Macron : la stratégie dans l’impasse

Rédigé par notre équipe le 22 septembre 2018.

En pleine descente aux enfers dans les sondages, minée par les scandales, en panne de résultats économiques, la Macronie est aux abois. Un an à peine au pouvoir et s’est déjà la débandade. Macron a montré son vrai visage, mais une partie encore plus hideuse continue de se cacher. Et pour cause, afin de ne pas sombrer aux prochaines élections (européennes), le chef de l’Etat se lance dans la séduction électoraliste au niveau national et dans le va-t’en guerrisme au niveau européen.  

Alors que les cellules noires de l’Elysée tentent d’éteindre tous les scandales qui entourent le chef de l’Etat, une partie des équipes macronienne garde un œil sur le côté plus politique de l’action. Et là, c’est aussi le désastre. Les mesures qui réduisent le pouvoir d’achat des Français n’ont donné aucun fruit. Les comptes sont dans le rouge, la croissance anémique loin des chiffres du chômage (à croire que les Français n’ont toujours pas fait l’effort de traverser la rue). L’échec est si vif que la Macronie a peur d’essuyer un revers électoral qui la fera trembler jusqu’à ses fondations. Il est temps de réagir et la potion concoctée par ces docteurs sans diplôme à des accents bien populistes.

Des retraités assommés et maintenant (un peu) cajolés

Après le temps des claques, voici le temps des cadeaux. Et ce sont les retraités qui sont visés. Rackettés et dénigrés par l’exécutif et des parlementaires aux ordres, les retraités sont soudainement mis sous cloche. Virage à 180° avec la décision d’exonérer 300 000 retraités de la hausse inique de la CSG. Une « décision technique » selon Edouard Philippe qui sent pourtant drôlement la course aux voix d’anciens jusque-là ostracisés. Une inflexion due à Mamie Brigitte ? Certainement pas ! Cela fait longtemps que Brigitte ne touche plus terre entourée de Mimi Marchand et Alexandre Benalla…

Le cadeau envers une petite partie des retraités n’est rien d’autre qu’un coup électoraliste désespéré. Le Gouvernement crie sur tous les toits qu’il est généreux, car il se passera ainsi de 350 millions d’euros de recettes. Il oublie de dire que la hausse de la CSG lui rapportera des milliards et que l’exonération n’aura lieu que sur deux ans. Juste le temps de se mettre à l’abri de grosses défaites aux européennes et aux municipales. Ensuite, une nouvelle vague de terreur fiscale pourra déferler pendant un an avant une temporisation et quelques faux cadeaux juste avant les élections présidentielles de 2022.

La nouvelle stratégie du Gouvernement – raconte-t-on dans les médias bien vus du pouvoir – est de communiquer plus sur ce qui est positif… L’exécutif n’est qu’une vaste machinerie de communication. Comment faire plus que ce qui a déjà été mis en place ? Et comment communiquer sur le positif quand ce dernier n’existe pas ? Le Gouvernement a déjà trouvé la solution. Il communique sur les mesures impopulaires qu’il aurait pu prendre et qu’il n’a pas prises… Ainsi, le renoncement à changer les règles des droits de succession doit être considéré comme une victoire à mettre au crédit de la Macronie. Plus c’est gros…

Il faut communiquer à tout va, ramener les retraités dans le giron du jeune Macron et montrer que la France est le phare de l’Europe à défaut d’être celui du monde. Ainsi, le petit Emmanuel a montré les dents lors de la réunion européenne de Salzbourg. Le président français a-t-il enfin fermé la porte aux vagues de migrants ? Non, son souci est ailleurs. Il faut punir le Royaume-Uni d’avoir voté contre cette Europe indigente. Alors Macron prend la bannière de tous les hystériques pro-Bruxelles en refusant tout accord avec le Royaume-Uni. Macron affirme que  « De là où je suis, ma responsabilité c’est de préserver les intérêts de l’Union européenne, et donc de la France ». Une phrase tout à fait symptomatique de l’état d’esprit du président. La France arrive en seconde position et Macron se leurre en jurant que les intérêts de Bruxelles se confondent avec ceux de notre pays.

Macron endosse le rôle de Cerbère de l’UE pour montrer aux Français qu’il a du poids à l’étranger. Après une année à s’humilier aux pieds de Donald Trump, il en redemande avec Juncker… Alors il faut punir le Royaume Uni : « Le Brexit, c’est le choix du peuple britannique. Et c’est un choix poussé par certains qui prédisaient des solutions faciles. (…) Ceux qui expliquent qu’on peut faire facilement sans l’Europe (…) sont des menteurs ». Mais qui ment vraiment Monsieur Macron ?

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    TRISTE réalité de voir MACRON .
    QUI fait tout pour détruire LA FRANCE .
    MACRON = petit chose serviteur des Banquiers +ELITES UE .
    MACRON petit locataire provisoire parasite de L’ELYSEE .
    LA HONTE EST POUR LUI .
    ICI . LA FRANCE LIBRE . RESISTANCE . OUI .
    STOP DICTATURE DES MILLIARDAIRES UE /MONDIALISTES .

  2. Bluesun dit :

    MACRON, LE CHEF-D’OEUVRE DES UMPBISOUNOURS EN PERIL.

    Que pouvait-on attendre d’un jeunot sans parti, qui se disait novice, sans programme, sans savoir, se disait ni de droite, ni de gauche, mais était juste en marche ?

    D’ailleurs une fois élu, il ne marchait plus, il volait partout. Faisant le paon, se pavanant un coup à droite, un coup à gauche, tout en faisant la roue.

    Les séniors ont élu Macron pour sa jeunesse et ses yeux bleus, Macron élu fait ce qu’il a dit : il nique les vieux. (et les autres)

    Macron communique. Mais Macron communiquait aussi lorsqu’il était en campagne.
    Pourtant la chose la plus importante en communication, c’est d’entendre ce qui n’est pas dit.

    Macron claque les vieux, les vieux se rebiffent. Election européenne en jeux, alors Macron aime à peigner avec sa poudre à la joie, la quenouille des vieilles femmes.

    La question à présent est de voir si aux prochaines élections ; le corbeau va se laisser prendre à nouveau par le renard ?

    Il faut pourtant savoir qu’il y a des fois, pour éviter que le bateau coule, il faut jeter le superflu par dessus bord pour garder le bateau à flot…….

    Ca fait quand même 40 ans que les citoyens sont occupés à chercher la personne parfaite, (qui les empapaoute parfaitement), en manquant probablement la personne imparfaite qui pourrait les rendre parfaitement heureux.

    Le conseil des umpsbisounours était de voter “sans aucun état d’âme” pour leur sang neuf Macron doté de la poudre de perlimpinpin, pour faire barrage à Marine, on dirait que ladite poudre commence à prendre l’eau dudit barrage.

    A la fin du dernier débat TV, lors de la campane présidentielles, bon nombre ont pensé que Marine, n’était pas capable (ça fait quand même depuis sa naissance que la fille est dans la mouvance de la politique). Adulte elle a quand même fait montre de compétence.

    Les compétences du jeunot sont quant à elles mises en évidence après seulement une année de boulot. En fait, si les citoyens avaient pris le temps de regarder les meetings de Macron, sa compétence à mettre le pays complètement à terre était visible, et surtout audible.

    Macron s’en fout, il est mandaté pour effectuer un boulot. Il a un certain temps pour le mener à bien.
    Ce qui réveillent (enfin), les citoyens, c’est que Macron va plus vite que tous ses prédécesseurs : “tous les vieux croûtons”

    Il serait temps. Le plus amusant, étant qu’Hollande veut jouer le retour. Et le plus extraordinaire, c’est que certains pensent déjà à voter pour….

    Il se dit qu’Hollande se serait marié (secrètement). Ouf, si l’info est avérée, Hollande, n’aura plus besoin de préservatif sur la tête pour aller manger des croissants dans un appart rue du cirque.
    Pas de psy, alors pour Hollande.

    Le vent pourra à nouveau faire tourner les ailes du moulin. Et les citoyens continuer à avaler la sauce hollandaise, du vieux avec la jeune en remplacement du jeune et sa vieille, pour continuer de parler aux jeunes, de lendemains qui chanteront un jour.

    (Les anglais ont bien fait de voter le Brexit).

  3. Bluesun dit :

    Hé, super la photo. Macron perd ses cheveux, mais là c’est énorme…..
    Le jeune a même pris un sacré coup de vieux, peut-être à force de voir Brizitte ?

    Il eu peut-être trop peur du drone ?
    Les européennes à venir ?
    Sa chute parfaite dans les sondages ?

    Ou son masque de cire au musée, qui prend un coup de chaud ?

    Je pense d’un coup à une chose :

    Macron a été soutenu par tous les éléphants qui trompaient énormément.

    Ironie de l’histoire, en déplacement au Danemark fin août, Macron a été fait chevalier de l’éléphant….

    Amusant non ?

Laisser un commentaire