Au revoir Benalla – Bonjour chômage

Rédigé par notre équipe le 27 juillet 2018.

Soucieuse de respecter les ordres du pouvoir, la rédaction de 24 heures actu ne consacrera pas sa Une du jour à l’affaire Benalla-Macron. Le gouvernement se dit au travail et ses fruits vont être bientôt récoltés par des Français toujours aussi confiants en leur exécutif. Aïe ! C’était sans compter sur les derniers chiffres du chômage et de la croissance que le Gouvernement va s’empresser de ne pas commenter. Macron devait apporter la prospérité, il ne fait qu’entretenir le règne de la pauvreté.

Les mois se suivent et se ressemblent tristement pour l’économie française. Malgré les incantations et toutes les bêtises écrites et récitées dans les médias, la fusée économique Macron a déjà explosé en vol. A peine sortie de la zone de décollage, tous les boulons se sont desserrés pour un décrochage aussi spectaculaire que prévisible. Le deuxième trimestre 2018 se conclut sur une hausse officielle de 0,2 % pour les chômeurs de catégorie A. Une hausse bien éloignée de la légende forgée à coup de plans com’ martelés par les équipes présidentielles.

Croissance en berne et chômage en hausse

Malgré l’alignement des planètes dont ont bénéficié Hollande et son poulain Macron, l’économie française souffre encore et toujours. La simple présence de Macron à l’Elysée (en qualité de président cette fois) devait ramener la croissance française dans le sillage de celle de la Chine. Et qui dit croissance dit emploi ! Ô surprise, ni l’un ni l’autre ne sont au rendez-vous. La presse rend compte timidement de ces résultats peu flatteurs et insiste avec docilité sur le fait que le chômage a un tout petit peu baissé depuis la prise de fonction de Macron.

La baisse officielle de 1,1 % de chômeurs sur un an signe un échec cuisant d’un pouvoir qui se proclamait expert ès emploi ! Malgré les radiations des lites de Pôle-Emploi à la chaîne, le nouveau Gouvernement fait guère à peine mieux que l’ancien. Et à force de jouir du pouvoir mois après mois, le nouveau Gouvernement devient un Gouvernement usé. L’usure d’un pouvoir absolu qui n’apporte aucune réponse concrète à des Français qui s’échappent peu à peu de l’illusion perlimpinpin.

Et le chômage va continuer à jouer aux épouvantails, car la croissance ne suit pas. Le Gouvernement avait fait mine de jouer au super gestionnaire en ne tablant pas sur une croissance extraordinaire pour formuler son budget, mais pas de chance ou plutôt incompétence, la croissance ne sera même pas aussi forte qu’escomptée. Elle sera au mieux à 1,8 % pour 2018 soit plus d’un point derrière le minimum pour entamer une inversion de tendance du chômage.

La faute à qui ? Car il va bien falloir trouver des coupables pour expliquer ces chiffres piteux ! Le Gouvernement a beau ne rien commenter, au bout d’un moment, il faudra bien donner des explications. Espérons pour l’exécutif qu’elles ne soient pas aussi emberlificotées que dans l’affaire Benalla-Macron. Peut-être même que cette affaire sera utilisée comme bouclier. Benalla aurait bien été responsable de privatisation de l’équipe de France au seul profit de Macron. Ainsi Benalla pourrait aussi être la cause des mauvais chiffres économiques de tout un pays ! La Macronie ose tout, alors attendons un peu !

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    LE CHOMAGE !!!!!

    L’Europe n’était pas encore sortie des urnes que l”emploi jouait les filles de l’air via la délocalisation…

    De Mitterrand à Macron, tous nos chef de têtes, nous ont dit tout faire pour arrêter l’hémorragie.

    Mais comme nous n’avons plus de portes au pays, on nous parlait dans le foulée de l’espace Schengen….

    Tout circule donc, et s’envole, pour faire place à la misère que nous connaissons…

    Ils ont tout tué pour cause de changement, ils ne vont pas refaire le chemin à l’envers…

    En revanche, pour ce qui est de l’endormissement par le mensonge, ça, ils le font parfaitement bien…

    Comment l’emploi peut-il revenir quand on apprend que le fabricant de Barbie va supprimer 2.200 emplois info du 26/07/2018

    Qu’il y a 120.000 suppressions d’emplois aidés info du 2/7/2018

    Jules Brice Bezzbee 466 suppressions d’emplois prévus en 2019 ….info du 18/7/2018

    Nous sommes dans le jeu de Destruction depuis 1981 (et peut-être même avant)

    Ils ne vont pas reconstruire à l’identique, puisque est visé le salaire universel….

    Amusant non le jeu de DESTRUCTION-CONSTRUCTION…?

    On fabrique des pauvres, et on leur dit que tout va bien, qu’ils vont retrouver tout ce qu’ils ont perdu !!!

    Et ça marche, ils votent même dans le sens qu’on leur dit de voter…!!!

    Elle est pas belle la vie ? si ça c’est pas une chance !!!!!

    Macron a mérité sa piscine….

    • amazonia dit :

      EN ACCORD .100% avec BLUESUN .
      INFOS . URGENT .
      Nombreux comptes TWITTER . EN .BLOCAGE
      Impossible donner des mots de passes ou identités !
      DICTATURE EN MARCHE .
      LIBERTE EXPRESSION = zéro
      DEMOCRATIE = zéro
      MACRON /DICTATURE /UE . / CQFD ./

  2. amazonia dit :

    NOS MINISTRES ? Grosse bouffe A L’ELYSEE ? PAS CHER ?
    QUAND ? retenue sur leurs SALAIRES repas 100euros . A EUX .
    STOP .les privilèges d’état
    petits déj ++STOP .
    ENTRETENIR DES SINISTRES BONS A RIEN !
    factures ! pour les Gueux /Lépreux ?? FINI .
    CELA VA MAL FINIR . LE CLUB DES CASQUES ET VOLEURS .

Laisser un commentaire