/>

De l’insignifiance d’un remaniement

Rédigé par notre équipe le 17 octobre 2018.

Il aura fallu donc attendre près de deux semaines pour voir surgir un successeur à « Gégé » Collomb. L’ancien ministre de l’Intérieur au bilan anémique, mais au boulard monstrueux laisse finalement la place (Beauvau) à Christophe Castaner. Jusque-là en charge des relations avec le Parlement et accessoirement chef d’En Marche, Castaner a obtenu la promotion qu’il voulait. Le reste des nouvelles nominations est à l’image de l’exécutif : juste nul. Avec un pareil casting, En Marche va continuer son surplace.

Ils sont cinq à avoir quitté le Gouvernement. Jusque-là épargnée malgré ses entorses à la loi, son cynisme, son manque de travail et ses nominations qui donnent la nausée, Françoise Nyssen a été priée de quitter le ministère de la Culture. Elle est remplacée par un ancien de droite reconverti très récemment dans le macronisme : Franck Riester. Un homme politique devenu politicard qui a oublié qu’il avait quelques éclairs de lucidité quand en 2016 il écrivait sur Twitter : « La démission de Macron est logique vu son bilan catastrophique comme conseiller et ministre de l’économie ».

Un Gouvernement de recyclage (Hulot aurait été heureux)

Riester a compris que pour exister un peu, il fallait se renier. Une philosophie également suivie à la lettre par Didier Guillaume, nouveau ministre de l’agriculture. Là, il fallait évacuer Stéphane Travert dont le bilan est lui aussi très poussif. Un homme qui traîne comme un boulet le fait d’avoir contribué au départ fracassant de Nicolas Hulot. Didier Guillaume a pantouflé dix ans au Sénat sous les couleurs socialistes avant d’annoncer il y a moins d’un an qu’il se retirait de la vie politique. Encore un ministre qu’il ne faudra pas croire sur parole.

 

La Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Finances, Delphine Gény-Stephann, a elle aussi fait ses valises. Trop effacée, elle portera le chapeau pour les prochaines mesures mises en œuvre dont les effets seront catastrophiques. Enfin, Jacques Mézard, un médiocre du Parti radical de gauche (redondance) n’aura pas su s’imposer à l’agriculture (un an) ni au ministère de la Cohésion des Territoires (un an également) et est donc écarté au profit d’une équipe de trois nouveaux. Jacqueline Gourault (Madame Corse), Sébastien Lecornu et Julien Denormandie doivent constituer une équipe de choc non pas chargée de la cohésion des territoires, mais d’un succès aux prochaines municipales.

 

Et ils ne seront pas de trois pour faire croire aux maires et à tous les élus locaux que la République en Marche les considère après leur avoir craché au visage. L’opération propagande est lancée et les médias sont invités à tresser des lauriers aux nouveaux commis de la Macronie. Des nouveaux qui sentent toutefois l’ancien puisque toute cette bande a juste changé de strapontin gouvernemental. Quinze jours pour mettre un ministre à la place d’un autre, c’est beaucoup (trop) et cela confirme que les réserves de la Macronie sont déjà vides. Seuls deux députés ont été promus au Gouvernement et Macron pourra se féliciter d’avoir le plus jeune secrétaire d’Etat de la Cinquième République en la personne de Gabriel Attal, 29 ans. Un jeune secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse. Il fallait y penser !

 

Le casting est éminemment politicien et comme l’a annoncé Macron pendant la longue période de flottement, rien ne changera. La Macronie sera toujours la même. Méprisante, arrogante, sûre d’elle même et dominatrice. Une attitude indigne qui ne sera pas empêchée (bien au contraire) par Christophe Castaner, nouveau ministre de l’Intérieur qui aurait fait du chantage pour obtenir ce poste. De Collomb à Castaner, il n’y a qu’un pas : celui d’une Macronie toujours plus refermée sur elle-même et qui compte sur un ministre fidèle pour déminer les nombreux scandales qui minent la présidence. Déminer son camp et miner celui d’en face ? Les perquisitions chez Mélenchon ne sont qu’une pantalonnade destinée à faire croire que l’opposition se trouve chez ce trotskiste. Le manège ne prendra pas et Mélenchon aura beau crier « résistance », on sait bien que la vraie résistance est ailleurs. Elle l’a toujours été.

 

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    CASTANER =1er sinistre ! quoi de mieux ! pour mettre sous le tapis l’affaire BENALLA .
    Perquisitions ! ou est le coffre de BENALLA ? ses ARMES +OU
    Dans le frigo de Mélenchon ou la cuisine de Marine LE PEN
    MACRON a dit lui même AGIR POUR DETRUIRE ? QUI
    DES MILLIONS DE PATRIOTES DES LEPREUX ? REALITE / CQFD .

  2. Bluesun dit :

    Macron le novice, est sans cesse à la recherche de novices pour remplacer les novices démissionnaires.

    L’Elysée, en seulement une année a perdu de son prestige, de sa flamboyance, pour devenir ce théâtre au spectacle affligeant de l’arlequin novice, sans cesse à la merci du changement par ce qu’il manque lui même de connaissance.

    Macron mélange, puis Macron reforme son gouvernement, pour ce constat affligeant que n’importe qui étant bon à n’importe quoi, il peut n’importe quand, le mettre n’importe où.

    Ainsi, Macron peut mener une politique sans obstacles…

  3. Le-civilisateur dit :

    Les discours et les apparitions de Macron sonnent tellement faux qu’il serai dérisoire d’essayer d’en convaincre des personnes qui le perçoivent peut-être encore mieux que moi…

    Je ne vais donc pas enchérir et m’abstenir de dire que j’ai trouvé sa dernière apparition complètement grotesque et que sa façon su-joué et mélodramatisé et faussement solennelle d’exposer ses syllogismes fallacieux.

    Qui n’ont d’ailleurs pu m’empêcher de revivre cette image traumatisante d’un président français heureux et passif, empoigné dans l’étreinte musclé d’un jeune mal antillais torse nu pris d’une soudaine envie d’utiliser son majeur …

    NON !

    Il n’en sera rien !

    Je ne me livrerais pas à un tel exercice !

    C’est la raison pour laquelle je ne répondrai pas à cet article …

  4. amazonia dit :

    FRANCE ? ELECTIONS
    L’histoire = 2012 =Hollande la honte de la profanation
    du cimetière de Verdun + le cirque de ses pintades ++
    L’histoire= 2017=Macron la honte ! oui aussi
    Fête de la musique ; 2018
    Ses Amis = clan Mimi Marchand /Benalla ++
    Selfies avec Racailles ++
    MACRON ? REVE +être en haut de l’affiche !
    folie des grandeurs ! hélas pour LUI LA REALITE EST LA =
    Dans les livres d’Histoire de LA France =restera
    Le petit chose niveau caniveau .Etre locataire provisoire
    de L’ELYSEE . Bientôt la FIN . /

Laisser un commentaire