/>

Apple et Facebook congèlent les ovocytes de leurs salariées

Rédigé par lesoufflet le 14 janvier 2015.

location_ventre_vente_bebe1-600x360

location_ventre_vente_bebe1-600x360Pour que leurs employées féminines puissent lancer leurs carrières quand elles sont jeunes, les sociétés Apple et Facebook leur proposent de payer les frais de congélation de leurs ovocytes, afin qu’elles puissent recourir à la PMA quand elles seront plus âgées et que leurs carrières seront lancées.

La négation de l’humain par les forces conjuguées d’un progressisme bienpensant et de la société de consommation est illustrée à merveille par cette affaire.

Poussant à l’extrême l’idéologie progressiste, l’activisme féministe et les dérives de la société de consommation, Apple et Facebook ont donc offert des subventions de 20000 dollars à leurs employées qui désireraient congeler leurs œufs pour pouvoir procréer quand elles auront “réussi” professionnellement.

Le but de cette opération immonde est de “permettre aux femmes de se consacrer à leur carrière sans pression biologique. […] Le programme est vu comme un moyen, parmi d’autres, d’égaliser le terrain professionnel entre les sexes. Selon ses partisans, congeler ses ovocytes reviendrait, en réalité, à prendre une sorte d’assurance pour le futur, afin que les femmes qui souhaitent avoir des enfants n’aient pas plus que les hommes à se soucier au bureau de la fuite du temps.”

Le comble du progressisme, c’est quand une multinationale qui exploite des enfants travailleurs propose, pour soutenir le féminisme, à ses salariés les mieux loties (les petites chinoises on ne leur propose pas encore de congeler leurs ovocytes) de fabriquer des bébés en laboratoire afin d’optimiser leur productivité. Et tout le génie est là : ces choix inhumains sont fait volontairement par les victimes elles-mêmes. L’idéologie ambiante a réussi à convaincre les pauvres femmes qui seront volontaires que tout cela est pour leur bien… C’est Hitler qui doit regretter de ne pas avoir eu cette idée de génie.

Pour ceux qui en doutaient encore, cette affaire prouve que le libertarisme sociétal et l’ultra-libéralisme économique sont les deux facettes d’une même pièce.

Quand on voit la civilisation décadente que l’on nous prépare, on ne doit pas s’étonner que certains se perdent en cherchant un modèle alternatif…

Le progrès du Meilleur des mondes, c’est maintenant !

Laisser un commentaire