L’APEL trahit les parents de l’enseignement catholique

Rédigé par Philippe Lesage le 06 novembre 2015.

Une pétition est lancée contre la soumission de l’Apel (Association des Parents d’ELèves) à la subversive réforme des collèges imposée par Najat Vallaud-Belkacem. L’Apel est aujourd’hui la seule association de parents d’élèves reconnue par l’enseignement catholique diocésain, croyez bien qu’on le regrette.

Le soutien apporté par l’Apel aux déconstructions nocives de la théorie du genre au collège, révolte les parents responsables. Ainsi, la pétition adressée à la présidente de l’Apel commence ainsi:

«Madame la Présidente, les récentes prises de position de l’Apel nationale en faveur de la réforme du collège heurtent notre conscience et celle de nombreux parents ayant fait le choix de scolariser leurs enfants dans l’Enseignement Catholique et qui sont, à ce titre, adhérents de l’Apel.

Vous avez choisi de soutenir officiellement cette réforme sans consulter vos adhérents. Comment une association, qui défend le rôle des parents comme premiers et ultimes éducateurs de leurs enfants, peut-elle prendre une décision aussi importante sans consulter les parents d’élèves ? Vous avez trahi notre confiance. Vous le savez, cette réforme qui sacrifie l’enseignement des savoirs fondamentaux sur l’autel de l’idéologie est rejetée par la majorité des parents.»

La trahison des parents est telle, que la recherche des causes conduit nécessairement à suspecter le noyautage des instances dirigeantes de l’Apel par les ennemis déclarés de l’enseignement catholique : Il est connu que depuis ses origines au XVIIIème siècle, la franc-maçonnerie agit selon trois modalités : la discrétion absolue, la solidarité ostracisque de ses membres, et la subversion de l’ennemi en y introduisant ses pions. Ainsi, l’Apel semble un fruit mûr à la limite de la moisissure, noyauté au point d’être jeté sans dénoyautage.

C’est pourquoi il est très probable que de nouvelles associations voient rapidement le jour pour effectivement défendre la liberté éducative des parents, premiers responsables de l’éducation de leurs enfants. En réalité, l’Apel a confisqué le dialogue, agit sans aucune transparence, refuse même d’informer les parents, et exerce un monopole devenu indéfendable dans ces circonstances.

Si la fracture entre l’Apel et les parents d’élèves n’est pas encore tout à fait consommée, elle est bel et bien créée et ne pourra que conduire à la rupture, si la ligne de conduite de l’Apel n’est pas infléchie

La pétition lancée à la présidente de l’Apel demande donc solennellement :

– de retirer son soutien à la réforme du collège, donné sans consultation préalable des adhérents ;

– de lancer une vaste consultation de tous les parents, tant sur la réforme du collège que sur celle des programmes ;

– de lancer une enquête auprès de tous les parents sur leurs attentes en matière de gouvernance de l’association.

De par ses statuts, l’enseignement catholique revêt d’une double mission : une mission d’instruction et une mission d’Eglise, en collaboration étroite avec les parents, premiers éducateurs. Les parents qui confient leurs enfants à cette institution ont de plus en plus le sentiment d’être floués sur la mission d’Eglise, qui est pourtant à leurs yeux la plus essentielle. Les évêques ne pourraient-ils pas s’en souvenir en cette occasion ?

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Yvon JULIAN dit :

    Il y a, on peut le penser un noyautage et une tentative de déstabilisation de cette Nécessaire, indispensable et fondamentale ASSOCIATION.
    Je soupçonne là une action sournoise de certains laïcs ” FRANCS-MAÇONS…C’est pour le moins, de la part de ceux qui ont décidé de cautionner NAJAT Vallot- BELKACEM dans cette action pour le moins idéologique et de “formatage” des cerveaux des enfants …
    Une consultation aurait pu, pour le moins être diligentée auprès des adhérents qui ont en la circonstance été traités comme quantité NÉGLIGEABLE…INVRAISEMBLABLE !

  2. zelectron dit :

    combien ses dirigeants ont-ils reçu pour leurs bonnes œuvres ?

  3. daniel pilotte dit :

    Ras le bol que les parents d’enfants catholiques ne soient pas respectés

  4. zelectron dit :

    l’APEL est noyautée par des gauchards névrosés

  5. […] au journal participatif 24heuresactu.com, va encore plus loin, en laissant entendre que l’enseignement catholique serait noyauté par… la franc-maçonnerie !  Accusation qu’aurait peine à démentir Jean-François Hillaire, membre du très select […]

Laisser un commentaire