Hulot enfonce Macron à demi-mots

Rédigé par notre équipe le 23 novembre 2018.

Grand invité de L’émission politique hier soir sur France 2, Nicolas Hulot a eu tout loisir de revenir sur son passage express au Gouvernement et les raisons de sa démission. Un ancien ministre de l’Ecologie qui a partagé son constat d’échec une seconde fois après sa démission en direct sur les ondes de France Inter. « Aucun regret » pour Hulot sauf peut-être celui d’avoir gobé les belles paroles d’un Macron plus prompt à sauver les banques que de rendre la planète « Great again » !

Trois mois de silence et un retour attendu à la télévision par beaucoup de Français qui se demandent si Nicolas Hulot a bien compris qu’il s’était fait berner par Emmanuel Macron. Pour son retour sur les plateaux télé, Hulot n’a pas fait de langue de bois, mais n’est pas non plus allé au bout de tous les raisonnements. Un premier bon point, l’ex-ministre ne regrette pas sa (spectaculaire) démission d’autant que « cette décision a été comprise et que j’ai le sentiment qu’elle a provoqué une forme de sursaut ». Certes, les Français ont compris que Macron se foutait complètement de l’environnement, mais pour ce qui est d’une « forme de sursaut »…

Macron ou le président qui n’écoute personne

Ah mais bien sûr ! Il y a les taxes incessantes sur le carburant ! Voilà peut-être le fameux sursaut dont parle Hulot. Un ancien ministre qui ne se défile pas et qui « assume » la taxe carbone. Hulot ajoute : « Mais je l’assume à partir du moment où on la met en œuvre avec une dimension et un accompagnement dignes de ce nom. C’est ce qui a manqué, il faut le dire ». Hulot a compris qu’on ne pourrait faire aucune transition en affirmant que les Français sont des égoïstes qui pensent à survivre avant de rendre la planète « Great again ». Nicolas Hulot avait compris qu’opposer l’écologie au social serait une catastrophe alors même qu’il était au Gouvernement. Mais qui tenait alors compte des mises en garde en recommandations du ministre ? C’est d’ailleurs pour cela qu’il a préféré « arrêter de se mentir » et laisser seul Macron avec ses grands discours.

Le président de la République a fini par trouver de Rugy qui est prêt à valider toutes les politiques du moment qu’il occupe un ministère. C’est donc avec de Rugy que Macron passe ses nouvelles hausses sur le carburant sans comprendre que les Français ne peuvent plus payer la note. Non, pas parce qu’ils sont « rétifs au changement », mais parce qu’ils n’ont plus assez d’argent pour avaler les kilomètres et se rendre au travail quand ils en ont un. Le ministre de Rugy est prêt à mettre des rustines sur les problèmes et un bâillon sur la bouche du peuple pour mieux soigner « la bronchite » alors que c’est un « cancer généralisé » auquel font face la France et le monde.

Cela amène finalement à une question qui a été justement posée par Nicolas Hulot. Pourquoi les moyens ne son-ils pas à la hauteur de l’enjeu ? On pourrait ajouter : pourquoi la taxe carbone n’est-elle utilisée qu’en infime partie pour des problématiques environnementales ? « Ce qui (m’)énerve, s’emporte Hulot, c’est que nous ne sommes pas disruptifs dans les réponses. On n’ose même pas envisager ce que l’on a fait pour les banques en 2008 pour la transition écologique (…). On est en train de perdre la guerre. C’est un effort de guerre qu’il faut faire. C’est un plan Marshall qu’il faut ». La naïveté de l’ex-ministre est presque touchante. Malgré toutes les couleuvres qu’il a avalées, sa démission devenue inévitable, la farce des taxes sur le carburant qui font exploser les Français, Hulot n’a pas compris que Macron ferait tout pour sauver ses copains banquiers. Il faut protéger les riches et faisant les poches des pauvres. L’écologie, elle, n’est qu’un concept fourre-tout pour appâter le bobo qui ne prend pas la voiture, mais qui part en week-end en avion.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. reddog dit :

    Tous pourris ! ! !
    Y compris les syndicats qui essayent de récupérer les gilets jaunes.

  2. Le-civilisateur dit :

    Les syndicats sont des gros deballonés. « dégonflés ».

    Ils trouvent toujours un compromis qui finalement arrange plus les dirigeants que les exécutants.

    Je vais vous expliquer avec une forme simple.

    Si une personne essayait de vous fourrer son kiki de 20 cm dans le qq.

    Bien évidemment vous diriez non !

    Et bien les syndicats négocieraient pour que vous n’en preniez que 10 cm …

    Jusqu’à ce que les dirigeants essayent à nouveau de fourrer une foi de plus, leur kiki de 20 cm.

    Et ainsi de suite jusqu’à finir soit au bois de Boulogne soit au bois de Vincennes, après c’est un choix personnel …

    Donc à terme, les dirigeants, ( grace aux syndicats ) finissent toujours par obtenir ce qu’ils désirent des exécutants.

    En décalé certes, mais ils n’obtiennent ce qui veulent finalement.

    Ont ne peu pas accepter celà.

    Premièrement par ce que L’article 225-12-1 du Code pénal interdit la prostitution.

    Et puis quand c’est non, c’est non !

    Point final !

    Un jour il faudra carrément arrêté de consommer les merdes hors de prix qu’ils nous vendent.

    Allez zou …

    Je vais allez me préparer pour participer au rassemblement à Paris.

    A toute.

  3. amazonia dit :

    MANIFESTATION ? PARIS .24 NOVEMBRE 20018
    QUI est le GUS ? QUI MET UN CASQUE et INFILTRE MANIF
    POUR CASSER LE PEUPLE ?
    BENALLA . EN RECYCLAGE ? MANIF +++
    OBTENIR UN PERMIS ? POUR ËTRE CHEF D’ENTREPRISE
    D’AGENCE DE SECURITE PRIVE . SES HOMMES = milices /
    mercenaires douteux ! agressifs pour AGIR contre LE PEUPLE
    OU EST BENALLA ? AVEC CASQUE + GILET JAUNE ?
    IL EST OU ? LE POTE BENALLA . ANTI -PEUPLE FRANCAIS .
    MACRON ? A DIT AU PEUPLE ((DE VENIR LE CHERCHER ? ))
    c’est FAIT . LE PEUPLE PROMESSE TENUE .
    DEVANT L’ELYSEE . /

  4. Bluesun dit :

    Bien avant Hulot au gouvernement, il y a eu Haroun Tarzieff.

    Visiblement ce grand scientifique, n’a pas marché dans le sens voulu.

    Hulot, n’est qu’un animateur TV.
    Avant de mettre un pied chez le jeunot, Il aurait du observer le parcours dudit scientifique au sein du gouvernement de l’époque.

    Ca lui aurait évité de jouer les faire valoir..!!!

  5. jean haimard dit :

    Fallait quand meme en avoir une couche pour rentrer dans ce gouvernement de pourris et voleurs jusqu’à la moelle meme engeance que les sinistres de Mollglande corrompus et plus proches de la prison que du paradis

Laisser un commentaire