Agnès Saal ou le nouveau monde selon Macron et Nyssen

Rédigé par notre équipe le 06 septembre 2018.

Le nouveau monde tant vanté par Emmanuel Macron peine à venir. Les rares ministres à venir de la société civile ont déjà explosé en vol. Nicolas Hulot a été tué par les lobbys et leur baudruche élyséenne tandis qu’une personne comme Laura Flessel a pris la porte pour avoir oublié de déclarer certaines sommes au fisc. Le gouvernement actuel est composé de professionnels de la farce élevés au grain de l’ancien monde. Mais d’autres secteurs continuent d’être vampirisés. Regardons du côté de la culture et d’Agnès Saal… 

Vous vous souvenez d’Agnès Saal ? Ce nom évoque un parfum de scandale pour ceux qui s’en souviennent. Il s’agit de l’ancienne directrice du Centre Pompidou qui avait été prise la main dans le sac pour des notes de taxi d’environ 24 000 euros. Il s’agit aussi de l’ancienne directrice de l’INA qui avait été condamnée par la justice pour environ 24 000 autres euros de frais de taxi. Une personnalité au service de la culture, mais surtout à son propre service avec l’argent des contribuables.

Condamnée et promue : quand l’ancien monde s’impose au nouveau

Un vrai ADN politique pour une Agnès Saal finalement stoppée dans ses délires financiers par une condamnation à trois ans de prison avec sursis et une double amende. Le ministère de la Culture auquel elle était rattachée l’avait suspendue six mois sans solde avant de la réintégrer en qualité de chargée de mission. On voit que malgré la faiblesse de la sanction, elle est bien plus sévère que ce qu’a enduré ce pauvre Alexandre Benalla avant sa médiatisation. Comme quoi l’ancien monde pouvait être plus stricte que le demi-Dieu jupitérien. Un Macron qui n’aime pas sanctionner (Benalla jouait avec le trophée des Bleus trois jours après la finale) et qui se plait même à gratifier les personnes les moins recommandables.

C’est ainsi qu’Agnès Saal a été promue dans la plus grande discrétion en août 2018. Le 3 août, elle a été gradée à un « échelon spécial » d’administrateur général qui lui permet de bénéficier d’un traitement annuel de 74 000 euros. Pour quelle raison ? Mystère ! Sa fine connaissance des taxis parisiens n’a pas aidé, c’est une certitude. Les connexions politique de Saal peut-être un peu plus. Parfaite représentante de l’ancien monde, elle sert désormais le soi-disant nouveau avec sa nomination, le 29 août, au poste de haut fonctionnaire à l’égalité, à la diversité et à la prévention des discriminations au ministère de la Culture. Une nomination un poil moins discret puisque Françoise Nyssen s’auto-congratulait trois jours plus tard pour cette décision surprenante. Quand on vous disait que l’été cachait des décisions iniques…

A l’image d’une politique, rien ne semble devoir arrêter la course d’Agnès Saal. Une éthique bancale, une absence de résultats probants, une condamnation… Rien ne peut la couler avec des amis aussi puissants que Nyssen, Philippe et Macron. Une joyeuse bande de drilles qui font la pluie et le beau temps en dépit de la morale et des promesses de renouveau. Le monde de la culture est vérolé par le politique et quand ce dernier estime qu’ « il n’y a pas de culture française », on comprend mieux pourquoi tout est permis. A chaque jour suffit sa honte. A qui le tour demain ?

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    SAAL .. Sale bonne femme = vo… / magouill… !
    les amis des amis ripoux ! belle brochette
    LA PRISON . QUAND ? HORS LA LOI . et toujours libre ./
    MONDE DE POGNON DE DINGUE . POUR DES DINGUES ./

  2. Bluesun dit :

    Sale gueule….

    Je ne sais pas si les français sont sans dents pour cause de crise. Mais avoir tout ce déballage d’argent, et les fouilles qui se remplissent, on peut prédire que la crise, peut durer un très très très long moment.

  3. Le-civilisateur dit :

    MACRON est son équipe sont des imposteurs qui pillent les caisses de l’état, l’argent du contribuable assez con pour continuer à se faire saigner comme une malheureuse volaille.

    Mais en réalité, le problème va bien plus loin que cela.

    BRUXELLES, CAC 40 & Cie continueront AD VITAM AETERNAM à nous noyer sous des tonnes de leurs agents, véritable mercenaires en costard cravate qu’ils forment de façon perpétuelle pendant que nous nous plaignons de notre condition.

    Ces abrutis sont en train de nous réduire à l’état de légume, et nous ne réagissons pas.

    La seule faculté notable de ces gens là, “les politiciens”.

    Et d’avoir réussi à faire perdurer dans le temps jusqu’à nos jours… L’illusion que leur présence ainsi que les salaires absolument astronomique et totalement injustifiés ils s’octroient , étaient nécessaires au bon fonctionnement d’une société.

    Et ce, même avec toutes les conneries dont’ ils sont responsable.

    C’est la sommes des politiciens de ces 50 dernières années dans tout l’occident qui est responsable de la misère humaine en Amérique latine, en Afrique et maintenant en Europe.

    C’est EUX qui avaient en gestion les sociétés occidentales.

    Le choix de prendre des décisions humaines et équitables pour les pays en voix de Développement.

    C’est EUX qui avaient la responsabilité et le devoir de protéger la faune et la flore.

    La réalité c’est que ces porcs ne pensent qu’a s’en foutre plein les fouilles.

    Ils sont primitifs, et à l’instar des bactéries et des virus ils finissent par tuer et mourir avec l’organisme qu’ils parasite.

    C’est pour vous dire à quel point ces gens sont stupides …

    Nous sommes confronté à une réaction en chaîne.

    Plus les dirigeants seront corrompu ou le resteront, plus ils affaibliront les peuples.

    Plus les populations sont restreintes, plus elles développent l’instinct de survie dont résulte l’égoïsme.

    Plus les gens sont égoïstes moins ils se soucient de ce qui sort de leur petit cercle d’intérêts.

    Plus le petit peuple est occupé à survivre plus les politiciens en profitent pour continuer à s’en mettre toujours plus dans les fouilles.

    C’est un cercle vicieux que l’ont peut observer dans des pays comme le Brésil pour n’en citer qu’un …

    Ce qui reste de l’humanité sensée doit neutraliser rapidement et définitivement la partie bestiale ou se sera la fin de ce monde pour bientôt.

    Regardez un morceau de sucre fondre dans une tasse de thé.

    Au début il résiste quelques secondes, mais dès que sa base est grignoté par l’eau bouillante il s’effondre et alors là tout va beaucoup plus vite …

    Et bien c’est comme ça pour tout,

    Quand ce sera notre tour, tout va aller très vite.

    Croyez moi !

  4. Costo dit :

    Le gouvernement soutient que cette nomination s’est faite dans les règles. Peut-être, mais il n’empêche qu’elle relève d’un choix. Tout comme ce fut d’ores et déjà un choix sous Hollande de ne pas engager une procédure de licenciement pour faute grave, ce qui était parfaitement possible. Mais, le plus fort, c’est que dans le même temps, le ministère de la Culture ou des collectivités s’assoient sur les lois pour refuser des postes à des personnes qui ont le droit de les occuper. Et le plus fort, c’est que les tribunaux administratifs déboutent les plaignants et les condamnent en contredisant les lois. Hollande, Sarkozy, Macron… ce sont tous le même système, et ceux qui n’ont pas encore exercé le pouvoir sont pareil. Il n’y a rien attendre de ce pays et de ce système pourri jusqu’à la moelle.

  5. luc nemeth dit :

    la seule question qui à mon sens reste plus que jamais posée est de savoir pourquoi la nommée Nyssen (dont la reconduction n’était pas même acquise) se sera livrée in extremis à une provocation de pareille grandeur et qui naguère encore, au-delà de tout scandale, aurait suscité une interpellation immédiate à la Chambre.
    Avec toute la prudence qu’appellent les hypothèses je n’exclus pas un rapport direct avec l’affaire dite Benalla : le but étant de “noyer le poisson” et de faire diversion avec un cas concret, choisi aussi choquant que possible et ce afin de rappeler qu’en matière d’avantages discrétionnaires la pratique est tout à fait courante…

  6. amazonia dit :

    nouveau monde ? NON
    Les vampires du pognon de dingue !
    profiteurs / parasites de nos impôts + privilèges + primes++
    scandaleux . CLUB DES VOLEURS .

Laisser un commentaire