/>

Une semaine en Hollandie, #106

Rédigé par nikkopol le 16 février 2015.

hollande_montre

hollande_montreOn ne les arrête plus ! Aidés par une clique de journaleux aux ordres, ils enfument l’opinion à longueur de journées. C’est même plus déprimant, c’est au-delà.

L’auto-censure… On est en plein cauchemar. Après les menaces en tout genre et la main sur le cœur des élus qui, la larme à l’œil, étaient tous des Charlie en puissance, les voilà qui désormais rivalisent de célérité pour déprogrammer des expositions qui pourraient « heurter » les croyances de telle ou telle communauté. Enfin, pas vraiment, parce que la communauté en question est toujours la même… C’est d’abord à Clichy où la mairie a décidé de retirer une œuvre présentant des escarpins très féminins sur des tapis de prière… L’œuvre, baptisée « silence » devait être exposée par son auteur, Zoulikha Bouabdellah, dans le cadre de l’exposition « Fémina ou la réinterprétation des modèles ». Le but était de questionner la position de la femme dans la civilisation musulmane.
Puis à Toulouse où Le festival de création contemporaine retire l’œuvre de Mr Mounir Fatmi après les protestations de musulmans blessés de voir des passants marcher sur des versets du Coran projetés au sol. Une passante a même été giflée pour avoir malencontreusement mis le pied sur une image d’un verset de ce livre sacré, qui n’est « qu’un concentré de paix et d’amour », évidemment… On se rappelle que ces mêmes élus n’avaient pas montré autant de zèle à « respecter certains de leurs administrés » lorsque, il y a quelques mois, un artiste représentait au théâtre de la Ville à Paris, le Christ dans de l’urine et des excréments humains et qu’une poignée de cathos jugeaient cette « création » violente à leur égard… Je suggère donc à ce grand artiste italien, Roméo Castelluci, auteur du Christ souillé, de monter un très beau spectacle populaire et engagé, présentant une troupe d’acteurs en train de chier sur la gueule du prophète. Comme ça, pour voir…

C’est la tournée de Dom’… A peine ont-ils quitté le gouvernement que les ex-ministres se retrouvent englué dans de sombres histoires de corruption, de trucages de marchés publics, de financements occultes et de mains tout aussi occultes… Ainsi cette semaine c’est Donimique Bertinotti qui est visée par une procédure judiciaire. En cause, la gestion d’un établissement culturel parisien, l’Espace des Blancs Manteaux, machin politico-lobbyiste à alibi culturel. Elle aurait fait payer aux occupants de cet espace un tarif en sus du droit d’occupation afin de financer des manifestations d’animation locale. Au bénéfice, induit, de la mairie de l’arrondissement, le 4°, qui s’avère être le sien puisqu’elle en était le maire au moment des faits… En clair, la mairie organisait un mécénat forcé pour les organismes qui louaient l’espace en question… Et elle finançait ainsi des animations pour son propre compte… En d’autres termes, pour faire campagne ! Et peut être que le pire de cette nouvelle histoire de cette caste hollandiste pourrie n’est pas là : n’ayant peur de rien, Dom Berti n’a pas hésité à écrire au bidet andalou qui sert de maire de paris pour lui demander une « protection fonctionnelle » puisque les faits concernent une période pendant laquelle elle était bien la maire d’arrondissement… et pour cause ! A savoir que cette « protection fonctionnelle » prévoit la prise en charge des frais de justice par la collectivité locale, en l’occurrence la Ville de Paris. Donc la vieille peau mafieuse, qui va passer devant la justice, demande aux contribuables parisiens de payer ses frais de justice. Les con-contribuables en question apprécieront…

Clientélisme, une marque de fabrique. En fin d’année dernière, le ministère de la rééducation nationale a été plutôt discret sur une petite manip qui est parfaitement honteuse. La prime fixe annuelle des recteurs d’académie vont augmenter de 40% et ainsi passer de 15 200 à 25 620 euros pour les 30 recteurs d’académie. Alors même que les salaires sont gelés pour les profs sont gelés jusqu’au moins 2017, voilà un cadeau qui a du mal à passer… Mais comme les recteurs sont un groupe de pression efficace auprès du ministère… Misère…

Julie Point G est bien protégée. Le Point nous l’a appris cette semaine : la poupoute à son pépère est protégée par les services de sécurité de l’Elysée. Donc elle n’est pas officiellement première bobonne, mais le con-contribuable paie pour la sécurité de cette grande comédienne. Y compris pour ses déplacements privés. No limit !

La droite à son niveau : celui de l’amer. La partielle du Doubs fut un moment de gloire pour nos amis de droite auto-proclamée républicaine. Faut dire qu’elle s’est lamentablement gauffré dans une élection qui lui tendait les bras. Sarko a dit d’abord qu’on ne donnerait pas de consignes, mais quand même pas de FN. Puis le fameux ni-ni est devenu la position officielle. La palme du ridicule est revenue à Juppé, le formidable, qui a montré qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Il a tout de suite clamé sa préférence sans limite pour le candidat socialiste ! A se demander même s’il ne regrettait pas que sa famille politique présentât un candidat dans le Doubs : sans candidat UMP, il aurait appelé à voter PS dès le 1° tour ! Personne ne lui a rappelé, ça alors, qu’en 1990, le même Juppé avait exclu Carignon de l’UMP parce que le bougre avait appelé à voter PS contre un… FN ! Alain, mon mignon, encore un tout petit effort et tu vas avoir table ouverte rue de Solférino !

L’amer est basse. Polémique de la semaine : Stéphane Tiki, patron des jeunes pop, qui n’aurait pas ses papiers. Polémique du tonnerre, forcément, parce qu’il est estampillé « droite forte » et tout ça tout ça. Comme la droite est d’un très haut niveau, elle s’est laissée coincée comme des bleus par la gauche ! Il n’y avait pas lieu de faire une polémique : soit le bonhomme est en situation irrégulière, et il doit quitter le territoire. Soit sa naturalisation est en cours et, comme dans de nombreux autres cas, il a le droit de faire à peu près ce qu’il veut. Fermez le ban. Mais pour une telle réaction, il faudrait que quelqu’un bosse au sein de la droite… Et là, franchement, je crois qu’on est pas prêt de le revoir…

L’extrême gauche grecque met tout le monde d’accord. Incroyable comme la victoire des rouges hellènes a fait rougir, de plaisir, toute la classe politique française ! Du FN à Mélenchon, tout le monde a trouvé ça génial ! Ben voyons ! Ici parce qu’on allait réorienter l’europe, là parce qu’on arrêtait la fameuse austérité que nous on ne sait pas ce que c’est… Bref, du grand n’importe quoi ! En attendant, l’élection du bonhomme a créé un choc boursier à Athènes. Angela like it !

Houellebecq est en avance ! Qu’a-t-on entendu sur le dernier livre de l’auteur goncourisé il y a quelques années. Dans Soumission, Michel anticipe une victoire tranquille d’un parti islamique à la tête du pays. Et donc une soumission apaisée du pays au dogme islamique. Evidemment, tous les bien-pensants l’ont pourri, le bonhomme. Mais il est à noter que peut être que son roman est vraiment une anticipation. Pour preuve, un parti islamique est en train de se propager et ce dernier ambitionnerait de présenter des candidats dans une dizaine de cantons. Autrement dit, voici l’émergence d’un parti dont le seul but serait de représenter les musulmans « modérés ». Regardons alors son programme : « le développement du halal pour créer de l’emploi, le déploiement de la finance islamique, pour assainir l’économie, le droit de porter le voile à l’école, le droit de vote des étrangers, évidemment, l’entrée de la Turquie dans l’UE, l’enseignement de l’arabe dès le secondaire, l’enseignements des épisodes tragiques comme la guerre d’Algérie ou encore la colonisation ». Putain, on est bien les mecs… C’est parti, Michel !…

Je suis Padamalgam. Quel formidable mouvement ! J’adore, franchement, si si ! L’islam, les mecs, faut être clair. Ca n’a rien à voir avec, dans l’ordre : les décapitations de rue à la Mecque, les coups de fouets pour les bloggueurs qui voudraient un peu plus de démocratie en Arabie Saoudite, les condamnations à mort pour apostasie au Pakistan, aux enlèvements de jeunes lycéennes nigérianes par Boko Haram, aux massacres de mécréants au sein de l’EI, même des enfants ou encore le fait de jeter les homos du haut des immeubles… Evidemment, rien à voir non plus avec nos amis Kouachi et Coulibaly, des « chances pour la France ». Rien à voir avec les agressions de lieux de cultes juifs. Une question me vient, alors, lancinante : ça a à voir avec quoi, finalement, l’islam ?

Jack a un gros appétit ! On savait Mr Lang pointilleux sur ses émoluments : monsieur a demandé un salaire sacrément conséquent pour prendre la tête de l’Institut du Monde Arabe. Mais cette semaine, on a appris que parallèlement, le bon Jack apprécie aussi la bonne gastronomie libanaise. Le traiteur Noura, qui assurait les contrats des restauration du bouzin a décidé de réclamer quelques 41000 euros d’impayés, notamment les repas « gracieux » pris par le président et ses convives au restaurant gastro de l’établissement. Toujours pareil : on s’en fout plein la panse, mais quand se pointe la douloureuse, forcément, y a moins de monde ! Pour se défendre, l’IMA a rendu public l’appel d’offres qu’il a ouvert pour assurer son service traiteur. Et bim, c’est la dévalade. L’AO donne une exigence : « le président de l’IMA devra bénéficier gracieusement, et dans la limite de 1000 couverts par an, d’une table ouverte au Zyriab à longueur d’année ». Etant donné que, jusqu’à preuve du contraire, il n’y a que 365 jours par an, Jack peut se baffrer tous les jours de l’année au gastro, avec 2 autres personnes, au frais du traiteur. Ils sont biens, tes appels d’offres, mon Jackot !

Comme une tradition.

A part ça, les cégétistes ont fait des leurs la semaine dernière. Ils se sont foutus en grève sur la ligne A du RER et ont donc foutu une merde noire dans les transports parisiens. A tel point que certains élèves qui allaient passer l’agrégation n’ont pas été en mesure d’arriver à l’heure à leur examen. Et comme dans ce pays, le politique n’a absolument aucune emprise sur le monstre froid qu’est l’administration, la sinistre Najat l’a reconnu elle-même à la radio : « il n’y a malheureusement pas de recours possible » pour les élèves ayant raté leur examen d’agrégation du fait d’une poignée d’énervés de la CGT. Merci qui ? A part ça, Linneman a assisté au discours de Valls-la-menace lors de la grand-messe socialo de dimanche dernier. Elle a commenté en direct live, notamment en balançant du « mon œil », du « toi tu aimes les patrons » (insulte suprême…) ou encore « tu enfiles des banalités »… Le respect du patron, c’est pas encore ça… A part ça, ce gouvernement de peintres a bien pris la mesure du problème : la lutte contre le djihadisme est une priorité. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à regarder le dispositif. Un super clip génial et un numéro vert. Mais parce que c’est le service public, ce téléphone rose du Prophète n’est accessible que du lundi au vendredi, de 9hà 17h. La République se défend mais seulement aux heures d’ouverture de son administration. Allah Likes it ! A part ça, une chronique de C-à-Vous, sur la 5°, a été censurée par l’Elysée qui s’est opposé à sa diffusion. 2 enseignements : primo l’Elysée a accès aux programmes TV, même de divertissement, avant diffusion. Secundo, le Palais bénéficie d’un droit de censure. Chacun appréciera la qualité du régime dans lequel il vit. A part ça, rien.

Allez, bonne semaine et bon courage.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. katlen dit :

    Incroyable Qu est devenu notre FRANCE, ce que nous lisons, est-ce une Anarchie qui regle OU plus qui deregle la Democratie d un PAYS…Comment pouvez vous vivre dans le mensonge et la Haine, car en faite votre premiere phrase est tout a fait reel…Les Francais responsables ont besoin d un autre sens a leur vie, et pourtant a regarder la tele tout va tres bien dans ce beau Pays…Le reve deguise pour abrutir l opinion du Peuple….

  2. daniel pilotte dit :

    La france est à la dérive, les journaleux à la botte du pouvoir font une propagande en faveur du gouvernement socialiste qui devient indubitablement infernale, hollande ne propose rien pour faire sortir notre beau pays du pétrin dans lequel il l’a plongé, vivement les prochaines élections que la gauche dégage.

  3. Urbon dit :

    Holala, attention monsieur Nikkopol, attention !

    Inviter un artiste à chier sur la gueule du prophète pour provoquer une réponse terroriste, voilà qui pourrait bien passer pour de l’apologie du terrorisme, de l’incitation à la haine raciale ou même pire. On comprend très bien le sous-entendu. La liberté d’expression, quand s’est pour mieux cacher sa HAINE en opinion, est punie par la loi.

    Vous êtes prié de ne pas jeter de l’huile sur le feu et de vous abstenir de tout commentaire stigmatisant sur cette population de céfran comme les autres !

    Vous avez le droit de chier sur la gueule de Marine Le Pen et puis sur celle de tous les intégristes cathos qui votent pour elle, c’est déjà pas mal. Depuis le temps que tout un chacun s’y essaye, on sait bien que ça ne risque rien. En matière de liberté d’expression, il faudra donc vous satisfaire de ça.

    Les céfran comme les autres votent PS, c’est bien normal, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Leurs idées religieuses sont celles de tous les céfran comme les autres. Alors à quoi jouez vous ?

    Vous voulez tâter du goulag, c’est ça ?

    Vous avez envie de chier, ça se comprend. C’est votre liberté, votre droit. Mais pas n’importe où. Il y a un service publique qui gère ce genre de chose, faite lui donc confiance. Marine Le Pen, c’est ce qu’on vous dit, chiez lui dessus. Comme tout le monde…

    Et rappelez vous donc de ça : Si la loi contre l’apologie du terrorisme avait existé à l’époque des caricatures du prophète, Charlie aurait perdu son procès et on aurait certainement évité les attentats.

    La Justice s’est donné les moyens de vous faire taire. Le temps du laxisme est révolu.

    Mouhahaha

  4. Pierre dit :

    Toujours excellent

Laisser un commentaire