Hollande-Macron ou la défense de l’échec

Rédigé par notre équipe le 14 février 2018.

Ironie des agendas, François Hollande et Emmanuel Macron se lancent au même moment dans la défense de leur quinquennat respectif. Pour l’actuel président, cela a pris la forme d’un discours sur le mode perlimpinpin servi, ce mardi soir, à des journalistes toujours aussi peu critiques. Pour Hollande qui aura réussi l’exploit de s’accrocher cinq ans au pouvoir, un livre ne sera pas de trop. La sortie est prévue en avril 2018. Inutile de commander cette catastrophe politico-littéraire, les principaux éléments vous sont livrés en exclusivité.  

« Mon quinquennat peut se résumer à une série d’échecs programmés qui ont fait de moi le président le plus nul des cinq Républiques qu’a compté l’histoire de France. La raison et l’humilité auraient dû me faire quitter mes fonctions dès 2013, mais le pouvoir est une drogue qui ne se refuse pas. […] Au fond, mon seul regret est d’avoir créé un monstre appelé Macron. Il aurait dû me succéder, mais seulement en 2022. Je me sens trahi, un peu comme la France qui a goûté à la trahison de ses valeurs sous mon quinquennat. J’ai mal ». Cet émouvant témoignage ne sera malheureusement jamais imprimé dans le livre à paraître, écrit à la main (les journalistes jugent l’information importante) par le président déchu. Non, les quelques centaines de pages gribouillées par celui qui a trahi tout et tout le monde pour espérer devenir quelqu’un ne comprendront que de peu nombreuses remises en cause minimalistes.

Des êtres géniaux mais incompris

Hollande sait qu’il est le président le plus incompétent jamais trouvé sur le bord du chemin politique et s’il commence à admettre que ses cinq années au pouvoir ont été cataclysmiques, même les livres d’histoire ne daigneront le citer. Alors, il reprend son bâton de pèlerin et écrit à qui veut le lire que ce n’était quand même pas si mal sous sa présidence. Outre le chômage au plus haut, la fiscalisation à tout va, les trahisons, les renoncements et les repentances, c’est vrai que tout n’a pas été aussi mauvais que les Français le pensent…

Des regrets déjà exprimés sur la proposition de la déchéance de nationalité serviront d’alibi pour montrer que décidément, Hollande est un président normal qui sait reconnaître ses erreurs. Un homme humble trop vite écarté du pouvoir par des Français ingrats. Côté positif, nul doute que comme son ami Le Foll, il dira que le retour de la croissance (sans ses fruits) est une de ses plus grandes réussites et que l’attribuer à Macron n’est pas rendre justice à toutes les mesures prises avec l’énergie débordante qu’on lui connaît.

Hollande tente de sauver les quelques meubles cassés jetés dans les caves de l’Elysées tandis que son successeur joue du pipeau devant l’Association de la presse présidentielle. Comme à son habitude, le président aime dire qu’il est le meilleur et les journalistes opinent du bonnet. Bachar El-Asad ? Il sera chassé si jamais des armes chimiques ont été utilisées par ses troupes… Hollande sort de ce corps ! Un ministre au passé douteux ? Impossible, l’intégrité avant tout !… Hollande sort de ce corps ! Le pouvoir d’achat toujours en berne ? Les mesures prennent un peu de temps à provoquer leurs effets, mais bientôt… Hollande sort de ce corps ! A croire que Flamby a dû laisser sa place à un jeune clone plus lisse mais au moins aussi dangereux.

Les justifications et auto-célébrations ne font que commencer, mais comme l’a finalement compris le vieux Hollande, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Un seul conseil, évitez la télévision dès aujourd’hui et les librairies à partir du mois d’avril !

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Le-civilisateur dit :

    Hollande moi perso,
    Je ne consomme pas.

    C’est plein huile de palme.

    Je suis au courant pour l’histoire édité de François Hollande.

    Les feuilles du livre sont fabriquées par une grande marque de papier toilette.

    C’est un livre qui se potasse exclusivement aux chiottes …

    Quand tu as fini ta lecture, tu peux te nettoyer avec les feuilles qui se révèlent alors, bien plus utile.

  2. Bluesun dit :

    L’homme le plus heureux, est celui qui fait le bonheur d’un plus grand nombre d’autres.

    Dans toute la durée du mandat Hollande, c’est certain, les sans dents ne lui diront pas la même chose dans le genre ;”MERCI POUR CE MOMENT”…

    Hollande, qui “dit-on” ne lit que des essais, pond un bouquin pour mieux se répandre sur les effets de sa nullité.

    Espérons que, les “sans dents” après avoir vécu 5 années de “responsable de tout, mais coupable de rien”, ne retournent pas visiter leur vécu dans un livre torchon. Qu’ils vont de plus payer…

    Hollande écrit :
    « Mon quinquennat peut se résumer à une série d’échecs programmés qui ont fait de moi le président le plus nul des cinq Républiques qu’a compté l’histoire de France.

    Hollande, n’est que le résultat de l’échec Sarko…
    Quant aux amis, et”non amis d’Hollande”, nous avaient tous prévenus de sa nullité…
    Force est de constater, qu’ils avaient plus que raison..
    Hollande lui même parle de série d’échecs “programmés”.

    Donc, depuis 35 années les sans dents, votent pour des pro-européens, qui sont programmés pour jouer aux échecs de la DESTRUCTION-CONSTRUCTION…

    Hollande, dit encore :
    “La raison et l’humilité auraient dû me faire quitter mes fonctions dès 2013”
    Non, la raison aurait dû, faire qu’il ne se présente même pas aux élections présidentielles.

    Quand on est nul, et qu’on le sait, on se cache…autrement que la tête sous un casque pour jouer les joli cœur, à l’ âge d’être grand père…

    Puis Hollande annonce :
    “Au fond, mon seul regret est d’avoir créé un monstre appelé Macron”.

    Macron n’est en rien un monstre, tout comme Hollande, il est programmé à l’identique…

    Un vieux = une jeune
    Un jeune = une vieille
    Pour le reste, la programmation du jeu, ne fait que continuer.

    35 ans que les dés sont jetés, et du vote utile, au vote pour faire barrage le constat est que le bateau France, va vers le triangle des Bermudes…Echec et Mat du fameux changement.

    Les français, son devenus des “casse toi pov’con”, des racistes, des fainéants, des sans dents, (boulot de Hollande), des riens, des moins que riens…etc…

    La mode étant à l’insulte, tout est bon, même d’être des SDF par choix..

    En tous cas, la grande réussite de tous ces joueurs (politiques), c’est d’avoir eu la grande intelligence de fabriquer des citoyens à la botte européenne…
    Des votants pour des arracheurs de dents…
    Se garantissant les uns les autres, toute chaude la place pour tous les “monstres” élus.

    Mais quand même étrange la maladie de nos élus…

    Tant qu’ils sont en dehors du gouvernement, tant qu’ils sont en campagne présidentielles, ils ont tous leurs facultés, et aucun handicap..

    C’est une fois élu, le postérieur enfin posé sur le fauteuil, qu’ils trouvent Alzheimer (sans modération), deviennent sourds aux bruits de la rue, et aveugles à la souffrance des sans dents…(fruit de leur travail)..

    Macron, quant à lui, a trouvé la poudre de perlimpinpin à étranglement et dit assumer…(ça c’est la nouveauté). Au jeu de DESTRUCTION, Macron commence la CONSTRUCTION..

    Il faut bien un jour avancer pour mieux plonger (dans l’eau du barrage).

  3. Le-civilisateur dit :

    Les pages …

    Je voulais dire, les pages du livre …

    Sarkozy, Hollande, et maintenant Macron.

    Pour moi, ces 3 derniers présidents sont tous aussi nul à c…….

    Selon moi, Hollande est donc un des 3 présidents les plus pourrie de la cinquième république.

    Nos présidents ne sont plus que des pantins animés par un logiciel qui s’appelle Bruxelles.

    Logiciel qui est programmé par les puissances des grandes places boursières.

    Alors cela ira de mal en pire.

    Nous ne sommes pas prêt de revoir ce qui pourrait s’apparenter à un président.

  4. Bluesun dit :

    Exact Le-civilisateur…

    “Le président de la République ne saurait être confondu avec aucune fraction. Il doit être l’homme de la nation tout entière, exprimer et servir le seul intérêt national.”

    A défaut de trouver un autre mot pour désigner l’occupant de la place première, le mot président peut faire encore illusion.

    Quand le jeu de DESTRUCTION sera terminé, auront-nous seulement encore un PRESIDENT ?

    Le “système” pondra t-il un PRESIDENT européen pour X MOIS?

    Toujours est-il que, effectivement nos guignolos, ne sont plus que des pantins animés par le système.

    Ce qui fait que n’importe quel novice de nos jours, peut faire PRESIDENT. Puis pondre un gouvernement de novices…

    A propos des élections en Yougoslavie, le président Chirac a déclaré «On n’arrête pas l’histoire!». Le drame, c’est que chez nous, on ne peut pas arrêter non plus les présidents de la République…

    Macron est sauvé, de EN MARCHE, depuis qu’il est élu, il n’arrête pas de voler….

    Les voyages forment la jeunesse dit-on.

    Avant c’était L’ENA qui formait les FUTURS PRESIDENTS.

    Mais ça c’était avant….

  5. Le-civilisateur dit :

    Oui Bluesun.

    A l’image et au même titre que la reine d’Angleterre.

    La plupart des dirigeants Européens ne sont plus que des figurants.

    C’est une mise en scène, de la poudre aux yeux.

    Une monumentale Arnaque !

    • Bluesun dit :

      Poudre aux yeux, mêlé à la poudre de perlimpinpin….

      Les dés de la DESTRUCTION peuvent être lancés….

      Quant aux citoyens, la seule réaction à l’action, est juste la nostalgie du “c’était mieux avant “….

      Mais aucun “barrage” à la cata….

Laisser un commentaire