Affaire Benalla : Macron perd ses nerfs

Rédigé par notre équipe le 25 juillet 2018.

Depuis hier soir l’exécutif tente de reprendre la main afin de ne pas sombrer ad vitam aeternam dans les limbes de l’histoire politique. Et quoi de mieux pour redonner de la confiance qu’une sortie d’Emmanuel Macron devant des députés dépités ? En voulant se montrer offensif, le président a montré sa faiblesse et surtout son anxiété à être confondu par les Français. Le président perd ses nerfs. Perdra-t-il aussi le pouvoir ?

Alors que les députés La République en Marche tentent de s’extasier devant le ton ferme et les propos d’Emmanuel Macron, sa sortie loin des vrais gens montre à quel point le roitelet est sous tension. Les nerfs commencent à lâcher et le génie jupitérien montre à quel point cette histoire est plus qu’un dysfonctionnement, mais bien une attaque sournoise contre la démocratie française. Devant les députés d’En Marche, Macron a joué au gros bras en assurant qu’il n’avait pas peur. La preuve, il défit les millions de Français et les députés qui les représentent en disant : « S’ils cherchent un responsable, le seul responsable, c’est moi et moi seul. […] S’ils veulent un responsable, il est devant vous. Qu’ils viennent le chercher. Je réponds au peuple français ».

Dérapages avant la chute finale ? 

Comme cela a déjà été dit ici, Macron confirme bien qu’il est responsable de tout ce scandale et une réaction saine serait de se livrer à la justice (indépendante, si elle existe toujours). Mais Macron s’enfonce encore plus – et sans aucune aide – en tenant des propos digne d’un petit caïd. Certain de ne pas être inquiété par la justice en raison de son seul statut de président, il invective et se dit prêt à la bagarre : « Qu’ils viennent le chercher ». Or, si les Français le prenaient au mot, ils seraient envoyés directement en prison. Quant aux députés, ils peuvent attendre longtemps la venue d’un président qui ne risquera pas son poste pour satisfaire leur légitime curiosité.

Macron invective, caché derrière son statut et ses quelques fidèles. Mais le compte n’y est pas. Rares sont les députés En Marche qui osent s’arrêter aujourd’hui pour s’exprimer devant les caméras. Le porte-parole du Gouvernement a fait le service après-vente de cette laborieuse prestation en déplorant que l’opposition veuille savoir ce qui se trame à l’Elysée. Ils ne veulent que des explications sincères et dans sa crise de confiance, Macron leur parle de ses préférences de cœur (pour ne pas dire autre chose).

Ainsi, le président a dû estimer important de dire que Benalla n’était pas son amant. Mais pourquoi donc Macron s’est-il cru obliger de faire un tel démenti ? Quel parlementaire, quel média aurait-il suggéré une telle chose ? Aucun. Ce démenti en est d’autant plus étonnant. Le président aurait-il été victime d’un acte manqué ? Ne rentrons pas dans des considérations psychologiques. Les autres propos du président ont assez de quoi nourrir une réflexion politique qui met à mal celui qui pensait dominer les Français en les brutalisant. Un parallèle avec les actions – physiques celles-là – de son ancien compère Benalla ? À force de ne répondre à aucune interrogation, les questions s’accumulent !

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    MACRON PERD SES NERFS…..

    C’est parce que le vernis craque, et que ça appuie là, où ça fait mal…

    Marcher à découvert, mis à nu, il va être très difficile à Macron de continuer à faire le paon…

    Monté par piston sur son piédestal, voilà que la bourde de trop le fait chavirer.

    Lui l’élu, depuis un an organisait, commandait, ordonnait, gérait médias et novices, son image, ses déplacements, tout en vociférant que les français étaient des riens, des fainéants, que la France n’avait pas de culture, etc..etc…

    Le voilà anéanti par sa propre incompétence. Oubliant que la fausse intellectualité est pire que la plus crasse ignorance.

    Il marchait sourire aux lèvres toutes dents dehors, élu pour sa jeunesse et ses yeux bleux, voilà que le bleus tournent au noir de la mélasse qu’il a pondu, et c’est le paon qui perd de sa superbe.

    Le sourire carnassier n’est plus, faisant place à l’arrogance.

    Dédaigneux, attend que l’on vienne le chercher, afin d’éviter d’avoir à s’expliquer sur son affaire Benalla.

    Alors que la statue de cire fond, l’info qui lui semble la plus importante est de dire que Benalla, n’est pas son amant. Qui se préoccupe des affaires de fesses de Manu, quand la gravité des faits se loge ailleurs ?

    Ne serait-il pas temps qu’enfin la France se réveille ?

    Le novice, ne faisant même plus illusion, la démission de Macron devient évidente.

    Pour se faire respecter, il faut être respectable !!!!

  2. Le-civilisateur dit :


    Le texte ci-dessous est de monsieur Mounir Mahjoubi.

    C’est un copier -coller de son compte t……

    « A tous ceux qui ne cherchent pas la vérité, ne cherchez pas non plus des fusibles ! Nous sommes nés dans la transparence et nous continuerons à transmettre toutes les informations souhaitées »

    Puis …

    Juste après,

    Toujours de Mounir Mahjoubi le même jour juste quelques heures après.

    « Sur l’affaire Benalla, il y a 5 ans, 10 ans, vous n’auriez jamais eu aussi vite autant de commissions d’enquête et autant de transparence de la part de l’Etat »

    « Nous sommes nés dans la transparence »

    …………………….. ?

    Ce pauvre type essaye de faire de la “communication manipulation mensonge ” comme il est De mise chez le parti LREM.

    Mais à l’image de son maître, il ne raconte que des conneries et fini par ce perdre dans son délire celui là aussi …

    Même ce vieux menteur de gérard collomb à fini par ci perdre aussi.

    Le parti LREM à déshonoré la nation française et son image à travers la totalité du globe.

    LREM = GROS MANIPULATEURS.

    LREM = SOPHISME.

    LREM = MENTEUR ÉHONTÉ.

    • Bluesun dit :

      MENSONGE UNIVERSEL……

      En fait, à bien y réfléchir, nous constatons que la France est plongée dans le mensonge “universel” depuis 1981.

      Il est bien évident que le “fameux” changement, ne pouvait pas se faire du jour au lendemain brutalement. Il a fallu passer par toutes les étapes du politiquement correct du début, à la “grande chance” de la fin.

      Le oui (tiré par les cheveux) sorti des urnes au traité de Maastricht à fait que le peuple a donné le pays France dans des mains étrangleuses, et se sont ses mêmes mains qui sans “aucun état d’âme” ont vendu ledit pays.

      Nos politiques sont alors devenus sourds et aveugles aux bruits de la rue, ceux-ci doublé de la maladie d’Alzheimer oubliaient ce qu’ils nous avaient vendu durant les campagnes présidentielles devenues amuses gueules pour gogos, qui ne faisaient que râler, parce qu’à leur tour n’y comprenant plus rien, tellement perdus entre leurs souhaits, et les promesses des vendeurs de vents.

      Vendeurs de vents qui se sont pourtant donnés un mal fou pour noyer le poisson, avec le plus de droite, ni plus de gauche des années 1990, (d’où le Modem) qui a fait le plouf que l’on connait. Les français n’étaient pas encore prêts.

      Alors retour au droite, gauche, pour mieux finir par marcher droit dans le sens voulu. Mais au final, les amuses gueules terminés, tout le monde mangeait à la même gamelle, accompagnée d’une franche rigolade pour avoir à chaque fois réussi à berner les électeurs.

      Puis un a dit entendre les français , c’est Hollande, mais continuait de faire le, ce pourquoi, lui aussi est arrivé sur le fauteuil.
      Quand même, tous ses amis nous avaient prévenu, jusqu’à Aubry qui disait de lui que c’était une “couille molle”…

      Cause à effet, ? peut-être pour cela, que le papi a joué au Roméo, préservatif du, pas vu pas pris ; sur la tête) ?

      Mensonges, après guignolades, il fallait un sang neuf pour finir le “jeu de DESTRUCTION-CONSTRUCTION, mais surtout faire barrage au seul parti, qui ne marchait pas dans les règle dudit jeu.

      Parti qu’ils disent non “fréquentable”, et c’est pourtant sur les idées de ce parti que tous ratissent pour assurer les prolongations du jeu.

      37 ans que tous recherchent la paille qui pourrait faire tomber se parti qui LES DERANGE ENORMEMENT, mais à chaque fois qu’un fait divers éclate, c’est la poutre de leurs cachoteries qui ébranle la République (si cher à leur coeur).

      Le changement a fait que nous avions un joyau pour pays (héritage d’un Général DE GAULLE) qui a dit que :

      “Le jour où les partis prendront le pouvoir, tout ce que j’aurai fait, sera défait”

      Au nom de cet homme, il ont vendu la France tout en jurant l’aimer (aux présidentielles), d’un pays en or, ils en ont fait un tas de plomb, en demandant sans aucun état d’âme de voter pour un type jeune aux yeux bleus, novice, sans programme, qui allait nous saigner à blanc, parce qu’il était en marche..

      Retour alors au fameux ni droite, ni gauche, et avance droit avec en supplément :”sinon gare” !!!!

      Alors que les yeux bleus sont sortis des urnes, en à peine une année, le constat est qu’il ne nous reste plus que les nôtres pour pleurer.

      Manu-rêva, et la Destruction à sa fin toucha….DESTRUCTION certes du pays, (multiplication du chômage, des pauvres, des SDF), selon lui des riens…..

      France devenu PLUS RIEN, français des MOINS QUE RIEN….et des “sans dents” humour de politique” devant le résultat du travail accompli.

      Mais cet homme à l’intelligence débordante, donnée par grands coups de piston, n’a pas vu venir le boum rang du jeu de DESTRUCTION.

      Avec l’arrivée des vacances, le jeunot pense à se faire construire une piscine au frais du contribuable, (comme tout le reste d’ailleurs) “au moins DE GAULLE PAYAIT SES FACTURES”, c’est au soleil que le masque de cire est en train de fondre….

      1981, nous sommes entrés en douceur dans le mensonge universel.

      Dans toutes les existences, on note une date où bifurque la destinée, soit vers une catastrophe, soit vers le succès.

      LA ROCHEFOUCAULD

      DE GAULLE a mené la France vers le succès (parce qu’il disait aimer son pays)

      19981, (aidé des votes des citoyens) nous a mené vers la catastrophe pour la même raison.

      • amazonia dit :

        OUI . 100% d’accord avec vous !
        BENALLA dit = pas une affaire D’ETAT ? une affaire d’été !
        cet ETE . sortir la joyeuse chanson (( LES BETISES ))
        de Sabine PATUREL . sur YouTube
        j’ai tout mangé le chocolat !
        j’ai tout fumé les craven A !
        et comme t’étais toujours pas LA !
        j’ai tout vidé le rhum coca ! ++++
        (( LES BETISES DE BENALLA ? PAS AFFAIRE D’ETE ))
        affaire D’ETAT . POURRIS . de la tête a la queue ;OUI .
        ELYSEE = ANNEXE SAGA AFRICA = nord et sud
        INFILTRATIONS . ETRANGERES . DANGER ? OUI .
        Magouilles /Mensonges / haute trahison de MACRON ./

        • Bluesun dit :

          Oui, amusante, et entrainante chanson…

          Les enfants font des bêtises….

          Nos novices de politiques, pour cas de faits graves parlent de bêtises d’été…

          Le problème étant que, leurs bêtises font les 4 saisons…(non stop).

          Mais un sourire se pend aux lèvres à cette phrase de la chanson :

          “j’ai tout mangé le chocolat”….

          Et l’amusant, c’est que justement Macron dans cette affaire ne parle que de son “usine à chocolat” avec Benalla…

          • amazonia dit :

            AYANT REGARDER LCI .commission sur affaire BENALLA ?
            Il se trouve que ILS ONT DONNER A BENALLA .
            UN AGREMENT ? pour devenir CHEF d’entreprise
            pour avoir une agence de sécurité privé : DANGER ? OUI
            SI comme MONSANTO qui avait fait ACHAT des mercenaires
            les BLACKWATERS actifs en IRAK =des tueurs ! OUI
            ILS ont changer le nom AGENCE PRIVE = les XE . OUI
            DONC BENALLA peut embaucher des tueurs en agence privé!
            et être au service de MACRON ?
            PERQUISITION CHEZ LUI ? BENALLA . ARMES ++
            FUSIL A POMPE ? LE GUS ? tout est permis ?
            FRANCE ? CERTAINS RIPOUX /UE/ MONDIALISTES
            SOUHAITENT supprimé nos ARMEES / POLICES/GENDARMES
            A LA PLACE ? que des milices /vigiles /agence dit de
            sécurité ? Pour entreprises privés ! DANGER ? OUI
            BENALLA . VIENS D’avoir l’agrément !
            pour ETRE CHEF D’entreprise AGENCE DE SECURITE PRIVER ?
            OU PLUTOT ? DANGER POUR TOUS .
            SOMMES SOUS DICTATURE ET GUERRE PRIVE ?
            AVEC DES T… MERCENAIRES COMME BENALLA ./ CQFD

  3. Bluesun dit :

    Pas pour rien que Macron parlait de jeu de DESTRUCTION-CONSTRUCTION fin 2015 chez Bourdin.

    Ledit jeu consiste a effacer tout ce qui faisait la France, l’Etat de ce qui était à la France, et refaire à la façon Europe.

    Macron bulldozer en marche, est novice pour tout ce qui était, mais un constructeur pour tout ce qui doit être.

    Le souci étant, que les citoyens ne sont que les dés du jeu.
    Bien évidemment, lesdits citoyens sont privés de prendre connaissance des règles.

    Ils les découvrent aux coups, par coups….
    Pas encore les goulags, juste les coups….

Laisser un commentaire