The Telegraph analyse la haine envers Sarkozy

sarko_marianne

sarko_marianneLe Telegraph s’est penché sur la haine qui anime la majorité de la classe politique et médiatique française à l’encontre de Nicolas Sarkozy. “Haine aveugle”, ou “hystérie”, ce phénomène pourrait finalement servir l’ancien président, selon le quotidien britannique. 

“Le venin dirigé vers l’ancien président de la France peut travailler à son avantage”. Voilà la thèse défendue par the Telegraph.

En effet, le journaliste revient sur la haine suscitée par Nicolas Sarkozy. Une haine particulièrement violente et irrationnelle. L’article parle d’une “hystérie particulière” ou d’une “rage aveugle”.

“Le retour de Sarkozy a été vécu comme la propagation du virus Ebola ou les Dix Plaies d’Égypte”, s’amuse ainsi le journaliste, avant d’aller plus loin et de dénoncer les rapports du pouvoir avec les journalistes français et de revenir sur les rendez-vous ambigus à l’Elysée ou au ministère de la justice des journalistes du Monde (propriété de soutiens officiels de Hollande) Gérard Davet et Fabrice Lhomme, qui sortent les dossiers sur Sarkozy en dépit du secret de l’instruction.

Pourtant, selon le Telegraph, ces attaques répétées et cette haine des élites envers l’ancien président, pourraient finalement servir les desseins politiques de ce dernier.

Il estime que cette haine vient surtout des élites médiatiques et politiques, déconnectées des réalités de la France, ce qui peut donner à Sarkozy la posture de l’homme du peuple face à des élites bien-pensantes et totalitaires.

Tous ces abrutis aveuglés par leur haine nourrie par les médias ont déjà fait élire Flamby (ce n’est pas rien) tellement ils détestent Sarkozy. La justice a brisé les règles les plus élémentaires du droit en espionnant l’ancien président pendant deux ans et en balançant des informations aux médias. Les journalistes s’assoient sur toute éthique et servent de marionnettes au PS en reprenant n’importe qu’elle information servie par la gauche (comme la fausse affaire Bettencourt publiée par Mediapart en pleine élection présidentielle) : quelles barrières morales ces idéologues fous vont-ils encore franchir par sarkophobie ? Jusqu’où vont-ils nier les principes démocratiques par haine ?

 

 

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

2 réactions à “The Telegraph analyse la haine envers Sarkozy”

  1. Sarkozy :

    – Karachi
    – Bettencourt
    – Arbitrage Tapie
    – Kazahkstan
    – Sondages de l’elysee
    – Bygmalion
    – Ecoutes/trafics d’influence
    – Amende compte de campagne UMP
    – Financement Lybien

    IL y a quelques jours :

    L’associé de Nicolas Sarkozy, Arnaud Claude, mis en examen pour blanchiment dans l’affaire Balkany.

    Autant Hollande est vraiment mauvais, autant voter Sarko tient de la débilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.