L’Union européenne à l’heure de la bouffonnerie

Rédigé par notre équipe le 04 septembre 2018.

Les politiques et les médias ne peuvent plus le cacher. L’Union européenne est en crise et ne sait pas comment y faire face. La tendance naturelle des eurocrates serait de nier une crise qu’ils ont créée, mais face à la colère des peuples et de certains gouvernements encore responsables, ils doivent accepter l’idée que la crise est bien là. Comment y répondre ? Pourquoi ne pas changer d’heure à défaut de pouvoir changer d’air ?

L’Union européenne est dans l’impasse et pour ne pas avoir à rendre de comptes, les eurocrates cherchent à allumer des contrefeux. Une mission bien difficile avec une crise économique, sociale, migratoire, identitaire et démocratique. Autant dire qu’il n’existe pas de solution miracle, mais si on peut faire du deux ou du trois en un, les Bruxellois sont ravis. C’est ainsi que l’inénarrable Jean-Claude Juncker a trouvé la parade : faire un pseudo référendum sur le changement d’heure. Faut-il garder ce système qui sent bon les années 1970 ? A l’époque c’était (déjà) la crise. Une crise qui n’a fait qu’empirer sous les coups de boutoirs d’une UE déterminée à liquider les peuples quelle que soit l’heure.

Juncker, un démocrate d’un genre bruxellois

Jean-Claude Juncker est ravi. Son mandat à la tête de la Commission européenne pourra s’achever en temps et en heure. A la tête d’une Union européenne qui a perdu le fil de l’Histoire, Juncker pense soigner son bilan cataclysmique en proposant une mesurette qui n’a aucun intérêt dans le contexte actuel : la fin du changement d’heure. Heure d’hiver, heure d’été, une différence d’une heure qui oblige les Européens à s’adapter deux fois par an. Un changement d’hure qui a aujourd’hui pour principal intérêt de faire parler les médias pendant quelques jours. Ces derniers n’ont pas compris que la fin du changement d’heure allait leur laisser un vide encore plus grand à combler, mais pour l’instant pas de panique puisque rien n’a encore été décidé.

Juncker a cru bon jouer au démocrate en demandant aux Européens ce qu’ils pensaient de la suppression du changement d’heure. Une question pour le moins populiste où la réponse attendue devait battre des records en sa faveur. Cela n’a pas manqué puisque 84 % des votants se sont exprimés en faveur de ladite suppression. Oui, mais 84 % de combien de votants ? Seulement 4,6 millions dont plus de 3 millions d’Allemands… Il ne s’agit pas d’un vote européen, mais d’une question que seuls les Allemands ont pris au sérieux. Quand on est mordu d’Europe, il est bien difficile d’ouvrir les yeux…

4,6 millions d’électeurs sur une population de 512 millions d’habitants, cela s’appelle un flop ! Mais pour les eurocrates c’est une victoire, car c’est la première fois qu’on demande l’avis du quidam après la claque de la Constitution européenne en 2005. L’électeur européen n’est pas un « bon électeur » alors on joue à la démocratie en posant des questions annexes qui n’ont aucune incidence juridique. Mais bon, ça fait toujours bien de prendre le pouls du peuple. Ils devraient donc essayer avec d’autres questions dans l’élan de ce formidable succès ! Doit-on arrêter l’immigration massive ? Doit-on quitter une Union européenne non démocratique ? L’euro est-il un horizon indépassable ? Les questions au moins aussi sérieuses que le changement d’heure se bousculent, mais ne sont jamais posées.

 

Les eurocrates craignent-ils la fin de leur règne démentiel ? Il suffit que la Hongrie et l’Italie tiennent le même discours pour que les tours bruxelloisent s’effritent… Alors oui, la peur se répand enfin à Bruxelles et ce n’est pas l’auto-proclamé maître des horloges qui va y changer quoi que ce soit. Macron est en pleine crise (de couardise) et il n’y a guère d’espoir pour qu’il reprenne la main. Enfin une bonne nouvelle !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    UE .
    La grosse commission UE . Toutes frontières ouvertes ! oui
    pour tuer et détruire les peuples EUROPEENS .
    STOP UE .des élites mondialistes = du pognon de dingue
    STOP LES SALAIRES DES DIRIGEANTS UE . SCANDALEUX .
    des parasites 100%
    ETRE NAIFS ? STOP ./ MERCI .

  2. amazonia dit :

    UE .
    Demander la permission ! pour aller pisser ?
    UE . Belle dictature ! zéro démocratie /
    pour les peuples = zéro prise de parole ! stop UE .

Laisser un commentaire