Pour LREM, il n’y a pas de « lobby LGBT »

Rédigé par notre équipe le 09 novembre 2018.

Peut-on encore décrire la réalité en France sans se faire insulter et menacer ? La réponse est évidemment négative et vient de sauter aux yeux de ceux qui croient encore au monde virtuel que la majorité actuelle essaie de placer devant nos yeux. Une députée LREM s’en rend aujourd’hui compte à ses dépens pour avoir évoqué un « puissant lobby LGBT » à l’Assemblée nationale. Les cadres du parti lui tombent dessus et pour éviter une mise à mort politique, la députée a présenté ses excuses…

Aujourd’hui, le pouvoir est entre les mains des minorités. Une situation insensée dans une démocratie où c’est justement la majorité qui décide du sort de tous sans forcément ostraciser les minorités, n’en déplaise aux gôchos de service. En France, ce sont donc les minorités qui font la loi – au sens propre comme au sens figuré. Les lobbies économiques sont partout et soufflent leurs directives à des députés et un Gouvernement qui se prêtent docilement à l’exercice de la dictée. Les lobbies ne sont pas que financiers. Ils font aussi la pluie et le beau temps sur les questions sociétales. Cela se sait, cela se voit (comment ne pas faire autrement ?), mais il ne faut surtout pas en parler.

Des lobbies ? Les députés n’en connaissent pas…

Agnès Thill sort du rang et chez LREM on n’aime vraiment pas ça ! Au lieu de voter les lois les unes après les autres comme un bon petit soldat du pouvoir, la députée tweete et répond à des invitations qui lui sont lancées. Invitée sur Twitter à un « café citoyen » pour discuter de la PMA, la députée de l’Oise répond : « Est ce « s’informer » s’il n’y a qu’une version donnée? Nos juristes et experts auditionnés étaient partagés 50/50 sur le sujet, par exemple l’argument égalité en droit ne tient plus. L’objectivité est de mise, ou bien c’est de la propagande ». Une réponse pleine de bon sens qui va déclencher la fureur au plus au niveau de l’Etat.

Invitée à « débattre » par sa collègue Elise Fajgeles, Agnès Thill répond : « En circo! C’est tellement faux de faire croire qu’il n’y a qu’une vision : 1) il y a un puissant lobby lgbt à l’AN et l’AN n’est pas la France. Ici, les avis sont tout autre. 2) nos experts auditionnés étaient 50/50, comme la société, c’est malhonnête de faire croire le contraire ». Quoi ? Il y aurait un puissant lobby LGBT à l’Assemblée nationale ? Les cadres d’En Marche ont vite rejoint leur poste de combat et ont tiré sans sommation sur leur propre députée.

Ainsi, Benjamin Griveaux, le médiocre qui fait toujours plus parler de lui, condamne un « terme de ‘lobby LGBT’ absolument inacceptable” qui “n’a pas sa place dans le débat public. Pas d’ambiguïté de mon côté ». Quelle force de conviction ! Ça change es sorties tiédasses sur le maréchal Pétain ! Le patron par intérim d’En Marche « condamne avec la plus grande fermeté » les propos de Thill, une députée, qui s’est vue adresser une « dernière » mise en garde de la part de ses copains d’En Marche.

Bien d’autres réactions aussi pompeuses qu’à côté de la plaque ont fleuri, mais la palme revient une fois de plus à Marlène Schiappa. La diva s’enflamme et pose les limites du débat et de la liberté de pensée et d’expression en France. « Il n’existe aucune « lobby LGBT » juste des gens qui veulent vivre librement et d’autres gens qui les soutiennent, parce que leur identité leur sexualité ou leur amour ne retire rien à personne. Fantasmer sur un lobby gay = premier pas vers l’homophobie ». D’accord, il n’y a aucun lobby de la sorte. Le réel n’existe pas et le décrire vaut une condamnation morale avant une sanction en justice. Pas étonnant qu’Agnès Thill ait présenté ses excuses quelques heures plus tard. La machine à imposer un nouveau modèle est en marche, mais certainement pas grâce aux manœuvres de lobbies. Ouf, les Français sont rassurés. La PMA puis la GPA pour tous vont pouvoir être adoptées en toute transparence sans aucune pression d’associations qui disent le droit et le bien.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    Tous les pouvoirs issus du marxisme (caché ou non) pratiquent le centralisme démocratique dont je vous laisse deviner en quoi il consiste. Ajoutez à cela la dialectique du parti et vous aurez un chemin tout tracé vers la dictature (celle que les citoyens auront voulu (sic), mais à qui on ne rendra jamais plus la parole)

  2. Le Cécilien dit :

    De toute façon, ils ont beau faire tout leur petit cinéma en couleur de petits joueurs, personne n’est aveugle, ni dupe de leurs tartufferies. Ils n’empêcheront jamais les vérités d’ éclater au grand jour malgré leur funeste dictature qui prouve bien leur infériorité face au peuple qui n ‘est pas sourd, ni aveugle. La vérité fait peur et dérange ces petits bourgeois qui préfèrent les mensonges et leur petite dictature d’un ridicule grotesque puisque tout le monde connaît les vérités.

  3. Le-civilisateur dit :

    LREM …

    les membres de ce partie n’ont de la force que pour chier !

  4. Le-civilisateur dit :

    C’est comme cette histoire de soit disant attentat sur Macron.

    Histoire de faire passer Macron pour une victime …

    Le martyre de la république.

    Que savons nous exactement de cet attentat ?

    Plusieurs français d’âges différents auraient organisés un attentat à peut près de la même façon que pour préparer une tombola …

    Vraiment bizarre …

    Pour poignarder Macron ?

    Je suis vraiment perplexe …

    Car les journalistes nous expliquent sur un ton grave que,

    Un Jean Pierre B ? Aurait tenu des propos alarmant.

    Mais lesquels ? Nous avons le droit de connaître la définition de propos alarmant pour la DGSE.

    A quoi ressemble des propos alarmant ? …

    Et puis,

    Des personnes se font interpeler avant même d’avoir fait quoi que ce soit.

    Ils se font accuser de tentative d’assassinat avant mêmes d’avoir créé la moindre amorce de ce qui pourrait être une tentative d’assassinat.

    Et puis …

    S’en avoir fait quoi que ce soit de véritablement illégal, ils passent directement aux aveux.

    Et bein di-donc ………..

    Ces terroristes si il est prouvé qu’ils en sont bien.

    Ressemble plus à un groupe d’inter-mi-temps du spectacle spécialisés dans le carnaval qu’à autre chose …

    Car entre nous.

    Qui irait se dénoncer pour un acte qu’il n’a pas encore commis ?

    Cela n’a strictement aucuns sens.

    Alors au risque de tenir des propos alarmant…

    Je me permets de dire et de faire remarquer que cette histoire et un peu trop « téléphoné » et tiré par les cheveux.

    Et au passage.

    J’en profite pour dire qu’il ne faudrait pas que la DGSE ne travail, que pour servir les intérêts personnels d’un petit groupe de personne.

    Et qu’il ne dispose très certainement pas de tous le personnel nécessaire pour répondre au défi national auquel il sont réellement soumis, par les personnes qui les assignent à des priorités, des occupations, dont les résultats et utilités pour le peuple sont très discutables.

    Très personnellement je ne me sent pas protégé par l’efficacité de la DGSE.

    Nous avons bien vu ce que cela a donné par le passé.

    Le jours ou des milliers de fanatiques et revanchard vont se concerter pour lancer une action commune et simultanée dans toute la France.

    Que fera la DGSE ?

    Si ce n’est l’apprendre en même temps que nous ?

    En tout cas, dorénavant.

    Je prendrai soins de connaître les déplacements de Macron sur le territoire, pour l’éviter comme la peste.

    Je ne voudrais pas qu’il y est de malentendu …

    En attendant que l’ont nous donne plus de détails probants et des preuves tangibles qui ne laisse plus aucunes place au doute sur cette affaire.

    Plus que douteuse…

    Vive la liberté d’expression !

Laisser un commentaire