/>

Daniel Cohn-Bendit, la sexualité des enfants et la fessée (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 04 mars 2015.

cohn_bendit_duflot_eva

cohn_bendit_duflot_evaAu milieu de l’actuelle polémique inquiétante autour de la fessée, l’ancien gauchiste devenu “libéral-libertaire”, Daniel Cohn-Bendit, a tenu à défendre une interdiction de cette pratique. Ironique quand on connait ses anciennes déclarations sur la sexualité des enfants…

A la suite d’une plainte d’une ONG britannique, le Conseil de l’Europe a rendu une décision défavorable à l’état français, coupable de ne pas prévoir “d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels” et à qui il est demandé de légiférer pour interdire formellement ces châtiments, notamment la fessée et la gifle.

Sur le fond, une petite gifle ou fessée, ça ne fait pas bien de mal et de temps en temps ça remet le gosse à sa place (quand on voit les délits actuellement commis par des jeunes qui ne respectent plus leurs parents on se dit que ça aurait pu les mettre sur un autre chemin…). En plus, ça soulage les parents, ce qui n’est parfois pas négligeable, pour la bonne santé psychique de toute la famille.

Sur la forme, cette affaire confirme surtout qu’on arrive bien petit à petit dans une dictature douce, où le pouvoir du peuple est donné à des étrangers fonctionnaires bureaucrates non élus. Comment un pays peut-il se dire souverain quand il n’a plus le choix de laisser ses parents mettre une gifle ou une fessé à leurs enfants ? Vont-ils aussi nous imposer ce qu’on doit boire et manger ? Comment il faut pratiquer le sexe ? Comment aimer ?

Cette invasion du pouvoir politique dans la vie privée (mise en évidence, en France, avec le mariage pour tous, où il fallait que l’état légitime l’amour, comme si c’était son rôle) que veulent nous imposer quelques idéologues déconnectés, l’Europe nous y conduit à vive allure (trois gauchistes anglais peuvent imposer leurs âneries à un pays convaincu à 80% que c’est idiot). L’Europe libertaire, avec la complicité de nos gouvernements, est en train de nous imposer un monde dont on ne veut pas.

Il est amusant de voir qui défend cette position et quelle est la vision du monde de ceux qui veulent nous interdire la gifle. A ce titre, Daniel Cohn-Bendit illustre parfaitement la pensée de la génération la plus morbide de l’Histoire de notre pays.

Voilà ce qu’à déclaré l’ancien soixante-huitard, lui qui trouve la France “rétro et ringarde” sur ce sujet et qui refuse d'”humilier les enfants” :

“Personne ne dit que l’on devrait mettre au bagne les parents qui donnent une gifle ou une fessée. Simplement, il devrait y avoir une norme dans notre société : ‘on ne gifle pas, on ne fesse pas les enfants’.[…] Pourquoi les parents ont le droit et pas les enseignants ? […] Il est aussi interdit d’interdire d’interdire”

 

Dans une démocratie, monsieur Cohn-Bendit, l’enfant appartient à sa famille, et non à l’état ! C’est à elle que revient l’éducation et non à des fonctionnaires aux idées tordues, comme vous l’êtes.

En effet, que ce monsieur ait prononcé ces paroles et ose se permettre de nous expliquer comment éduquer les enfants est immonde. Surtout quand on connait sa vision de la sexualité des enfants.

Voici donc ce qu’il déclarait dans une vidéo disponible en cliquant ici : « Quand une petite fille de 5 ans, 5 ans et demi commence à vous déshabiller, c’est fantastique, c’est fantastique par ce que c’est un jeu, c’est un jeu absolument eroticomaniac. »

Merci Danny de nous apprendre comment bien traiter un enfant et éviter de l’humilier.

L’Histoire jugera tous ces gens…

 

 

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. minable mais digne dit :

    Pourtant c’etait le premier a vouloir foutre la main au cul des gosses il n’y a pas si longtemps !

    Il s’est fait viole par plus fort que lui et a enfin compris ou quoi ?

  2. Kimatel dit :

    Article d’extrême droite, c’est tout dire…

  3. daniel pilotte dit :

    COHEN BENDIT à des émules à gauche en matière de moeurs pédophiles Souvenons-nous du quotidien LE CRAPOUILLOT avec 2 numéros ; HOMOS ET PEDOPHILES, BALLETS ROSES ET BALLETS BLEUS les affaires ; doucet, digue, garnier, le coral, le troquer.

  4. Norma.Irma dit :

    Quel parent donne une fessée de bon cœur à son enfant ? Soyons sérieux, il existe une loi pour lutter contre les violences faites aux enfants, faisons-là appliquer plus souvent et on avancera bien mieux par rapport à la maltraitance des enfants.
    http://www.brigittelahaie.fr/blog/724/faut-il-mettre-le-voile-sur-les-fessees

Laisser un commentaire