/>

Gaule française : L’archéologie au service de la Vérité

Rédigé par Louis Blase le 18 août 2015.

vercingetorix

vercingetorixSi le souvenir de la Gaule romaine domine celui de la Gaule celtique, c’est très certainement en raison de la tradition écrite des latins, davantage pérenne en comparaison de la tradition orale de nos ancêtres Gaulois. Pourtant, à la fin du mois de juillet 2015, des archéologues ont mis à jour les vestiges d’une économie céréalière pré-romaine : édifiant !

Nous savions déjà les Gaulois habiles artisans, sachant travailler le bois, les métaux, et les tissus dont ils font les braies. La découverte de plusieurs centaines de silos à grains, sur le haut plateau de Corent dans le Puy-de-Dôme en juillet 2015, nous surprend par l’ampleur de l’économie qu’elle révèle. En plus d’être cultivateurs, nous apprenons ainsi que nos ancêtres Gaulois savaient conserver d’importantes quantités de céréales.

En effet, cette trouvaille inédite invite à repenser la complexité sociale de l’économie gauloise pré-romaine. Fouillé depuis 2001, le site occupé par les Arvernes était déjà bien connu des chercheurs. Cependant, «une telle découverte était totalement inattendue», s’enthousiasme auprès du Figaro Matthieu Poux, responsable des fouilles et professeur à l’université Lyon II.

Les chercheurs sont tombés sur une série de cercles de terre colorée, indiquant que le sol avait été creusé par l’homme. «(…) on s’est rendu compte qu’il s’agissait de silos creusés dans le sol», explique Matthieu Poux. Au total, 125 cavités de ce type, disposées très régulièrement dans une terre argileuse, et pouvant contenir entre 200 kg et plus d’une tonne de céréales, ont à ce jour été dégagées.

«Mais il pourrait y en avoir entre 600 et 1500», selon l’archéologue qui s’étonne de l’ingéniosité des Gaulois : «Les silos se resserrent vers le haut, sans doute pour faciliter leur fermeture et limiter les infiltrations. Avec la fermentation, l’oxygène restant est rapidement consommé. C’est le principe du Tupperware!».

Ces ingénieux Gaulois n’en furent pas mois envahis, cela aussi doit nous faire réfléchir, en plus de nous souvenir qu’en France, on n’a pas de pétrole.

Laisser un commentaire