Pourquoi l’état ne veut pas de la baisse du chomage

Rédigé par REF, le 09 mars 2016.

Chaque jour c’est la même chose, on allume la télé et on entend au journal de 13h “les chiffres du chômage” sont en hausse.

Si on n’est pas familier avec les informations on pense que l’État met en place des démarches afin d’inverser la courbe du chômage.

Quand on regarde quotidiennement, on constate un sentiment d’impuissance, on se dit “ça fait un moment qu’ils tentent en vain, ça finit toujours par s’accroitre, il n’y a plus d’espoir…”

Mais quand on s’intéresse de plus près à tout ceci, on constate une chose: l’État ne veut pas supprimer le chômage.

Logiquement on serait tenté de penser “si ils peuvent augmenter les impôts, ils peuvent faire baisser le chômage” et c’est vrai. Il le ferait, si c’était dans leur intérêt, ce qui n’est pas le cas.

Alors quel est leur intérêt?

C’est simple, le chômage fait peur. Tout le monde le craint car qui dit perte d’emploi dit plus d’argent et donc plus de logement. Enfin c’est comme ça qu’on raisonne et c’est pas faux.

Le but est donc de maintenir la population dans la peur. Dans quel but? La contrôler bien sur.

Ainsi on peu lui faire faire ce que l’on désire, c’est à dire accepter des emplois peu gratifiant et avec le sourire.

On met beaucoup de pressions sur les jeunes, car leur avenir n’est pas encore tracé, voilà pourquoi on sépare le chômage et le chômage chez les jeunes. Il sont une population parfaite car encore dans la force de l’age.

La mission de François Hollande depuis le début était de renforcer la puissance militaire.

Surprise, l’armée ne requiert aucune qualification! Tout le monde est le bienvenue.

Vous pouvez toujours vous accrochez à un autre plan de carrière, mais sachez qu’on ne peut plus faire grand chose avec le bac et bientôt pareil avec bac+2.

Pourquoi donc sachant qu’on est censé vouloir diminuer le chômage? Toujours la même réponse.
Enfin pourquoi supprimer plein d’emploi comme à la SNCF et ne pas remplacer les départ en retraite dans beaucoup d’entreprises? Je vous laisse à votre propre réflexion…

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Loi du travail = loi el konneri..

    Avant 1981, nous avions le plein emploi, un code du travail français, fait pour la France, et la protection des employés français.

    1983, on nous a pondu les 39h, tout en nous parlant des 35h…
    Aubaine arrivait aussi la 5ème semaine de vacances, sauf que pour cause de délocalisation de nos usines, et forcément la venue du chômage les français n’avaient déjà plus les moyens de partir en vacances.

    Les 35h malgré le tollé ont vu le jour, ça devait déjà faire que l’emploi revienne…
    Chaque fois que nos politiques veulent faire passer leurs âneries, c’est toujours pour cacher celles déjà pondues.

    35 ans qu’ils ont tous œuvrés à la destruction de l’emploi, et 35 ans a œuvrer à nous faire croire qu’ils allaient faire venir le plein emploi.

    Printemps 2013, nous perdions 1.000 emplois jours, et Hollande à son tour disait que fin de cette même année, il ferait le retour du plein emploi.

    Nous en sommes à 6 millions de chômeurs, et pour faire le plein emploi les voilà qu’ils veulent refaire le code du travail.

    Employés kleenex.
    On prend quand on en a besoin, et si pas besoin on jette..
    Un, va au chômage, il laissera sa place au travail pour un autre, qui a son tour retournera au chômage, pour qu’un autre prenne sa place.
    Une sorte de jeu de la chaise musicale.

    Aujourd’hui vous avez la douleur de perdre père ou mère vous avez deux jours. Pas beaucoup deux jours, quand on est dans la douleur.

    Avec le nouveau code du travail, vous allez à l’enterrement et vous revenez….oui, un peu comme une sortie au théâtre, vous allez, puis revenez le plus vite possible….et avec le sourire si possible…

    L’Europe, c’est l’unification en tout, et pour tout, le code du travail en fait parti.

    C’est le monde mené par les bisounours depuis 35 ans…
    Le raidissement autoritaire.
    Monde de démolitionmans, de changement, c’est à dire détester tout ce que l’on avait, et aimer tout ce que l’on détestait.

    35 ans qu’ils nous font des promesses non tenues.

    Vont-ils faire à nouveau pour le code du travail le 49 3 ?

    Dans les années 1990, il était demandé de baisser les charges patronales pour relancer l’embauche….c’est comme la belle Arlésienne, tout le monde en parlait, en a reparlé et c’est toujours resté dans le domaine du bla bla bla….

    Le nouveau code du travail doit relancer l’emploi….esclavage moderne à 12h par jour, travailler le dimanche, les jours fériés, plus besoin de vacances…etc….ni de vie de famille…

    Ce n’est pas le code du travail qu’il faut changer pour le retour à l’emploi. C’est le retour de nos usines, la réouverture de nos entreprises, de nos commerces, de la vie.

    La sincérité affichée de nos politiques a si souvent servit de leurre…
    Comment compter sur ceux, qui nous ont mis dans la mélasse pour nous en sortir ?

  2. Bluesun dit :

    Depuis 35 années, nous allons vers le total non retraite.
    Tout est fait pour que l’Etat n’aie plus de retraites à payer.

    Pour ne plus payer de retraite il faut aller vers le zéro emploi.
    Plus d’emplois = zéro chômeurs..

    35 ans que nos politiques parlent aux oreilles des jeunes, aujourd’hui la grosse boulette politique “loi el Konnerie”, fait que la “nouvelle” jeunesse ne gobe pas….

    Sans doute trop grosse la couleuvre pour entrer cette fois dans le creux de l’oreille.

    Il est vrai que changer juste le code du travail pour relancer “le plein emploi”….Même Merlin l’enchanteur n’y aurait pas pensé, tellement l’ânerie est énorme.

    35 années que nos politiques travaillent à faire des français des cons, le constat est que d’ici 2017, ils ont encore du boulot.

    Il est vrai, que concernant les élections, nos politiques ont leur place d’assurée avec la calculette-magouilles, ils s’en mettent plein les fouilles….

  3. populo dit :

    Réduire le chômage, bien des pays l’ont fait, et c’est pour en profiter que de nombreux jeunes français partent à l’étranger. Réduire le chômage, c’est offrir plus d’emploi. Or qui crée les emplois, l’Etat ou les entrepreneurs ? Dans le monde réel, l’Etat doit tenir compte du bénéfice,de l’intérêt d’entreprendre pour un entrepreneur potentiel, pour le dire franchement veiller à ce que son taux d’imposition soit compétitif dans l’aire de libre échange considérée (aujourd’hui mondiale). Si les entrepreneur préfèrent entreprendre à l’étranger c’est que le Gouvernement est incompétent pour les attirer sur le territoire national. l’électeur, le salarié, le chercheur d’emploi devraient congédier les gouvernements, personnels et partis politiques impuissant à ramener le plein emploi. Car dans la vie réelle, en entreprise, sur un marché, chacun de nous a une obligation de résultat. Pas les politiciens professionnels qui nous ruinent depuis 40 ans !

  4. Daniel Pilotte dit :

    HOLLANDE et son GVT s’en foutent de la baisse du CHÔMAGE comme des problèmes SOCIETAUX des Français.

  5. Inikette dit :

    Le VALSIONAL SOCIALISME est en marche ! Ca goebels beaucoup ! Le caze n’est pas neuve, ça sent le réchauffé ! Terrorisme téléguidé, bien, pratique, l’islamisme bon prétexte pour des lois dictatoriales ! Nous ne sommes pas gogoches ! Qu’on rende à la ménagère les clefs de la soupière, elle sait mieux que ces technocrates, gérer le ménage familial ! Ces faquins parlent beaucoup de leur légitimité électorale ! Incroyable ! Plus de la moitié des électeurs de votent plus, ce qui est dommage, mais la preuve de leur désillusion devant cette mascarade d’élection où les programmes brillent par leur absence, remplacés par des pamphlets et des désignations de boucs émissaires, qui sont toujours les pauvres, les sans défense, comme les Rmistes, les chômeurs, pour détourner l’attention des vrais parasites que sont en premier les politiciens et leurs revenus et privilèges éhontés qui expliquent pourquoi leur moralité est absente de leur projet, et le mépris qu’ils professent dans la réalité, pour le peuple qu’ils sont occupés à tondre et qui ne doit surtout pas être laissé en position d’interrompre leur racket, en s’arrogeant par exemple le vote des lois que ces exploiteurs pondent pour leur plus grand bénéfice ! Quand les français ont refusé l’Europe par un vote clair, ces gouvernants qui simulaient une consultation démocratique dont ils anticipaient avec certitude un résultat correspondant à leur volonté, ont tout simplement devant la réponse contraire du peuple, fait comme si le vote n’avait pas eu lieu, et poursuivi la création de leur constitution européenne sans tenir compte de l’expression populaire, dont ils ne cessent de se réclamer ! Quand il eurent à voter des avantages financiers éhontés aux députés, aucun, de l’extrême droite, à l’extrême gauche, ne s’éleva contre cette injustice en pleine crise où chaque jour de nouvelles lois pressuraient le peuple !

  6. daniel pilotte dit :

    HOLLANDE et la SOCIALIE sont les représentants de la disgrâce de la FRANCE.

Laisser un commentaire