/>

L’état d’urgence : solution miracle d’un pouvoir à l’agonie ?

Rédigé par notre équipe le 09 décembre 2018.

L’acte IV de la mobilisation des gilets jaunes s’est terminé en fin de soirée et l’exécutif pousse un grand ouf de soulagement. Le Palais de l’Elysée est resté intact et le dispositif de sécurité redonné aux forces de l’ordre a été si performant que Macron a pu passer une journée loin du bruit. Pourtant, malgré les forces mobilisées, de nombreuses scènes de casses et de pillages ont encore été recensées. Le chaos s’est même répandu dans plusieurs autres grandes villes montrant ainsi qu’à la désespérance des gilets jaunes à laquelle n’a pas répondu le pouvoir, viennent se greffer des milliers de racailles en manque de fric et de sensations fortes.

Trois jours durant, le pouvoir s’est prêté à un nouveau jeu dangereux. Il n’a cessé de prophétiser le pire et de sortir l’artillerie lourde (véhicules blindés notamment) en prévision d’un acte IV parisien qui devait être cinglant et peut-être même sanglant. 89 000 policiers, CRS et gendarmes ont été mobilisés sur l’ensemble du territoire dont 8 000 à Paris. De quoi encadrer beaucoup de manifestations et points de blocage, mais c’était sans compter sur la participation de plus en plus forte de groupuscules d’extrême gauche et plus encore de racailles venues se faire un peu de fric par des larcins faciles.

Du contentement dans le chaos

Près de 1 400 interpellations et 1 000 gardes à vue en ce samedi 8 décembre. C’est bien plus que le samedi précédent, mais c’est encore pas assez pour éviter les « scènes de chaos » dénoncées par l’inénarrable Anne Hidalgo. Si tout s’est bien passé en début de journée, la tension est vite montée à Paris, Toulouse ou encore Bordeaux dès le début d’après-midi. Les racailles (une espèce pas très matinale) n’ont pas voulu faire le déplacement pour rien et se sont donc mises à l’œuvre. Boutiques vandalisées et pillées, voitures brûlées, mobilier urbain détruit, des scènes identiques à celle du samedi 1er décembre, mais cette fois-ci aux quatre coins de Paris…

 

La contagion se répand parce qu’en faisant monter la sauce depuis des semaines, le pouvoir a réveillé une frange d’excitables et d’opportunistes qui ne cesseront leur sortie hebdomadaire dans les (beaux) quartiers de Paris que lorsqu’ils auront été sanctionnés à la hauteur de leur comportement. Dans une France où les juges ne trouvent pas grand-chose à redire sur la délinquance de rue, de nouvelles scènes de chaos sont malheureusement au programme. Ça sent le brûlé en ce dimanche matin, mais pour le pouvoir (et donc les médias), le samedi 8 décembre est à placer sous le signe de la réussite. Pourquoi ? Uniquement parce que la symbolique des images a été moins forte que la semaine précédente. Difficile de faire mieux que la prise de l’Arc de Triomphe et son saccage… Alors malgré tout le reste, la journée est réussie…

 

Macron a pu jouir de son Palais présidentiel en toute quiétude et peut remercier les forces de l’ordre qui ont donné une leçon à leur ministre déchargé de la stratégie. Il reste tout de même deux chantiers essentiels auxquels n’a pas répondu le pouvoir. Mater la vague montante de casseurs et répondre à la colère des gilets jaunes. Deux sujets très différents qui ont toutefois été mêlés consciemment par un pouvoir proche du point de rupture. Un pouvoir qui croyait qu’en lançant des cacahuètes empoisonnées au peuple, il obtiendrait son silence. Or, selon les chiffres officiels toujours aussi peu crédibles, la mobilisation a engagé dix milles personnes de moins que le samedi précédent. Autant dire que la levée pour un an de la hausse des taxes sur les carburants n’a convaincu personne.

 

Edouard Philippe et son futur ex-pote Macron veulent « l’unité nationale » pour sortir de la crise. Une bien grande expression pour après un tel échec. Ils n’auront que ce qu’ils ont semé. Les gilets jaunes restent mobilisés malgré les insultes, les manipulations et les casseurs. Ils restent mobilisés, car c’est leur vie qui est en jeu. Il n’y a pas grand-chose à attendre de la prochaine prise de parole du jeune blanc bec qui a pris l’Elysée et le rendez-vous est déjà pris pour l’acte V…

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. Bluesun dit :

    Quand une tête de noeud contemple son jeu de DESTRUCTION.

    Bibi fier de son travail du haut de son perchoir contemple son jeu de “DESTRUCTION-CONSTRUCTION”…

    Tout était prévu, sauf la faille qui a fait sortir les “gilets jaunes” plus tôt que prévu. (Une éventuelle élection de Marine, devait provoquer une sorte de mai 68)

    Gaulois réfractaires, a qui l’on a donné une règle de jeu distillée depuis 40 années, sous le couvert de la langue de bois…

    A présent, c’est le bois de la langue qui brûle, et fait feu de tous ces incompris….(cet art de mélanger ce que l’on comprend, avec ce que l’on ne comprend pas).

    Incapable de prendre une décision, le novice avance ses soldats avec aplomb.

    Bibi, n’est pas n’a pas été élu pour s’occuper de la France, mais du monde, en ce sens, lui aussi comme tous ses prédécesseurs devient coupable de RIEN.
    De plus, il a prévenu, “je suis novice, et ferai un gouvernement de novices”….normal que les gilets jaunes soient dans la rue, car pour faire des omelettes, il faut bien casser des œufs.
    Un novice ne peut faire que cela casser des oeufs, puis faire monter la mayonnaise.

    Le résultat de son année de travail de DESTRUCTION nage dans les eaux du “Bonheur. Cette Agréable sensation qui naît de la contemplation de la misère d’autrui.”

    Paris brûle, sous ses lumières diaboliquement rouges, peu importe le novice se terre quand les chasseurs tirent ailleurs…

  2. amazonia dit :

    LA PROTECTION DES FRANCAIS ? PROBLEME ? OUI .
    Castaner la peste noire ! c’est LUI .
    EN MARCHE . /MACRON qui ose et INSULTE DES MILLIONS
    DE FRANCAIS . LUI et sa clique osent dire !
    VOULOIR PROTEGER LE PEUPLE ? (( ILS SONT FOUS ))
    Samedi prochain ! ILS vont nous sortir QUOI ?
    LA GROSSE BERTHA de la MERKERELLE ? .
    TRISTE REALITE .PAUVRE FRANCE .
    URGENT . DEMISSION MACRON ET VITE . DIRECT EN PSY .
    QUOI QUE PUISSE DIRE MACRON ? BLABLABLA ? C’est FINI .
    Crédibilité = zéro
    Démocratie = zéro
    LE PEUPLE FRANCAIS DIT NON A LA DICTATURE . UE/MACRON
    ASS. NATIONALE ((= PROPORTIONNELLE 100% ))
    vote du PEUPLE . 100%
    MACRON . C’EST FINI .

  3. Bluesun dit :

    UN POUVOIR A L’AGONIE …..

    40 années de pouvoir n’ont servi, qu’à nous montrer combien sont médiocres ceux qui y sont.

    Le novice de service, et ses novices “au service”, nous ont démontré que n’importe qui dans le jeu de DESTRUCTION, peut faire président de la République.

    Résultat d’un médiocre travail fait que, les gilets jaunes sont dans la rue, parce que le peuple crie famine.
    Seule préoccupation de ceux qui ont semé la gangrène, est de savoir quand va s’essouffler le “mouvement” de colère ” “en marche”.

    Quand la grande question des journaleux, est de savoir si ce mouvement en marche, se destine a une préoccupation politique ???

    Politiques et journaleux, tous bouchés à l’émeri, ne voient pas que ventre affamé n’a pas d’oreilles pour faire politique de mélasse, mais pense, juste à remplir la panse de sa famille.

    Macron parle de gaulois réfractaires, dit qu’ils sont des RIENS…..

    SOLUTION MIRACLE :

    si les gilets jaunes devaient monter un parti, il serait bien qu’ils prennent alors comme nom de parti :

    Rassemblement Indépendant de l’entente Nationale

    Ce qui donne : R I E N

    Et RIEN devient alors à son tour intouchable….

    L’union faisant la force, fait que le novice et ses novices dégagent…!!!

    Le fameux changement visuel….
    (et peut-être de changement de TV visuel “des journaleux”)

  4. Bluesun dit :

    CE N’EST PAS UNE MANIFESTATION, C’EST UN SOULÈVEMENT …
    https://www.youtube.com/watch?v=pFXTfjU4n40

    Etat d’urgence :

    a défaut de guillotine, faire bouffer sa couronne au Manu…

  5. yellowdog dit :

    POURQUOI UTILISEZ VOUS LE MOT RACAILLE;,;.?.?
    CES GENS QUI SONT SOUVENT DESCENDUS DE LA PERIPHERIE SONT DES JEUNES QUE LE POUVOIR ACTUEL BICHONNE (ELECTEURS) QUE LES POLITIQUES DE GAUCHE AIDE A SE MUTIPLIER,QUE

  6. yellowdog dit :

    POURQUOI UTILISEZ VOUS LE MOT RACAILLE POUR LES PILLARDS ?.?
    CES GENS QUI SONT SOUVENT DESCENDUS DE LA PERIPHERIE SONT DES JEUNES (OUI CAR ILS COURENT VITE AVEC LEUR BUTIN,) QUE LE POUVOIR ACTUEL BICHONNE (ELECTEURS) QUE LES POLITIQUES DE GAUCHE AIDE A SE MUTIPLIER (QUOTA D’ IMMIGRES),A QUI LES MAGISTRATS PARDONNENT TOUTES LES FAUTES ……POURQUOI SE GENERAIENT ILS.?.?.
    QUI SONT LES RACAILLES.?.?.?
    MERCI MESSIEURS LES JOURNALISTES ET AUTRES COMMENTATEURS DE REFLECHIR!!!!!!!
    NOUS,LES GILETS JAUNES….. CEUX QUI VIVENT AVEC 1000€ PAR MOIS….NOUS SOUHAITONS LA ENCORE QUE VOUS DISCERNIEZ LE VRAI DU FAUX

    • Bluesun dit :

      yellowlog,

      Chevènement en son temps parlait de “sauvageons”.

      Mignon “sauvageon” pour des saccageurs de tout, pilleurs de tout.
      Puis un autre a trouvé “racaille”, (la langue du politiquement correct, pour tous). Mots miraculeux, qui met du miel sur la violence, et se voudrait aveuglante sur le constat que font les spectateurs impuissants devant la montée de l’insécurité depuis des années.

      Sauvageons, racaille, peut importe le nom que l’on donne, le résultat est le même, et chacun donne le nom qu’il veut, cela ne change rien à l’affaire, tout le monde voit et constate.

      Quand même racaille, est plus fort que sauvageon…..

    • Bluesun dit :

      Même le mot “bordel”, chez nos élus, se transforme en “bololo”.

      Dans le monde des bisounours, des lâchés de morale, du rien n’est grave tout est permis, tout devient beau..

      Beau-lo-lo, sauvageon, racaille, fruit d’un travail pondu, et peint en rose dès la ponte….

      Quand le peuple crie de son côté “noir, c’est noir”, on lui rétorque que tout va bien, c’est rose bonbon…

      40 ans que l’on vote pour toujours les mêmes…comment alors ne pas penser quand on est z’hommes politiques, que le peuple en redemande, parce que satisfait de la ponte ?

  7. amazonia dit :

    DIMANCHE . C. POLITIQUE .FRANCE 5.
    SI les infos ! sur le PACTE DE MARAKECH ? est faux !
    IL EST VRAI que nombreux infiltrés a L’ELYSEE ;
    SONT DES FRANCO -Marocains comme BENALLA
    QUI lors des élections pour MACRON a fait les visites
    dans les zones de non droit !!!
    des VOTES . des frères/ cousins / potes de BENALLA .
    QUEL PRIX ? A PAYER ? pour avoir des votes ?
    ET DES PLACES pour les gd FRERES des videurs de bt de nuit milices / mercenaires = des mises en places des
    AGENCES DE SECURITES PRIVES ?
    BENALLA A UN PERMIS ET SES AMIS AUSSI . chef DE QUI ?
    QUI PROTEGE ? le triangle d’or A PARIS ?
    COMMERCES DE LUXES ? LES MAFIAS DE LA PROTECTION ?
    DANGER ? OUI . MAXI .BORDEL A PARIS .

  8. Bluesun dit :

    Dites donc, il est où Le-civilisateur ?

    Il devait se rendre samedi sur les champs !!!!!

Laisser un commentaire