Après le Black Friday, le samedi jaune

Rédigé par notre équipe le 24 novembre 2018.

Consommez ! Consommez ! Le mot d’ordre des élites vers la plèbe est simple. Il faut consommer pour perpétuer un système qui rend fou et qui tue. Les Français ont donc été invités à sortir leur carte bancaire et ce sont 5,7 milliards d’euros de dépensés qui sont attendus entre le 23 et le 25 novembre. Le Black Friday dure en fait plus d’une journée, mais aujourd’hui, place au samedi jaune et à la colère du peuple de France.

En 2015, 3 % des commerçants parisiens pratiquaient le Black Friday. Une opération venue des Etats-Unis, initialement sur Internet et uniquement et centrée sur les produits Hi-Fi. Deux ans plus tard, 44 % des enseignes matraquaient à coup de pub qu’elles pratiquaient des offres exceptionnelles en ce jour devenu béni pour la consommation. Combien d’enseignes complices cette année ? Beaucoup et même beaucoup trop ! Les commerçants y voient un moyen d’écouler leur marchandise qui ne se vend pas si bien, et pour cause les Français n’ont plus de quoi s’acheter le strict nécessaire comme du carburant afin de se rendre au travail…

Les gilets jaunes tombés dans le piège de l’hyperconsommation ?

Les enseignes assurent donc pratiquer des prix très compétitifs et ce bien au-delà du simple vendredi 23 novembre. Comment consommer plus sans argent supplémentaire ? Eh bien les banques n’hésitent plus à communiquer sur le fait qu’il est possible de souscrire à des crédits à la consommation pour profiter de ces quelques journées pas si intéressantes pour le porte-monnaie. En effet, les rabais sont moins importants que lors des soldes, car les commerçants n’ont pas le droit de vendre à perte lors de cette opération. Le Black Friday est surcoté, mais il faut bien nourrir la machine à consommer pour se donner l’illusion que tout va bien.

Consommez ! Consommez ! Que ceux qui peuvent encore participer au grand cirque le fassent à leurs risques et périls. Tous les autres – et ils sont une majorité – sont invités (pas par le Gouvernement cette fois) à exprimer leur colère dans les rues de France. Les points de blocage sont déjà extrêmement nombreux en France en ce samedi 24 novembre même si les télévisions se concentrent (ô surprise) sur la manifestation parisienne. Les CRS sont présents en nombre, mais la vague est clairement populaire avec des milliers de gilets jaunes qui affluent déjà vers la place de la Concorde.

Les gilets jaunes veulent se faire entendre après un premier acte, le 17 novembre, réussi qui a obligé le Gouvernement à mentir dans les grandes largeurs sur les chiffres et à criminaliser le mouvement. La même opération est en cours, mais les mensonges du pouvoir ne suffisent plus à endormir le peuple. La mobilisation n’a pas cessé depuis une semaine, car le peuple est au pied du mur et ne cache plus ses souffrances infligées par Macron et ses sbires. Le peuple veut se faire entendre pacifiquement, mais Macron lui interdit de s’approcher de son cher Palais de l’Elysée. La place de la Concorde est condamnée et quand le pouvoir tourne le dos à la paix, c’est la guerre qu’il invite. Macron a décidément faux sur toute la ligne à moins que sa politique ne vise qu’à la destruction de la France et des Français.

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    SAMEDI JAUNE ?
    QUI FAIT QUOI ?
    INFILTRATION ? des potes de BENALLA ?
    casseurs et agresseurs de peuple qui ose la MANIF .
    Mettre des gilets jaunes + casques ! DANGER .
    ETRE AU ORDRES DU GOUVERNEMENT pour casser la MANIF .
    Milices et mercenaires privés ! en infiltration
    faire accuser les gilets jaunes ! GOUVERNEMENT .COUPABLE

  2. amazonia dit :

    MACRON . ET UE . COMPLICES

    VOIR GOOGLE = (( EUROGENDFOR )) 3000 hommes
    pour AGIR contre les peuples ! voir ! scandaleux +++

  3. Bluesun dit :

    Ha! ben voilà, au moins un truc en français…

    Gilets-jaunes …..
    (chez nous, en France, la lumière du jaune)..

    La vie quoi….

  4. Bluesun dit :

    Macron, n’a pas faux, il a été parachuté pour faire que le jeu de DESTRUCTION arrive en phase finale.

    Bercé par tous les mensonges universels de tous ses prédécesseurs le peuple dormait.

    Ne restait plus au novice jeunot, de le prendre à la gorge.

    Suffit d’un rien pour être heureux, se contenter du nécessaire, serinaient les endormeurs.

    Un peu de chance, et les lendemains vont chanter quand les citoyens par mégarde se réveillaient.

    Qui dort dîne, répétaient d’autres endormeurs, mais tous ces endormeurs, trop préoccupés à se remplir panse et fouilles, jamais ne dormaient.
    Quant à la “chance”, elle était toujours attendue dans la fabrique de “sans dents”.

    Dormir, chanter, ou danser autour du buffet, fait qu’un jour le nécessaire vint à manquer..

    Et c’est ce jour là, que la chanson de la marche sur l’hymne à la joie a changé.

    Que le peuple en marche arrive de partout, de province, de Versailles à l’Elysée scandant , “ha ça ira, ça ira….ça ira….

    Quand la lumière jaillit des cieux….
    c’est la poudre de perlimpinpin qui fait défaut, mais malheureusement, cette poudre là, peut éclairer un jeunot, mais, n’a jamais nourrit un peuple….

    Quand même, comment un jeunot sans savoir, sans parti, sans programme, ni de droite, ni de gauche, faisant bourde sur bourde durant ses meetings de campagne, ne sachant quoi répondre à chaque débat TV, comment ce jeunot là, a pu sortir des urnes ?

    Juste pour ses yeux bleus ?
    Y a bien un loup quelque part !!!!???

    En tous cas, dans sa grande incompétence (aidé du travail de 40 années des autres ravis de la crèche), ledit jeunot a fait que le loup s’est mit en marche, et porte à présent un gilet jaune.

    Affaire Benala, Macron criait de venir le chercher, à présent qu’ils sont venus, qu’ils sont tous là, le jeunot se cache…!!!!

    Faut-il jouer à cache cache avec bibi ?

  5. Bluesun dit :

    Après le Black Friday, les gilets jaunes, qui la révolte au ventre, se font entendre sur une avenue toute éclairée de rouge..

    Rouge ; Couleur diabolique, pas franchement faite pour rendre zen….

  6. Le-civilisateur dit :

    Les mensonges de la presse et du gouvernement continuent.

    Extrait de LCI : https://www.lci.fr/police/video-violences-ultra-droite-paris-24-novembre-gilets-jaunes-scenes-siderantes-sur-les-champs-elysees-barricades-et-paves-descelles-plusieurs-interpellations-paris-2105507.html

    ” Une centaine de membres de l’ultra-droite” selon la Préfecture

    Parmi les manifestants, plusieurs ont descellé des pavés à l’aide de barres de fer. D’autres se sont emparés de mobilier urbain, barrières de chantier, poubelles. Un véhicule a été incendié. Selon la Préfecture de police, les incidents sont liés à la présence “à l’avant du cortège d’une centaine de membres de l’ultradroite qui harcèlent les forces de l’ordre “.

    FAUX !

    MENSONGES.

    Les jeunes personnes qui ont retiré les pavés avaient plus le profile de marginaux et ne portaient pas de gilets jaunes.

    Cheveux long, avec coupe Dreadlocks et alcoolisés, j’ai aussi vu des gens typé maghrébins retirer et jeter des pavés sur les forces de l’ordre.

    J’ai vu une bande de gens typé maghrébin essayer de forcer les porte d’un magasin de sac de luxe sur les les-champs-élysées.

    Quand je dit typé maghrébin je suis sur à 95% qu’ils en étaient car je les ait aussi entendu parler en arabe.

    Les typés maghrébins étaient tous habillés en noir et ne portaient pas de gilets jaune.

    Après que la très petite minorité de fouteur de merde ait fait son oeuvre les forces de l’ordre ont répliqués avec des tirs de flashball.

    Une fois l’ordre transmit aux forces de l’ordre de répliquer au flashball, c’est la totalité des forces de l’ordre dispersées aux quatres coins de paris, qui reçois l’ordre par radio et qui s’exécute même sur les fronts calmes et sans hostilités particulières.

    C’est l’effet domino.

    Et plus personne ne se comprend…

    Puis cela par en vrille.

    C’est la raison pour laquelle un service d’ordre très sérieux interne aux gilets jaunes doit être mis en place pour neutraliser rapidement les fouteur de merde violents qui ne font absolument pas parti des gilets jaunes et discrédite ce mouvement de révolution positive.

    Il ne faut pas oublier que la plupart des membres des forces de l’ordre sont nos frères et soeurs, même si ils ne peuvent rien faire dans l’état actuel des choses.

    C’est notre famille qui attaquée quand des imbéciles jettent des pavés sur le visage des membres des forces de l’ordres.

    Si nous manifestons dans le calme et en respectant les hommes et les femmes des forces de l’ordres, ils en ferons de même vous pouvez en être certain.

    Lors d’une manifestation sur un lieux qui n’a pas été autorisé il est normal que les forces de l’ordres disperse avec des gaz lacrymogène, c’est la procédure que tout le monde connait depuis des lustres.

    Le problème c’est que si des gens se mettent à leur jeter des pavés de 2 kilos à 100 km/h dans le visage, alors il devient normal qu’ils réplique avec des tirs de flashball.

    ( Même si je ne suis pas d’accords avec le fait qu’ils tirs des balls de flashballs en plein visage ).

    Pour résumer,

    Le gouvernement actuel et les médias s’exaltent quand certains entretiennent et cultive par la violence la fracture qui ne devrait pas exister entre le peuple de France et ses frères et soeurs du maintient de l’ordre.

    Pour l’avenir il est important d’apprendre à manifester en symbiose avec les forces de l’ordre et non contre des personnes qui sont en réalité majoritairement de notre coté.

  7. Le-civilisateur dit :

    J’ai oublié de préciser que ce sont le type de personne que je nomme que j’ai vu commencer vers 11h du matin vers place de l’étoile.

    Ces fouteur de merde ont commencés à retirer et jeter des pavés sur les forces de l’ordre, ces tordus ont déclenchés une surenchère et c’est suite à cela que la véritable jeunesse des gilets jaunes qui ne comprenait pas pourquoi les forces de l’ordre se mettaient à leur tirer dessus.

    Et donc la véritable jeunesse des gilets jaunes c’est par la suite défendue et répliqués par des projectiles de toute sortes en réponse aux tirs de flashballs.

    Les casseurs ont donc semés la zizanie entre forces de l’ordre et l’honorable et légitime mouvement des gilets jaune.

    C’est dommage que des milliers de personnes intelligentes ne puissent s’unir pour construire la France du futur, a cause d’une poignée d’imbéciles imbibés d’alcool…

  8. Le-civilisateur dit :

    Une journaliste de BFMTV vient de traiter les passants des champs Élysées de « Badeau ».

    SYNONYME

    BADAUD, BENÊT, NIGAUD, NIAIS. L’étymologie, du moins pour les trois premiers, montre les nuances. Le badaud est celui qui baye aux corneilles, qui s’arrête à toute chose, comme s’il n’avait jamais rien vu ; le niais, comme le jeune oiseau qui sort pour la première fois de son nid, est sans expérience, et, en quoi que ce soit, il ne sait comment s’y prendre ; le benêt est une créature bénite, simple, et qui fait ou croit tout ce qu’on veut. Le nigaud est celui qui s’attrape à toute chose, et qu’aussi par toute chose on attrape.

    Charmant.

    Merci pour eux BFMTV …

    • Bluesun dit :

      Propos exact Le-civilisateur, car un journaliste sur le terrain, demandait à un type habillé de noir, visage couvert d’un cache-nez de la même couleur, s’il était là pour soutenir les gilets jaunes.

      Réponse : pas de soutien aux gilets-jaunes, il venait de la banlieue pour casser.

      Mais souvenez-vous lors de la première manif pour tous, tout s’est déroulé calmement, enfants, parents, familles, tous étaient de la manifestation, et zéro incidents.

      Sans doute trop bien, car à la seconde manif pour tous annoncée, dès le matin, étaient placées des cars de polices, des policiers devant l’Elysées.

      Et la manif commencées, les casseurs sont arrivés….

      Ce qui a imprimé les esprits c’est la deuxième manif, pas la première.

      De gré ou de force, on en arrive à la légalisation du pourquoi de la manif pour tous.

      Gilets jaunes, on a vu des policiers s’acharner à matraquer un pauvre sénior, “sans armes”, n’ayant que ses bras pour simple protection.

      Les français sont saignés à blanc, quand les champs élysées, s’habillent du rouge sang des lumières.

      Paris brûle t-il ? serinait la chanson…
      la réponse est donnée, Paris s’embrase.

      A la fin de son mandat, Hollande disait que l’on verrait le résultat de son travail après..

      Il nous a pondu le Macron novice, et un an après on voit effectivement l’aboutissement de son travail…
      Mais pas que, ça fait 40 ans que ledit travail est lancé.

      Hollande veut revenir !!!!!!!!

      En effet, le souci est que nous sommes tous dans la même galère (normal quand on vote juste pour faire barrage), et que la colère qui s’exprime à présent en jaune, est latente depuis des années.
      Le soucis, c’est que les citoyens se frappent entre eux, en même temps, tout a été orchestré pour, depuis des années.

Laisser un commentaire