre une enquête scientifique basée sur des chiffres pour finir par tirer les conclusions d’un fameux sociologue “spécialiste”, censé donner encore une caution scientifique aux propos du reportage. Puis, carrément les propagandistes nous proposent une deuxième partie basée elle entièrement sur les stéréotypes, qui avait l’air toute aussi croustillante mais que l’auteur de ces lignes n’a pas eu le courage de regarder afin d’épargner ses nerfs et sa nausée. Elle avait pourtant l’air aussi incroyable que la première. Toujours est-il que le mécanisme est clair, en enchainant avec le reportage sur les stéréotypes, ils font germer dans l’idée du spectateur (et le disent d’ailleurs clairement) que le lien entre immigration et insécurité n’est que le fait de nos cerveaux malades racistes, pétris de préjugés (et non pas de nos expériences respectives dans les transports en commun…). Et que fait-on des cerveaux malades ? On les rééduque !!

On l’a compris, si nous qualifions sérieusement ce reportage de propagande totalitaire, c’est par sa persistance à se présenter comme une étude scientifique. La négation du réelle, la scientificité des arguments présentés ainsi comme des arguments d’autorité, la défense d’une idéologie dissimulée derrière une enquête objective et neutre sont autant de marqueurs de la propagande pratiquée dans les régimes totalitaires.

En effet, sur le fond, il s’agit de débilités lénifiantes que connait par cœur qui a déjà discuté avec une instit socialisante (pléonasme…), mais sur la forme, c’est très fort et bien fait. Ça aurait pu avoir un effet sur certains esprits faibles, mais ils n’auront qu’à regarder dans la rue pour constater la réalité. Ils peuvent essayer de nous faire croire qu’on est fou, ils auront du mal à tous nous interner…

On sent tellement l’opération de lutte contre Le Pen et Zemour, une sorte de contre attaque idéologique. Mais c’est là qu’on voit qu’ils sont totalitaires : au lieu d’échanges d’idées ou d’argument pesés, ils nous présentent des “faits” scientifiques incontestables. Très fort !!

Ce reportage de France 2 rappelle les défenseurs pacifistes de la ligne Maginot ou les façades d’usines en carton soviétiques : construire un réel correspondant à notre vision idéale du monde.

Rappelons enfin que cette émission a été diffusée et financée par la télévision publique. Les traitres qui ont pondu ce modèle de propagande, de lavage de cerveaux, de méthodes totalitaires, ont donc été payés avec ma redevance. Et ça, ça fait mal.

Un jour, les historiens étudieront ce reportage comme un stéréotype de la manipulation des masses.

1984, c’est maintenant !

 

Déjà 19 remarques sur cet article

  1. falaipa dit :

    Ce qui est drôle c’est que peu avant cette fumeuse propagande télévisuelle, un braquage à Paris, chez Cartier avec prise d’otage et kalachnikov avait lieu. Les auteurs des méfaits: des personnes de Seine Saint Denis défavorablement connues de la police. Sans doute des français de souche..

  2. jipebe29 dit :

    Panique chez les milliardaires monégasques: des millionnaires rôdent….

  3. […] L’émission infrarouge diffusée mardi soir sur France 2 a atteint des cimes en termes de manipulation et de malhonnêteté intellectuelle. De Staline à Mao, en passant par Hitler, jamais les socialistes n'avaient atteint un tel degré de propagande.  […]

  4. Jpb dit :

    Oui grosse manipulation de bourrage de crânes et d’intox de Fr2, la Tv ripoublique à la solde des socialos.

    Comme le démontrent très bien les chiffres sur les détenus, l’origine immigrée d’ une grande part des délinquants et criminels est clairement établie.

    Voir notamment:

    http://www.bvoltaire.fr/jeanyveslegallou/immigration-et-delinquance-bobard-detat-sur-france-2,141817

    • Bidule dit :

      Tu rigoles ? C’est ça ta démonstration ?

      Le gars qui mélange musulman et étranger… c’est ça ton scientifique ?

      • Machin dit :

        Apprends à lire, le charlot !

        • Duval dit :

          Ah bon, les musulmans en France ne seraient pas issus de l’immigration des dernières décennies ?!

          L’article de Bd Voltaire est excellent et ridiculise la propagande grossière de FR2.

          • Bidule dit :

            Bah tu vois, t’arrives pas à comprendre…

            MUSULMAN différent de ETRANGER.

            Pas étonnant que vous racontiez des conneries après.

          • Machin dit :

            T’es aveugle ou complètement débile ?! Le monsieur te parle des immigrés des dernières générations . Tu vas sans doute nous démontrer que les musulmans étaient là avant la 2e guerre ?!

  5. Bidule dit :

    “considère comme immigrés ceux qui ne sont pas nés en France.”.

    Euh ? On qualifierait donc un gars d’immigré né en France ? Drôle de logique.

    “on sait très bien que la violence augmente de manière exponentielle avec la taille des villes).”
    Faux. (où il faudra m’expliquer pourquoi Brest est plus violente que Bordeaux ou Lyon)

    http://www.rtl.fr/actu/politique/insecurite-les-villes-les-plus-violentes-7770069116

    “Donc soit ils nous ont menti, soit ils ont délibérément tu les types de délits plus fréquemment commis dans la ville des immigrés !!”

    Quels délits alors ? le téléchargement sur internet ? N’importe quoi…

    Bref, de toute façon, l’argumentaire ne sert à rien avec l’extrême droite.

    Les étrangers, les arabes, les pédés, les gauchistes, c’est les méchants.

    Le tout est de convaincre ceux qui sont encore récupérables…pour vous, c’est sûr, il n’y a rien à espérer.

    • Thevenet dit :

      Quand on est aussi englué dans sa doctrine bobo-gocho que ce

      Bidule, se voilant la face pour nier la réalité, annonant “que

      tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil” selon le

      slogan socialo, c’est clair, aucun espoir de récupération chez ces

      débiles profonds.

      Heureusement les Français ouvrent les yeux de plus en plus sur

      l’immigration massive du sud depuis 40 ans et ses conséquences

      sur l’insécurité. Les émissions de pure propagande comme

      celle ci n’ont plus d’effets que sur quelques gogos.

  6. Photodom dit :

    Je suis tombé par hasard sur cette émission, la manipulation m’est tout de suite apparue et j’ai voulu regarder un peu pour voir jusqu’où cela irait. Je partage complètement votre analyse, ce qui m’inquiète c’est que le monde politico-bobo-médiatique est tellement persuadé d’avoir gagné la partie qu’ils croient pouvoir utiliser des ficelles aussi grosses pour transmettre leur propagande. J’assimile ce genre de propagande massue à des “bruits de bottes”, attention cela pourrait bien réveiller les masses populaires, et le réveil pourrait être brutal.

  7. David dit :

    Facile ! A l’heure où Taubira laisse les délinquants en liberté, 50 à

    60 % des détenus sont musulmans ( 80% en île de France selon

    l’imam pénitentiaire), alors que cette communauté, pas plus

    pauvre que d’ autres, représente 10% de la population.

    L’origine immigrée de la délinquance est flagrant !

    Cqfd

  8. Duval dit :

    Aucun lien entre immigration et délinquance ? Une France peu généreuse avec ses immigrés ?
    Radiographie de quelques clichés “bien pensants” à la peau dure

    http://www.atlantico.fr/decryptage/aucun-lien-entre-immigration-et-delinquance-france-peu-genereuse-avec-immigres-radiographie-quelques-cliches-bien-pensants-peau-1875772.html/page/0/2

  9. inqualifiable arnaque, ce Lepers-là mérite lui-même d’aller en prison!

  10. […] Les deux hommes que les policiers ont arrêtés la semaine dernière à la suite du braquage d’une boutique Cartier de Paris sont âgés de 23 et 30 ans. Pour rappel, ils ont braqué la boutique puis ont imposé une course poursuite à la police dans les rues de Paris, avant de prendre les clients d’un salon de coiffure en otage. Ironie du sort, cette aventure arrivait le soir même où France 2 et son émission de propagande … […]

Laisser un commentaire