Le CSA s’en prend à Russia Today (et on sait pourquoi) !

Rédigé par notre équipe le 29 juin 2018.

La censure n'attend pas la loi dite anti-fake news

Il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que le CSA s’attaque à la chaîne de télévision Russia Today (RT) qui diffuse en français depuis la fin de l’année 2017. Le gendarme de la télévision française vient de mettre en demeure la chaîne russe pour des « manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue ». RT n’aurait donc pas assez passé la brosse à reluire à Macron et ses ouailles ? Le CSA est bien plus pernicieux que cela et s’en prend à RT sous prétexte du conflit en Syrie. Pathétique.  

Comment couvrir un conflit qui nous touche de près ? Il y a deux manières. Celle des médias français qui ont menti de manière éhontée pendant des années en racontant n’importe quoi sur la genèse de l’Etat islamique et sur les actes du régime syrien. Il y a aussi celle soutenue par la Russie et son média vedette Russia Today qui prend clairement une position plus favorable à Moscou et à son allié Bachar el-Assad. Pour le CSA, il n’y a qu’une seule bonne manière et la seconde option n’a pas sa place dans une démocratie comme la France. La liberté d’information ne doit jamais mettre en péril les bobards racontés depuis 2011 au bon peuple de France.

 La désinformation ou la mort

Que reproche exactement le CSA à RT ? Dans un communiqué en date du 28 juin émis par le CSA, on peut lire que le gendarme de l’audiovisuel « a décidé de mettre en demeure la chaîne RT France pour des manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue dans le journal télévisé du 13 avril 2018 de 11h00, essentiellement consacré à la situation en Syrie ». Le CSA se base sur une traduction orale tenue par un témoin syrien, qui « ne correspondait en rien à ce qu’il exprimait à l’antenne ». RT a été pris la main dans le sac en racontant (elle aussi) des bobards !

Ça c’est la version (partielle) du CSA et des médias français trop heureux de taper sur le vilain petit canard qui ne se plie pas à l’information made in France. Vous savez, l’information qui prétend qu’il existe des rebelles modérés et que c’est le pouvoir syrien qui a armé les islamistes pour qu’ils viennent le renverser dans le sang. Or, la réponse de RT donne tous les éléments pour comprendre une censure du CSA qui ne dit pas son nom.

En résumé, la bande son qui est entendue ne correspondait pas au passage diffusé. RT ne nie pas cette erreur et accepte ce blâme. Mais contrairement à ce que tout le monde veut faire croire, il s’agit bien d’une erreur et non pas d’une manipulation, car la traduction concerne d’autres propos non diffusés, ce que n’ose pas nier le CSA. Il s’agit donc d’une erreur de bande son qui vaut une mise en demeure à toute une chaîne.

Le CSA veut frapper fort et se ridiculise par la même occasion car en accusant RT de manquer à « la diversité des points de vue », il oublie que les médias français n’ont relayé les informations sur le Syrie que du point de vue des rebelles supposés modérés et que les critiques infondées et menaces contre le pouvoir syrien et ses alliés relèvent de la propagande la plus sourde qui soit. RT est dans le collimateur des autorités françaises et un nouveau prétexte servira bientôt pour fermer la chaîne.

Avec un CSA aussi soumis au pouvoir, pas besoin de loi fake news dans l’audiovisuel pour censurer toutes les paroles qui dérangent. Le seul point réjouissant est de voir les nombreux commentaires hostiles au CSA et au traitement de cette information et de l’information en général par les médias français. Le pouvoir censure, mais l’esprit de liberté demeure chez certains.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Photo de l’article, Yeux bouchés, bouche cachée….
    Ca me fait penser que :

    Il y avait ce matin un article sur la Gay Prade….

    La liberté de la presse, fait qu’il a été supprimé….?

    Bizarre, plus on nous parle de liberté d’expression, et plus on entend à la TV lors de passages humoristiques d’archives, “qu’aujourd’hui, on ne pourrait plus dire ça”…

    De nos jours la liberté d’expression, ne semble plus être qu’un rêve d’expression….

    Un constat, plus on nous valorise un truc, et plus dans la pratique, il est interdit….

    Mais, surtout ne pas dire que c’était mieux avant, quand la “liberté” était reine.

    Comme “démocratie”…
    La démocratie, ce n’est pas être souverain ?

    Si c’est alors l’Europe qui mène, il n’y a plus de souveraineté ?

    Si plus de souveraineté, pas de démocratie ?

    Plus on nous parle de liberté, et plus pleuvent les interdits ?

    Plus les français se font entendre, et plus ce sont les contraires de ce qu’ils disent, qui se mettent à jour….

    Pour en revenir au sujet de l’article ” le pouvoir censure” problème est que, le pouvoir à plein pouvoir…

  2. Le-civilisateur dit :

    Aujourd’hui tu te fais agresser par dix immigrés dans me moi, tu ne peux même pas le signaler sous peine d’incitation à la haine.

    Nous ne sommes plus autorités à donner l’origine des personnes qui détestent.

    C’est vrai qu’il ne faut pas généraliser, imaginez qu’il y en est 1/10000 qui serait vachement honnête, nous aurions l’air de quoi…

    Vous devez comprendre une chose.

    Pourquoi faire la guerre à tout un continent avec du matériel hors de prix et avec le sang de sa nation.

    Quand on peut gagner cette guerre avec des soldats de fortunes avec un minimum de logistique.

    Hein ! Pourquoi ?

Laisser un commentaire