Hollande enchaîne les échecs : que de succès !

Rédigé par 4VinsDivers le 03 avril 2016.

Le projet avorté de réforme constitutionnelle aura accéléré le départ de Christiane Taubira, c’est son premier succès. En cette occasion, la gôche s’est déchirée comme jamais, c’est son deuxième succès. Enfin, François Hollande après tant de renoncements entraîne Manuel Valls dans sa chute, c’est son succès final. Bravo François! Jamais autant d’échecs n’auront eu de conséquences aussi salvatrices pour la France.

Par ailleurs, c’est avec une joie malsaine que l’ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira a accueilli l’annonce de l’abandon de la révision constitutionnelle. L’ex de la place Vendôme baragouine sur Facebook un charivari passablement abscons dans lequel nous pouvons tout de même discerner une pointe de rancune : «Certaines causes portent en elles l’épreuve de vérité sur ce que valent les valeurs qui nous relient», et plus loin : «Il est des annonces qui, plus que les couleurs et saveurs printanières, promettent, pardon, permettent de retrouver l’urgence des combats qui vaillent».

Christiane Taubira qui a tant fait pour installer la pétaudière dans la Justice française, peut bien essayer de racoler les déçus de la Hollandouille. Comme tous les charlots qui se sont compromis dans ce quinquennat socialiste, la poétesse-justicière a perdu toute crédibilité. Pourtant, elle fanfaronne avec un culot incroyable : «Les désordres et chaos, que nous devons prendre très au sérieux dans leurs effets et dans leurs causes, ne doivent pas nous rendre impotents, incapables de parler au peuple, qui attend d’entendre non ce que dictent ceux qui piaffent de nous anéantir, mais ce que nous avons à dire de l’avenir tel que nous le désirons puissamment, et tel que nous sommes en mesure de l’inventer».

A ce tarif là, nous pouvons bien nous permettre quelques phraséologies pompeuses, pour lesquelles nous ne réclamerons pas les droits d’auteur : «Certaines personnes portent en elles les contradictions de l’épreuve d’historicité qui valent ce que vaut la mémoire falsifiée des crimes contre l’Homme». Puis : «Il est des traits d’humour qui, plus que les odeurs et flaveurs d’algues vertes, proutent, pardon portent en eux-mêmes l’urgence d’aller gerber».

Mais encore : «Les ordures en carrosses dorés que nous ne devons pas prendre au sérieux dans leurs effets d’annonce, ne doivent pas nous rendre sourds aux appels du peuple français qui n’attend plus d’entendre ce que dictent les censeurs de l’opinion publique, ni ne piaffe aux élucubrations de Christiane Taubira, mais se prépare à évacuer ceux qui, n’ayant pas retenu la mésaventure de la grenouille gonflée d’orgueil, s’imagent qu’ils pourront encore longtemps gruger la France éternelle, si patiente pourtant qu’elle finira quand même par les renvoyer dans leurs loges».

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Le vrai succès d’Hollandouille c’est d’être le pire président que la France ait connu !

  2. Bluesun dit :

    Hollande tout entier est un échec…et la France le met mat en 2017…(on peut rêver).

    Le pire, est que l’on mette Juppé ou n’importe quel autre en lieu et place d’Hollande, il ne fera que continuer la même sauce commencée par Mitterrand, pour en arriver à celle de Hollande.

    Nous sommes sur le chemin Europe-mondialisation, chemin de destruction, pour une reconstruction.
    Tant que nous mettrons à la tête du pays des gens qui regardent dans le même sens, mais plus jamais dans le sens du pays France, le constat ne sera que celui des succès dans les échecs.

    Nous avions une jolie pyramide, (France), et nous votons depuis 35 années pour des démolionmans qui forcément nous parlent de changement pour faire avaler les boulets qu’ils lancent.

    35 ans que la machine est en fonction, et 35 ans par nos votes nous la laissons en fonction.
    Les démolitonmans sont devenus éléphantmans, et nous font comprendre par leurs handicaps voulus qu’ils ne nous entendent plus, ne nous voient plus, et parlent une langue de bois, que nous ne comprenons. Donc dialogue de sourd forcément.

    Nous ne comptons même plus, parce qu’ils n’ont plus besoin de nous. Nos votes même sont tronqués grâce a leur calculette-magouilles pour qu’ils s’en mettre plein les fouilles.

    Alors Hollande, passe pour un abruti, mais n’est ce pas une forme d’intelligence ?
    Payé pour faire le guignol, passer le temps rue du cirque, ou dire que tout est sous contrôle quand le “rien ne va plus” déborde…?
    Fessier au chaud, émoluments qui tombent, voyages dans l’avion de Sarko, tour du monde…..
    Gavé comme une oie, de nouveaux costumes, quand il fait des français des “sans dents”…

    Nous avions tout, en seulement 35 années, nous avons tout perdu, ou presque, il reste encore à démolir, les taxis, les hôpitaux, l’agriculture, etc….

    Il faut faire table rase du passé, pour faire un tout…
    Pour cela faire croire encore au changement….

    Et les succès des échecs à la fin, auront “le fameux changement”..

    Mitterrand parlait de lendemains qui chantent…
    Nous sommes dans le début de la fin de ses lendemains..

    Chanson sans doute du postillon, car sans dents pas facile de chanter sans postillonner.

    Hollande parle de se représenter, et des citoyens le trouvent même bon…..

    On dégringole une jolie pyramide, pour la remplacer par le mur des cons…

    35 ans que l’on vote à côté de nos pompes, sans ouvrir les yeux et oreilles. 35 ans a râler parce que plus ça va, moins ça va…

    35 années dans le changement =
    6 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres…
    Les suicides par milliers……

    Si Henri IV, voulait la poule au pot pour tous….
    Les bisounours, c’est plumer la poule sans la faire crier…

    Et de toutes façons soupe populaire pour tous, parce que tous sans dents…et sans emplois….

  3. daniel pilotte dit :

    Indubitablement HOLLANDE est un cumulard des échecs qui ne vit que grâce aux deniers public.

Laisser un commentaire sur JpB