Un Congrès pour rien !

Rédigé par notre équipe le 09 juillet 2018.

Au moment où ces lignes sont rédigées, une armée de ventriloques et de professionnels de la communication peaufine le discours que tiendra Emmanuel Macron devant le Congrès cet après-midi. Un Congrès que le président a voulu seul. Obstination à copier des institutions américaines qui sont bien étrangères aux nôtres. Nécessité de prendre un peu de hauteur après des mois à révéler son vrai visage. Nécessité de jouer au président avant de s’envoler aux frais de l’Etat pour revêtir le maillot de l’équipe de France de football. Ce Congrès ne sert à rien, tout le monde le sait, mais tout est bon pour plaire à sa majesté jupitérienne.

Convoqués ! Les Parlementaires sont pour la seconde fois convoqués par Emmanuel Macron pour un discours fleuve destiné à faire l’éloge du président et de sa politique ! On n’est jamais mieux servi que par soi-même et vu que le Gouvernement et la majorité n’ont pas été capables de maintenir une bonne image d’une République En Marche… Pour être tout à fait honnête, ils n’ont pas été beaucoup aidés par… Emmanuel Macron. Le président se croit tout permis et le fait savoir même s’il a la fâcheuse manie d’amoindrir les chiffres qui font mal et de gonfler son propre bilan.

Un bilan coupable à défendre

Mais quel bilan peut bien défendre le locataire de l’Elysée ? Celui du record de voyages effectués à l’étranger pour ne pas avoir à traiter avec les Français ? Celui qui a vu les mesures pro-riches s’accumuler quand le Gouvernement a fait les poches des plus pauvres sous prétexte de solidarité nationale ? Les caisses sont vides à trop donner aux ultra-riches et aux migrants ! Alors, comme d’habitude ce sont les petites gens qui sont en premières lignes et qui se font dépouiller pour le bien de l’Etat.

Et dans une monarchie présidentielle, l’Etat c’est le président et toutes ses coûteuses lubies. Changement de vaisselle par ci, besoin d’une piscine par là… Sans conter les aller-retour en Russie non pas pour normaliser la situation avec ce partenaire stratégique, mais pour revêtir une écharpe de supporter et montrer à tous les gogos qu’un président peut faire ce qu’il lui plaît quitte à dépenser des sommes folles pour s’inviter dans un stade de foot qui n’a pas besoin de sa présence.

Mélenchon et ses députés ont raison de ne pas vouloir se plier à la volonté du « monarque Emmanuel Macron [qui] recevra de nouveau les représentants du peuple à Versailles. Ils auront le droit d’écouter sa majesté et de lui répondre une fois qu’il sera parti. Ce nouveau monde a tout de l’ancien régime et rien de la République ». Résultat, les députés Insoumis sèchent et ont bien raison de ne pas participer à cette coûteuse farce. Quelques députés de droite ont aussi décidé de ne pas jouer aux clowns muets, mais que dire d’un individu comme Frédéric Lefebvre qui milite pour une sanction financière contre les parlementaires qui osent ne pas venir s’agenouiller à Versailles ?

Avec une telle opposition, on ne s’étonne plus de voir Macron se prendre pour un roi qui décide de tout (avec sa femme Brigitte bien sûr) ! La démocratie française est malade, mais ce n’est pas en raison de l’absence d’une poignée de parlementaires au Congrès de Versailles. La France est malade de politiciens qui n’en font qu’à leur tête. Malade de politiques malsaines qui vont contre ses intérêts et de ceux de la majorité des Français. Malade de devoir applaudir à des discours vides qui cachent une menace existentielle dont personne ne peut parler librement.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Le-civilisateur dit :

    Un an de démonstration, nous démontre que nous n’en sommes qu’au 1/5 èm des dépenses macroniènnes

    Son mandat se terminera à 44 ans.

    Il va falloir le payer jusqu’à la fin de ses jours.

    Certainement pendant plus de 40 ans.

    Il n’a pas fini de nous coûter chère celui là …

    Il va ramasser un pognon de dingue !

    Macron me rappel que l’éternité est longue,

    Surtout vers la fin …

    “La citation n’est pas de moi”. FK

    Du vent et de la dépense.

    C’est tout un programme !

    Excusez moi,

    Je dois partir, précipitamment

    J’ai fixé la photo de Macron trop longtemps et maintenant,

    J’ai de la poudre de perlimpinpin plein les yeux.

    J’ai une soudaine envie de regarder du foot et de lire des potins sur la nouvelle robe de Brigitte …

    Vite !

    Un lavabo …

    • Bluesun dit :

      Macron va nous coûter un fric fou une fois dégagé (tout comme ses prédécesseurs) “merci Mitterrand qui a eu cette bonne idée…

      Quant à sa “maman femme”, elle nous coûte 40.000€ pour frais de représentation.

      26.000€ mensuel, pour le maquillage de Macron (c’était bien la peine de mettre un “vieux jeune” novice sur le fauteuil…

      34.000 € de piscine…

      Les couverts en argent à un fric fou…etc…etc….

      Tout à fait autre chose….

      Comme l’emploi joue les filles de l’air depuis 1981…
      Règle du jeu de DESTRUCTION-CONSTRUCTION

      Macron s’attaque aux emplois aidés…
      120.000 suppressions de ces emplois info du 2/7/2018

      Macron, en visite au mont valérien, se permet de faire cette remarque à un ado qui avait “osé” l’appeler “Manu” :

      “Le jour où tu veux faire la révolution, tu apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi même, d’accord ?

      Ca veut jouer les jeune, ça remonte les manches, ça a le sourire carnassier, mais ça veut jouer les vieux très respectables…

      L’emploi, ça fait 37 ans qu’ils l’ont tué…comment alors subvenir à ses besoins…

      Plus l’emploi joue de la poudre de perlimpinpin, et plus on commence a formater les jeunes sur le futur salaire universel..

      Si sa majesté Macron, n’avait pas eu tous ses “pitons” derrière, il est certain qu’il n’aurait pu faire cette réplique..

      Quant aux diplômes, le niveau baisse tellement, et le manque d’emplois, feront qu’ils joueront aussi de la disparition.

Laisser un commentaire