/>

Incursion de groupes financiers chinois en Europe

Rédigé par Paul Meng le 18 août 2015.

drapeau_chine

Les places financières européennes suscitent de plus en plus l’intérêt des investisseurs et des institutions financières chinoises, en particulier dans le secteur bancaire privé.

L’attractivité du vieux continent s’explique d’une part par sa longue tradition et son expertise dans les activités de gestion des capitaux privés, mais surtout, c’est en Europe que repose une bonne partie de la fortune du monde.

La Suisse en est évidemment le principal exemple avec 2400 milliards de dollars d’actifs offshore sur son sol en 2014, soit 26% du marché mondial de la gestion de fortunes privées.

Au-delà de ces données économiques, auxquelles on pourrait ajouter la stabilité politique de l’Europe, les groupes chinois disposent d’une manne financière conséquente et la diversification des investissements est généralement une bonne stratégie de développement.

C’est ainsi que les acteurs traditionnels de la banque privée en Europe voient depuis quelques années l’arrivée de plus en plus fréquente d’établissements chinois qui prennent des parts majoritaires dans les établissements privés.

Tout récemment, la banque privée allemande Hauck&Aufhäuser, née de la fusion entre la banque Hauck, fondée à Francfort en 1796, et la banque Aufhäuser, fondée en 1870, a annoncé son rachat par le conglomérat chinois Fosun.

On sait également que la Banque Pasche, institution spécialisée dans la gestion de fortune fondée en 1885 à Genève, s’apprête à revendre ses activités et qu’un autre groupe chinois pourrait en être l’acquéreur.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. JANOT dit :

    Je propose d’intituler cet article “Le nouveau Grand Bond en Avant pour la Chine est un grand bond en arrière pour l’Europe”, en hommage au Grand Timonier, l’immortel Mao-Tsé-Toung.

  2. daniel pilotte dit :

    Le phénomène de l’invasion des financiers CHINOIS en FRANCE n’a pas débuté hier mais dès l’arrivée du président socialiste MITTERRAND.

Laisser un commentaire