/>

PS, Touraine, caricature : liberté d’expression à deux vitesses

Rédigé par lesoufflet le 19 janvier 2015.

marisol_touraine

marisol_touraineAlors que le gouvernement soutenu par les élites médiatiques nous rabâche les oreilles avec la soi-disant liberté d’expression, le groupe PS à l’Assemblée veut faire interdire des caricatures dénonçant le projet de loi sur la santé de Marisol Touraine. En France, la liberté d’expression entre dans un cadre très précis : celui de la gauche bien-pensante.

Pour dénoncer le projet de loi santé proposé par Marisol Touraine, les médecins du CHU de Clermont-Ferrand ont affiché un fresque particulière dans la salle de l’internat de l’hôpital. On y voit une sorte de partouze de super héros, dont certains membres actifs disent : « Tiens, la loi santé ! », « Prends la bien profond », « Tu devrais t’informer un peu ».

Il n’en a pas fallu plus pour que les associations féministes d’abord, reprises en cœur par le parti socialiste, dénoncent cette caricature et demandent sa suppression. Même si trois jour avant ils faisaient le tour des plateau télé, la larme à l’œil, pour défendre le droit de certains dessinateurs d’extrême gauche de ridiculiser l’Islam ou le Christianisme…

Ainsi, aujourd’hui, Bruno Le Roux, chef du groupe PS à l’Assemblée, à demandé de manière officielle, via un communiqué, à ce que ces dessins potaches soient supprimés (on ne l’avait pas non plus entendu dans l’affaire du mur des cons), dénonçant une « dérive odieuse de la campagne menée contre Marisol Touraine » et appelant le Conseil National des médecins et les syndicats à réagir. Le patron des députés de la majorité ajoute :

Je demande à ce qu’il soit mis un terme au lynchage médiatique et aux campagnes immondes menées çà et là à l’occasion de la future loi santé. Chacun a le droit d’avoir une opinion, favorable ou défavorable à l’égard de loi Santé, mais certaines dérives récentes ne sont rien d’autre que des dérapages violents et des campagnes immondes.

En république socialiste, soit vous pensez comme les tarés totalitaires qui nous gouvernent et vous êtes protégés par la liberté d’expression (droit de dessiner le pape en train de sodomiser un enfant) soit vous êtes de l’autre coté et vous passez au bûcher pour crime de racisme, homophobie, misogynie, antisémitisme, bref, pour « socialisphème », dès que vous exprimez un avis ou un humour différent !

On peut donc caricaturer Dieu, le Pape ou Allah, il s’agit même d’un droit fondamental, mais il est interdit de toucher aux membres du gouvernement. Ces gens là se prendraient-ils pour Dieu ? Sans doute le fait d’avoir réussi à faire élire Hollande à la fonction suprême leur donne l’impression d’avoir des pouvoirs surnaturels…

Pour rire un peu, on pourrait leur renvoyer leur progressisme à la gueule et voir en eux des intolérants qui n’acceptent pas les pratiques sexuelles différentes, dont ils stigmatisent les acteurs en les traitant de violeurs, alors que de toute évidence Wonder Woman est consentante et qu’il s’agit juste d’une partie fine échangiste. Sinon, elle ne masturberait pas le Flash…

A moins que ce soit le fait de voir deux femmes ensemble qui choque ces obscurantistes homophobes ?

Voici la fresque en question :

wonder_woman_partouze_marisol_touraine

 

Déjà 20 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Taubira déclare qu’on peut tout caricaturer, même le prophète mais poursuit Minute qui, comme Charlie Hebdo, l’avait caricaturée en singe….

    Ca en dit long sur le politiquement correct vu par la Gauche….

    Idem, la manif pour l’expulsion des islamistes de France du 18 janvier à l’iniative de Résistance Républicaine et Riposte Laique a été interdite par Cazeneuve…

    La liberté d’opinion sous oukaze de cette bonne gauche…

    • Phlub dit :

      un peu trop facile et totalement falacieux votre raisonnement JpB, je suis surpris (en espérant ne pas me tromper sur votre niveau d’éducation) qu’un individu comme vous puisse tenir de tel propos sans en évaluer la conséquence immédiate: apologie de racisme car dans le cadre de Madame Taubira, il ne s’agissait pas d’une caricature stricte mais du fond raciste associé qui a valut à Minute votre journal préféré, un procès pour incitation à la haine et acte raciste (des crimes au regard de la loi française).
      Enfin Résistance Républicaine tout comme Riposte Laique sont des site d’extrème droite xénophobes et antisémites connu qui se parent juste d’un nom trompeur…
      cordialement

      • Eddy K dit :

        C’est très clair: les opinions qui vous plaisent relèvent de la liberté d’expression sans aucune limitation, et les autres du racisme, de l’incitation à la haine, etc.

        Voilà pourquoi je ne suis plus de gauche: marre de ce système de pensée “deux poids deux mesures”.

        Au fait, c’est bien votre idole Taubira qui a osé prétendre que le racisme anti blanc n’existait pas ?

        • JpB dit :

          Ha Ha Ha…Phlub a le sens de la nuance…. “Apologie du racisme” quand c’est Minute qui caricature, pas quand c’est Charlie Hebdo….ça en dit long sur une vision étriquée et doctrinaire chère à notre bonne vieille gauche ringarde !

          Quant à Résistance Républicaine, présidée par une prof de gauche à la retraite, et Riposte Laique dirigée par un ex syndicaliste CGT du livre, les taxer “d’extrême droite”, c’est à se tordre de rire sauf à prétendre que ceux qui dénoncent à juste titre le prosélytisme et les déviances sanguinaires de l’islam, seraient des fachos, ce que notre bon gôcho de service n’hésite pas à faire !

          Là aussi ça en dit long sur le niveau de l’indivdu !!

      • Taubira a poursuivi Minute d’une part, Anne-Sophie Leclère d’autre part pour caricature à fond “raciste”, mais quand Charlie Hebdo l’a caricaturée en singe ou en guenon: rien .Venant de la “droite”, c’est “raciste” . Venant de la gauche, c’est forcément de l’art mâtiné d’humour (et du plus fin, et du meilleur !) .Donc,ici, c’est le camp du Bien que nous , la gauche, détenons.La “droite”, c’est le camp du Mal, vade retro Satanas. On est chez Hitler, là, ou chez Staline, chez Pol Pot ou chez Torquemada et Nicolas Aymeric ?
        Répugnant.

  2. […] Alors que le gouvernement soutenu par les élites médiatiques nous rabâche les oreilles avec la soi-disant liberté d'expression, le groupe PS à l'Assemblée veut faire interdire des caricatures dénonçant le projet de loi sur la santé de Marisol Touraine. En France, la liberté d'expression entre dans un cadre très précis : celui de la gauche bien-pensante.  […]

  3. JFC dit :

    Si on nous rabâche les oreilles, qu’est-ce qu’on nous rebat? Les c……s?
    Si les rédacteurs commençaient par écrire en français ce serait un bon début.

  4. Marc dit :

    Le traitement cette affaire diffère suivant les journaux. Quelques journaux indiquent qu’il s’agit d’un dessin pornographique. D’autres journaux indiquent qu’il s’agit d’un viol collectif. Un journaliste est en principe au courant que les salles des internes sont décorés de dessins pornographiques. C’est une tradition ancienne des étudiants en médecine d’avoir l’esprit potache.

    http://ozinzen.com/blog/les-nouveaux-inquisiteurs-sattaquent-aux-internes-de-lhopital-de-clermont-ferrand/

  5. triton dit :

    ah oué, quand même… Donc la liberté d’expression permettrait d’applaudir une scène de viol collectif… pardon: de “partie fine” consentie (oui, c’est vrai Wonder Woman est en train d’astiquer le membre de Flash). N’est pas Wolinski ou Cabu qui veut. Même Reiser (pourtant le chantre du mauvais goût sexo-scatophile) aurait été perplexe devant cette “oeuvre”… qui aurait plus trouvé sa place à la banque du sperme que dans CHU.

  6. Mika dit :

    Triton, il serait bon de se renseigner avant d’abattre des cartes qui n’ont pas lieu d’être. Il faut savoir que ce genre de “mur artistique” est présent dans quasiment tous les CHU. Loin de moi l’idée de faire l’apologie de la perversion ou de la pornographie dans ce genre de’établissement. Néanmoins, il ne faut pas oublier que ce genre d’oeuvre est réalisée par des internes (voire PH) dans le but de décompresser et de s’évader un petit peu de l’univers de la médecine (douleur et mort…et oui !!) qui est omniprésente dans la vie d’un médecin (qui soit dit en passant passe une TRES grande partie de sa vie au travail!).
    Avouez donc qu’après une journée de travail ou une nuit de garde (ou les deux d’affilée), se faire couler un café et ouvrir la porte de la salle de repos avec ce chef d’oeuvre en première vue, ça donne un peu le sourire ;)…

    …Comprenez ces médecins qui ont besoin de déconnecter eux aussi de temps en temps.
    Ah, et “la petite liberté d’expression s’est perdu, elle attend ses parents à l’accueil. Merci !”

    • triton dit :

      ah oui, un peu comme le “Mur des cons”, quoi…

      personnellement, j’ai un cousin qui est interne au CHU de Caen, qui lui aussi à besoin de décompresser, qui lui aussi est très remonté contre la loi de MariFol Tourraine… et qui a faillit vomir en voyant la fresque. La fatigue, sans doute…

  7. daniel pilotte dit :

    La gauche depuis son arrivée au pouvoir a bafoué la liberté d’expression, que madame Touraine se taise au lieu dire des sottises ou le mieux elle pourrait démissionner.

  8. liberte dit :

    Liberte d’espresion. Mauvaises ministre de la santee des depenses a tout va.

  9. Christian dit :

    Partouzes et viols collectifs doivent être inclus. En France, l’article 227-24 du Code pénal édicte que « le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende (375 000 euros pour les personnes morales) lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur. » Depuis 1994, l’outrage aux bonnes mœurs n’est constitué que si le message pornographique atteint les mineurs. Vendeurs de presse et loueurs de vidéo doivent masquer les magazines et DVD érotiques ou pornographiques, ainsi que vérifier l’âge de leur clientèle. Les films pornographiques télévisés ne sont disponibles que sur des chaînes payantes. Les décodeurs sont munis d’un système de verrouillage, nécessitant un code pour l’accès à ces programmes. Les fournisseurs d’accès à internet proposent des logiciels de contrôle parental, permettant d’interdire l’accès aux sites contenant certains mots-clés.
    L’exposition d’Alberto García-Alix à Arles en 2007 est censurée pour les photos des stars porno. En 2010 l’exposition de Larry Clark au Musée d’art moderne de la ville de Paris est censurée au -18 ans.

  10. Jeanjean dit :

    La liberté d’expression, pour les socialos, c’est bon quand ça ne les touche pas. Sinon, on n’entend plus que leurs cris d’orfraie (ou de vierge effarouchée, si vous préférez, dans le cas présent)

Laisser un commentaire