10 ans de Femen: ça se fête !

Rédigé par notre équipe le 20 avril 2018.

C’était la fête hier soir à Paris. Le groupe d’activistes Femen fêtait ses 10 ans de délires paranoïaques et de haine de l’autre. Fondé en 2008 en Ukraine, le groupe a mis les voiles direction la France dès 2013. A force de provocations et d’actes illégaux, les dirigeantes ont préféré l’exil plutôt que d’affronter la justice. Mais les débuts triomphaux à Paris n’ont pas eu les lendemains espérés et les Femen pataugent dans leur propre ignorance crasse.

L’Ukraine est un pays martyr. En plus d’avoir des élites kleptomanes qui n’ont aucune sympathie pour leur peuple, ils ont une soi-disant opposition qui déteste tout ce qui ne leur ressemble pas. Et heureusement, en Ukraine ou en France, ils sont des dizaines de millions à être étrangers au système de valeurs de ces harpies aux seins nus et aux slogans chargés de haine. Après avoir fait quelques coups qui révèlent de la psychiatrie, les Femen ont décidé de plier bagage plutôt que de faire face à la justice ukrainienne.

L’heure des Femen est passée

Comme tout le monde le sait, la France est une terre d’asile. C’est pourquoi, le porte-drapeau des Femen, Inna Shevchenko, est venue se réfugier à l’ombre d’un socialisme français débordant d’amour. Accueillie comme la 8e merveille du monde, elle finira par donner ses traits à Marianne. La France n’en était pas à sa première capitulation, mais de là à donner les clés de la République à une étrangère hystérique… La Hollandie a parlé et le système médiatique a suivi avec bienveillance les actions d’un groupuscule venu hurler son mépris de ce qui constitue la nation française.

Le timing était à leur avantage, car à l’époque, le gros Hollande s’astreignait à ridiculiser le mariage et moquer le concept de famille. Les Femen devaient compléter un dispositif bien huilé en prenant les traits de l’hystérie anti-catholique et anti-France. Mission accomplie ! Le deuxième étage de la fusée pouvait être lancé contre le Front national grâce à des provocations toujours plus ignobles. Le recrutement paraissait exponentiel avec des aides honteuses délivrées par l’Etat et la Mairie de Paris qui n’hésitaient pas à mettre à disposition un grand local dans les quartiers huppés de la capitale.

Malheureusement pas très malignes, elles ont fait brûler leur repaire et la presse s’est peu à peu lassée de suivre écervelées au discours bien loin de leurs messages affichés en anglais… Les défections se sont succédées à un rythme effrayant et le passé (et présent) de certaines ont refait surface. Difficile de se donner l’image de féministes combattant la misogynie et la prostitution quand certaines activistes financent leur misérable carrière sur des sites interdits aux moins de 18 ans…

Les Femen sont passées de mode, car le monde qu’elles revendiquaient est advenu. La macronie célèbre la société libérale-libertaire qu’elles chérissent tant et leur premier soutien qu’est la mairie de Paris a d’autres groupes à câliner en priorité pour espérer s’accrocher à l’Hôtel de Ville en 2020. Les sorties médiatiques sont de moins en moins nombreuses et les militantes ont compris l’impasse que représentante ce groupe. Alors, il y aura à l’avenir quelques coups d’éclat comme pour se rappeler le bon temps, mais l’enthousiasme n’est plus là.

Le triste anniversaire des dix ans du groupe qui a eu pour principale vedette Lio brailler dans le micro, seins à l’air, avait tout d’une soirée d’anciens qui tourne à la morosité. Il est temps de songer à une reconversion. Espérons pour elles que cette dernière ne soit pas à la même hauteur que leur activité sur la scène hystéro-médiatique.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    10 ans déjà de bonnes femmes aux seins nus !!!

    Dommage, elles font sales, sont moches, et aucune n’a une jolie poitrine…

    On est loin de beauté de la peinture “LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE”.

    Au regard de cette photo, comment ne pas penser à cette phrase :

    • La femme, assure la Bible, est la dernière chose que Dieu a faite. Il a du la faire le samedi soir. On sent la fatigue. Alexandre Dumas Fils

  2. Le-civilisateur dit :

    Une musique de mon époque lointaine…

    Ce sera la musique du jour si vous le permettez.

    Doobie Brothers ~ What A fool Believes (1979)
    Classic Rock R&B Pop

    “Copier” collé sur yout….

    on se détend un peu.

  3. Le-civilisateur dit :

    La titre ne concerne personne sur le site …

    Pas d’amalgame merci !

Laisser un commentaire