Hidalgo plonge (dans la Seine)

Rédigé par notre équipe le 19 juin 2018.

La charité commandait de ne pas parler des déboires d’Anne Hidalgo, mais à force de tomber dans tous les écueils, faire l’impasse sur la situation de la maire de Paris reviendrait à la soutenir. Alors, la rédaction de 24 heures actu réagit à l’annonce d’Anne Hidalgo de faire de la Seine un endroit convivial où il est possible de se baigner. Une promesse déjà faite en son temps par un Jacques Chirac devenu modèle d’une maire désemparée ?

A moins de deux ans de la fin de son mandat, Anne Hidalgo est en pleine crise de désespoir. Oh non, cette crise n’est pas liée à une prise de conscience de son bilan cataclysmique. Pourtant son désespoir en est issu, car les Parisiens sont excédés et les candidats à la succession se pressent. Alors pour se donner du baume au cœur, on lance des « votations » risibles et on se met en boule pour éviter de traiter les sujets très nombreux qui fâchent. On arrose le tout de promesse grandiloquentes et toujours très coûteuses et le tour est joué (ou pas)…

Il faut sauver le soldat Hidalgo  

Quoi de mieux qu’une opération sauvetage dans les eaux (propres) de la Seine ? Anne Hidalgo pense amadouer des Parisiens exaspérés en leur promettant de nager dans une Seine propre. La chose avait été promise en 1988 par Chirac, lequel avait quand même attendu onze ans à la tête de l’Hôtel de Ville avant de lancer une telle promesse. Mais avec Hidalgo tout va plus vite, car faute de pouvoir se reposer sur un bilan en tant soit peu médiocre, il faut actionner de toute urgence les grands travaux.

Mais d’où ressurgit ce délire ? Quand Chirac lançait des bêtises depuis les fenêtres de l’Hôtel de Ville, c’était juste pour le panache. Hidalgo, elle, est allée plus loin puisque pour arracher les Jeux Olympiques de 2024 dont les Parisiens ne veulent même pas, elle a promis que la Seine serait assez propre pour y accueillir les épreuves de nage libre. Et pour respecter le cahier des charges, il faudra débourser la bagatelle de 800 millions à un milliard d’euros selon le Figaro. « Une douloureuse à la charge de la mairie de Paris, de la région mais aussi de l’État et du contribuable » nous indique le journal. Rappelons que la mairie de Paris, la région, l’Etat et le contribuable ne font qu’un… Ce sont les Parisiens (et les Français dans leur ensemble) qui vont se porter garants des promesses folles de la maire de Paris.

Et avec Hidalgo, les coûts sont souvent très élevés. On pense notamment à la fin annoncée d’Autolib’ qui va coûter au bas mot 230 millions d’euros plus les frais de recasage des 500 salariés d’Autolib’, ceux de la reprise des véhicules et des bornes ainsi que les indemnités des clients. Ça va douiller à Paris alors que la ville n’en avait vraiment pas besoin à la lecture du dernier rapport de la Cour des comptes. La gestion des personnels et le coût exorbitant que cela entraîne ne sont pas passés inaperçus auprès des sages de la rue Cambon. En revanche, ce sujet a été à peine entraperçu dans les médias, car le terrain a été fortement occupé par la communication des équipes d’Anne Hidalgo.

Jamais avare en communication (coûteuse), la mairie de Paris s’est imposée sur le devant de la scène avec sa votation citoyenne en faveur du climat. Un machin inutile et dispendieux qui a réuni moins de 74 000 votants sur une semaine. C’est faible, très faible pour une population de 2,2 millions d’habitants et pour une votation ouverte aux 15 ans et plus… Pas grave, car Hidalgo « pense qu’une votation citoyenne avait aussi avant tout une vocation pédagogique pour faire comprendre ce qu’on avait voté au nom des Parisiens ».

Il faut communiquer et ne surtout pas laisser d’espace aux professionnels du trollisme comme Jack Lang. Ce dernier s’est réveillé un soir de juin pour dire que Paris était sale. Quand Jack Lang constate ce que tout le monde sait et subit chaque jour… Il faut aussi, pour l’équipe municipale, minimiser les attaques de Benjamin Griveaux qui se voit en futur maire de Paris. Ce sbire de Macron croit redonner de l’élan à Paris en assurant qu’Autolib’ et Velib’ fonctionneront sous sa gouvernance. Encore un qui n’a pas compris que le destin de la capitale dépasse quelques voitures horribles et des vélos en plastique. Paris n’en a pas fini avec son calvaire.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    fonctionnaires et collatéraux à la mairie de Paris :
    20 000 du temps de Chirac-Tibéri
    55 000 avec Delanoë puis la Duègne !
    la paille Chirac, la poutre Hidalgo . . .

  2. Le-civilisateur dit :

    Jack Lang, le mec qui ne sert à rien.

    Si il est vraie de dire que notre planète ressemble à ce qu’ont en fait.

    Il l’est tout autant de dire…

    Ta capitale elle ressemble à ce que tu es.

    En ce moment les médianipulateurs essayent encore de nous faire passer un cauchemar en compte de fée.

    Et oui ! Un enfant est né dans le RER A.

    Une dame complètement débile, irrationnelle et irresponsable, à décidée de prendre le train alors qu’elle allait accoucher incessamment sous peu.

    BRAVO !

    Les médiaboliques applaudissent avec les soutient de l’autre grosse M….. de Valérie Pécresse.

    Qu’est-ce qu’elle est c.. celle là….

    C… est très hypocrites.

    Cette nouvelle chance pour la France va avoir le droit à 20 ans de Navi… offert par les transports en communs.

    J’aime autant vous dire que d’autres fatoumatha vont bientôt lui emboîter le pas.

    Imaginez le bordel que cette irresponsable à foutu sur le réseau.

    Mais si les médias et les politiques les encouragent et lles considèrent comme des héros alors…

    Oui.

    Paris est une porcherie.

    Cette ville immonde pue la pisse.

    Le dégueulis.

    N’osez pas imaginez les fonds vaseux de la Seine.

    Ce qui était jadis un fleuve n’est aujourd’hui qu’une simple prolongation des millions de chiottes parisiens.

    Au mieux c’est de la M…. au pire des produits chimiques dangereux pour toutes les formes de vies.

    A tient,

    Nous sommes toujours sans nouvelles de la petite dame de la brigade fluviale de 27 ans qui à été emporté dans ce grand canal de décantation que l’ont s’obstinent à nommée «la Seine»…

    Ce fleuve c’est la mort.

    Il est à l’image même de notre gouvernement, de nos politiciens.

    Un no life land.

    Hidalgo, Macron, Pécresse pour ne citer que ces trois rigolos, ne sont que des bons à rien.

    Ces politiciens corrompus détruisent le monde, et Paris n’est malheureusement qu’un échantillon de leur pouvoirs destructeur.

    A présent, partout ou je pose mes yeux c’est le chaos.
    Paris est une bombe à retardement.
    La France est une bombe à retardement.

    Le monde est une bombe à retardement…

  3. Le-civilisateur dit :

    ( Si je ne donne pas plus de détails et de condoléances sur la jeune femme de la brigade fluviale qui a disparue courant janvier 2018 en s’entraînant pour sauver des vies, c’est en respect pour la famille qui ne souhaite peut être pas qu’on exploite sa disparition pour mettre nos politiques devant leurs responsabilités )

    Mais cette histoire m’a vraiment fait mal au coeur croyez moi.
    C’est vraiment malheureux ce qui est arrivé à cette jeune femme.

    Et cela ne tenait qu’a moi,

    Je n’aurais jamais envoyé qui que ce soit dans des eaux aussi tumultueuses, dégueulasse et noire de pollution, peu importe la saison ou la raison.

    La Seine je suis contrait de l’observer souvent et on y vois pas à plus de 20 centimètres de “profondeur” …

    Alors pendants la crue …

    La Seine j’y faisait du canoé kayak étant plus jeune.

    C’était déjà sale, mais on y voyait encore le fond sur 1m50 et cela à 3 mètres du bords.

    Je me souviens parfaitement qu’au début des années 80, l’ont commençaient déjà à retrouver de plus en plus de poissons morts flottants à la surface.

    Je ne raconte pas ma vie,
    c’est juste que je la connait bien la Seine.

    Pour nettoyer la Seine et la conserver dans l’état cela prendrais au moins 30 ans.

    Il faut d’abords stopper la pollution de toute sorte, ce qui est juste impensable connaissant l’égoïsme des citadins et particulièrement ceux de Paris, qui puis est …

    Puis, placer des batardeaux étapes par étapes et en nettoyer ou même” décontaminer” le lit du fleuve, des batteries de voitures pour ne citer qu’un exemple …

    Et si on le fait pour la Seine, alors pourquoi pas pour les autres grands fleuves et moult cours d’eau bientôt tout aussi pollués ?

    Je ne suis pas contre l’idée, mais Hidalgo se rend t’elle compte qu’avant de commencer les travaux ce sont les mentalités et le mode de vie du genre humain qu’ils faut changer,

    Et à commencer par ceux et celles d’en haut …

    C’est tout un programme, et l’écologie , on le sait bien,

    Ne colle pas du tout avec le capitalisme et le “libéralisme”.

    En voici un bon exemple.

    https://www.youtube.com/watch?v=DRlx2DDOZ7M

    Pauvre petit père …

    Il subi à son tour le même sort que la faune et la flore de la Seine.

  4. Le-civilisateur dit :

    Un peu hors sujet mais cela vaut le détour.

    Cette vidéo du malheureux Oran-outan est beaucoup plus éloquente car elle est en entier.

    https://www.koreus.com/video/orang-outan-attaque-bulldozer.html

    Le voilà le monde de MACRON, “la consommation”.

    Le capitalisme et son libéralisme,
    L’argent à transformé ces populations en monstres.

    Mais pas besoin d’aller à l’autre bout du globe pour constater l’éradication des autres formes de vie.

    Ouvrez un livre sur la faune et la flore de France en 1890.

    Ils vous sera plus rapide de “recenser” le peu de survivant qui peuple encore nos provinces…

    Sommes nous vraiment en mesure de donner des leçon aux pays en voie, dit, de “”””” développement “””””

    Pour nettoyer la Seine et le reste de ce monde.

    Il faut réduire très rapidement les natalités.

    Ne garder que l’essentiel, Toutes les sciences acquises.

    Neutraliser et confiner les religieux et leur religions.

    Développer la philosophie,

    L’unique dogme du politicien du futur doit être le développement certes mais du genre humains en symbiose avec l’intégralité du vivant, le développement mais avec parcimonie.

    Le genre humain doit totalement éradiquer le superflu, comme les modes par exemple qui ne servent à rien d’autres qu’à nourrir l’orgueil ou les complexes.

    La formule est simple.

    Si nos dirigeants sont des clowns sanguinaires.

    Alors l’avenir du genre humain n’a aucuns sens et aucuns avenir.

    C’est pour vous dire l’ampleur de la bêtise de madame Hidalgo avec son histoire de nettoyer la Seine qui après coup et coût restera propre … 5 ans ………………..

    Pour trente ans de travaux …

    Pour sauver ce monde il faut éduquer et former les génération futur sous 20 ans à opérer une véritable transition.

    Une autre humanité !

    Mais ce n’est pas en faisant venir des millions de ZOZOS d’Afrique et autres pays Islamique
    dont ont sait que leur populations sont animées par un désir immodéré de devenir des super consommateurs, des capitalistes usant à outrance du libéralisme.

    Les dirigeants du monde entier font absolument le contraire de ce qu’il faut réellement faire et au mieux,

    Il montent des projets écologiques complètement utopiques.

    A l’image de madame Hidalgo…

  5. Bluesun dit :

    “Ne garder que l’essentiel, Toutes les sciences acquises.”

    Ben Le-civilisateur, garder l’essentiel des sciences acquises, c’est pas gagné….

    Nos journaleux, se posent la question à savoir si la terre ne serait pas plate ….

    Là, on se dit qu’il y a du boulot….

    Pour en revenir à la Seine…effectivement, les tentes sont fournies, mais pas de sanitaires, où vont déféquer tous ces migrants ?

  6. Le-civilisateur dit :

    Et oui Bluesun.

    La science , normalement…

    Est développée par des êtres dit «doué d’intelligence».

    En toute logique, la science nous permet de faciliter d’autres découvertes scientifiques.

    C’est l’effet boule de neige quoi …

    Mais l’être humain perd un temps précieux avec des futilités.

    Une civilisation qui ne se consacrerait exclusivement aux recherches dans des domaines essentiels, tel que la médecine, l’aéronautique, la philosophie, la nutrition durable et acceptable pour ne citer que quelques exemples…

    Aurait déjà commencé à colonisé le cosmos (j’entends par là, le système solaire) tout en préservant sont habitat d’origine.

    Nos deux principaux problèmes depuis quelques décennies c’est la démographie et la consommation.

    Nous sommes de plus en plus nombreux à consommer de plus en plus et mal de surcroît.

    Le grenier alimentaire de la planète peut alimenter 12 milliards d’êtres humains qui, mangeraient comme 12 milliards d’êtres humains…

    Mais 8 milliards d’âmes qui mangent comme 20 ça va allez beaucoup plus vite.

    Et comme les «élites»… ne sont pas très fort en mathématique et en gestion, ça très mal se terminer (pour nous) évidemment, dans peu de temps.

    Ils vont bientôt se trouver dans l’obligation de réguler le problème d’une façon radicale.

    Ca va commencer avec l’eau.

    Puis tout le reste va suivre.

    Car il faut de l’eau dans tout les processus de fabrication alimentaire mais aussi pour le reste.

    Le nucléaire par exemple…

    Si ce sont des rigolos comme Hidalgo, Pécresse ou autres Macron qui gèrent notre monde sous 30 ans alors nous sommes déjà tous mort.

    Comprenez bien que si l’humanité se comporte d’une façon irrationnelle c’est par ce qu’elle et guidée d’une façon irrationnelle.

    Aujourd’hui, notre monde doit être dirigé par des hommes et des femmes de science.

    Par exemple, si nous avions confié l’immigration à des anthropologues l’immigration de tous les pays aurait été cohérente et viable et agréable.

    Les politiciens et surtout les véreux ni connaissent rien.

    Et ils nous le prouvent depuis déjà 60 ans.

    Quand je dit que le monde doit être géré par des scientifiques, je veux dire des personnes réellement qualifié dans des domaines précis.

    Angela Merkel par exemple est une scientifiques à la base.
    Mais elle est seule à prendre ses décisions et puis c’est plus une politicienne qu’une scientifiques à présent.

    Ce sont des délégations de scientifiques spécialisés dans des secteurs bien précis dont nous avons besoins pour sauver et diriger le monde de demain.

    Nous devons nous débarrasser définitivement de ce mode de gouvernement archaïque que nous appelons.

    La politique.

Laisser un commentaire