/>

Patrimoine des candidats : y’a comme un problème !

Rédigé par notre équipe le 27 mars 2017.

Les affaires qui polluent la campagne présidentielle le montrent. Il faut assainir la vie politique et faire comprendre aux élus qu’ils sont au service de la chose publique et n’ont pas vocation à s’enrichir de manière éhontée. La déclaration de patrimoine des candidats entend être un outil de transparence et de lutte contre la corruption. Encore faut-il que les chiffres donnés soient réalistes.

 

Montre-moi tes comptes, je te dirai qui tu es ! Les onze candidats à la présidentielle ont dû déclarer leur patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Cette déclaration sur l’honneur a une visée dissuasive et doit pousser nos chers politiciens à faire preuve d’honnêteté pour ne pas être cloués au pilori médiatique et de la bien-pensance. Mais c’est bien connu (et confirmé par le Décodex du Monde), chez 24 heures actu on pense mal. Après avoir attendu des démentis ou plutôt des rectifications de certains lors des quatre derniers jours, nous sommes en devoir de livrer quelques impressions.

 

Pour être riche, mieux vaut faire de la politique

 

Tous les candidats parlent d’emploi et de pouvoir d’achat. Les Français iront-ils mieux s’ils boivent de leur élixir ? Pas vraiment au regard de leur patrimoine accumulé depuis des années. Il apparaît que les plus riches sont des professionnels de la politique. Hamon, Le Pen, Fillon et Mélenchon ont été biberonnés à la politique et aux mandats électoraux. Résultat : ils caracolent en tête de ce classement dominé par Nicolas Dupont-Aignan et son patrimoine de 2 329 000 euros.

 

Avec un patrimoine immobilier conséquent (953 300 euros) principalement situé dans la Sarthe, François Fillon est l’objet de toutes les attentions étant donné qu’il est l’homme à abattre pour la gauche. Hollande, le machiavel ventripotent, souhaite malgré sa rancœur, la victoire d’un des siens. Ce sera donc Macron dont les chances de succès sont garanties en cas de second tour contre Marine Le Pen. Il faut donc descendre la candidature Fillon à coup de scandales artificiels et de fuite savamment organisées dans une presse acquise à la cause de Macron, le banquier sans sou…

 

 

Benoît Hamon, l’homme qui n’a jamais mis le pied dans une entreprise et qui ambitionne d’abrutir les Français à coups de revenu universel saupoudré de cannabis, a plutôt bien réussi dans la vie. Doté d’un intellect pas franchement enviable, il s’est pourtant constitué un bas de laine appréciable en cumulant les mandats au niveau national et européen. Propriétaire de deux appartements, son patrimoine est d’environ 500 000 euros. Pas mal pour quelqu’un qui n’a jamais exploré le monde du travail ! Même constat pour Marine Le Pen qui a accumulé près de 600 000 euros de patrimoine, mais est sous la menace de deux prêts de 4 millions et 2 millions d’euros contractés pour mener campagne.

 

Le plus surprenant parmi les marquis de la politique est sans conteste Jean-Luc Mélenchon qui a vu dans l’extrême gauche le moyen de vivre très confortablement. Appartement parisien à 830 000 euros, maison secondaire dans le Loiret à 130 000 euros et une épargne d’environ 50 000 euros, le soi-disant défenseur des prolos qui s’est chauffé au feu de bois socialiste pendant plus de vingt ans a de quoi supporter plusieurs hivers rigoureux. Comme quoi, faire carrière en politique ça rapporte vraiment ! Espérons juste que la maison du Loiret est occupé par des migrants pour bien appliquer la solidarité exigée à nous autres français un tantinet racistes.

Rothschild – éducation nationale unis dans un même combat

 

S’il y a deux candidats qui doivent s’opposer sur tout d’un point de vue de l’économie, ce sont bien Emmanuel Macron et Nathalie Arthaud. La trotskiste, professeur d’économie au lycée (oui, ce subtile mélange existe !) a déclaré un appartement d’une valeur de 248 700 euros et une épargne inférieure à 10 000 euros. Peut-être pas assez carriériste sur le plan politique, la représentante de la LCR arrive à titiller le banquier Macron ! N’étant plus propriétaire et vivant comme un gavroche dans le 7e arrondissement de Paris, à devoir payer à loyer chaque mois, Emmanuel Macron étonne par son patrimoine bien faible pour un ancien banquier d’affaires et haut fonctionnaire. En raclant les fonds de tiroir, il accumule moins de 500 000 euros dont près de la moitié provient de droits d’auteur issus de son livre inepte Révolution.

 

Comment un ex-banquier de Rothschild qui a été très grassement payé pendant trois ans et qui a toujours eu des fonctions importantes peut-il avoir un patrimoine aussi faible ? Nous prendrait-on encore pour des gogos ? L’objectif est clair ! Il faut faire passer Macron comme un Français moyen qui vit une vie banale et sans fard. Avec un peu plus d’efforts, il se serait retrouvé à égalité avec Philippe Poutou, lequel avec quatre comptes bancaires atteint péniblement 25 000 euros d’épargne. Soit Macron ment, soit il est un très mauvais gestionnaire et la France n’a décidément pas besoin de lui.

 

Près à tout pour travestir sa nature qui répugne une majorité de Français, Macron et les médias à sa botte sont prêts à toutes les compromissions. En jetant l’opprobre sur Fillon et, dans une moindre mesure Le Pen, la gauche confetti espère faire disparaître les grosses ficelles qu’elle utilise. Faisons les claquer sur leurs têtes dans un mois !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. JpB dit :

    Depuis Hollandouille, ses biens sur la Côte d’Azur et ailleurs…, mais son patrimoine officiel juste sous l’ISF, qui ne lui a valu aucune enquête, c’est clair: les patrimoines des politiques sont tous sous estimés.

    La palme de l’hypocrisie revenant à Macron qui malgré les millions engrangés n’a presque plus rien : planqués au nom de sa femme ( d’ailleurs pourquoi ne pas considérer les biens du couple , c’est pourtant la règle fiscale !) ou, comme son prédecesseur du même gouvernement, Cahuzac, à l’étranger ?

    De 2 choses l’une:
    Ou bien il a tout croqué et ça craint pour la gestion de la France,
    Ou bien il triche et ça craint tout autant pour l’avenir du pays.

    Bref, un candidat a éliminer !

  2. Thevenet dit :

    Oui c’est maintenant su, Macron a notamment compté en débit 500 000€ d’emprunt de travaux dans la résidence de sa femme mais a “oublié” de les remettre en crédit sous forme de créance sur sa femme.

    Donc clairement un tricheur…ce qui n’inquiète nullement, comme par hasard, la Haute Autorité pour la Transparence ni le Parquet financier…

Laisser un commentaire