Gilets jaunes : la peste brune de retour ?

Rédigé par notre équipe le 23 décembre 2018.

A l’écoute (officiellement), aveugle et surtout de mauvaise foi. Voici le costume revêtu par le Gouvernement à l’occasion des fêtes. Après une nouvelle journée de mobilisation moins dense, le pouvoir tente de passer un dernier coup de balai pour faire place nette avant la fin d’année. Les gilets jaunes qui ne sont pas rentrés chez eux sont de nouveau considérés des « putschistes » à forte tendance « raciste » et « antisémite ». Les attaques viennent de Benjamin Griveaux, c’est-à-dire de Macron lui-même. Il faut annihiler par l’opprobre et la judiciarisationafin de mettre un terme à une mobilisation trop dangereuse pour le pouvoir.

Ils ne seraient plus que 36 800 manifestants dans toute la France selon le ministère de l’Intérieur. Les chiffres conçus par Castaner sont toujours aussi suspects, mais il est certain que les gilets jaunes ont moins battu le pavé à trois jours de Noël que lors des week-ends précédents. Il s’agit de la fin du mouvement à en croire les hautes autorités du pays. Castaner jubile et parle de « réel tassement de la mobilisation » sans comprendre que l’année 2019 sera certainement la dernière passée Place Beauvau. Le ministre de l’Intérieur va au devant de grandes désillusions, mais pour le moment, place au contentement et à la criminalisation de ceux qui n’ont pas déposé leur gilet jaune pour une trêve de Noël.

Le ventre de la bête blablabla

A en croire le Gouvernement, ces 36 800 manifestants sont presque tous des séditieux qui veulent abattre la République (et la démocratie ?). La preuve, une vingtaine de gilets jaunes a entonné « la quenelle », une chanson parodique de l’humoriste Dieudonné dans laquelle le geste de sodomisation du système est clairement revendiqué. Un geste «  initialement perçu comme potache mais devenu une référence claire à l’antisémitisme depuis plusieurs années » selon Le Figaro. Qui en a fait une référence antisémite ? Et quand exactement ? Des questions simples auxquelles est bien incapable de répondre le journaleux auteur de ces lignes…

 

Brefs, les gilets jaunes ne seraient que d’affreux antisémites. La preuve (encore une), BHL a tweeté ce moment infâme. Si BHL tweete, c’est qu’il y a un crime contre l ‘humanité de commis. Autre preuve, des policiers ont été pourchassés sur les Champs-Elysées par des émeutiers. Une moto de police a été abandonnée quelques instants et un policier a dû sortir son arme face à un assaillant. C’est la première qu’une telle scène se déroule et là encore ce sont tous les gilets jaunes qui sont sciemment confondus par le pouvoir avec des petites frappes venus se faire du flic et quelques larcins faciles.

 

Ailleurs en France, certaines manifestations ont connu des accès de violence comme à Nantes, une ville socialiste (salut Jean-Marc Ayrault !) qui a sa petite réputation en termes de délinquance et de mouvements d’émeutes. On est loin du chaos de la fin novembre, mais il est plus qu’urgent pour le Gouvernement de mettre un terme définitif à la contestation. Alors, on sort Benjamin Griveaux du chapeau, porte-parole du Gouvernement et béni-oui-oui de la Macronie pour affirmer que la mobilisation revêt « un seul visage lâche, raciste, antisémite, putschiste ». De quoi habiller les gilets jaunes pour l’hiver et leur faire passer les fêtes en prison.

 

Un sort qui attend peut-être le gilet jaune Eric Drouet qui a été interpellé à Paris alors qu’il marchait pacifiquement. Extrait de la foule (il était clairement ciblé), il a été placé en garde à vue pour « organisation illicite d’une manifestation sur la voie publique, port d’arme prohibé de catégorie D, et participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations ». La première partie de l’accusation aurait dû valoir des milliers de garde à vue quotidiennement depuis un mois si la loi était la même pour tous. Quant à la dernière partie de l’accusation, elle vaut son pesant d’or… Digne de « Minority Report ».

 

Plus rien ne doit dépasser pour oublier cette année cataclysmique pour la Macronie et éviter une résurgence du mouvement dès janvier 2019. Macron ne veut pas connaître le même sort que son mannequin décapité à Angoulême après une parodie de procès. On le comprend et tous les actes de violence sont à dénoncer. Qu’ils soient le fait d’anarchistes ou du pouvoir.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    MACRON . être le complice de UE /BRUXELLES .
    LA PESTE NOIRE . C’est EUX . CQFD .
    INFILTRATION EN EUROPE . LES LIENS ENTRE LES TOXIQUES=
    lorsque Monsanto épouse BAYER /UE= HERITIER IG.FARBEN
    Fabrique de GAZ SARIN + AUTRES PRODUITS DOUTEUX ++
    ALORS . LES INSULTES ?
    BRUXELLES et son pochtron chef des paradis fiscaux !
    EN EUROPE = (( LE JUNCKER chef de la bouteille )) HONTEUX .
    Stop de prendre les FRANCAIS pour des IDIOTS . MERCI .
    GILETS JAUNES ?
    TOUS MEDIAS = (( du copier coller ))
    MANIF EN BAISSE ? MDR . Dans toutes les régions
    sur les ronds-points = par milliers comme les jouets
    du PAPA NOEL . MEDIAS PAYER POUR SUIVRE . EN MARCHE.
    PATHETIQUE DE CONNERIE / MENTIR ?
    MACRON L’AFRICAIN . VOYAGE ?
    LA FRANCE COULE . (( le petit chose se prend pour un chef))
    TRISTE . PAUVRE FRANCE .

    • Bluesun dit :

      Oui amazonia, la France coule….

      Mais on a dit aux français de voter “sans aucun état d’âme” pour faire barrage….

      “On a dit”, tous les prédécesseurs de Macron, c’est à dire tous ceux que le peuple a élu durant 40 années, “on dit” de voter Macron pour faire barrage.

      Les mêmes qui durant toutes ces années ont contribué à faire que ce que nous vivons à présent, ricochet de leur travail savamment orchestré.

      Voter Macron “sans aucun” état d’âme, ce qui veut dire qu’eux tous ont œuvré “sans aucun état d’âme” à ce que La France pays qui tour à tour disaient tant aimer, n’ont fait que la noyer.

      Travail accompli de tous nos “meilleurs ouvriers de France”..

      Un éléphant ça trompe énormément, et pour finir le travail nous avons l’élu du chevalier de l’ordre de l’éléphant.

      La boucle est bouclée, la France peut couler…

      Gilets jaunes, le gilet de sauvetage ????

      La suite reste à écrire….

  2. Bluesun dit :

    BEAU-VEAU, CONTRE BOLOLO….

    (la vie ou la bourse)

    L’histoire se répète, mais juste différemment.

    1789, le peuple crie famine, tellement faim qu’il en perd sa culotte, le roi “tellement” rendu sourd aux bruits de la rue, qu’il en a perdu sa tête.

    2018-2019, le peuple crie famine, garde sa culotte, mais enfile un gilet jaune…

    Un jeunot se prenant pour un roi parce qu’élu par une petite poignée de citoyens, copie conforme en surdité que ses prédécesseurs, n’entend rien aux bruits de la rue, ne voit rien, ne comprend rien, aux cris de famine de son peuple. “En même temps”, comment le pourrait-il ; puisqu’il en a fait des RIENS ?

    Des invisibles, avec sa poudre de perlimpinpin….

    Mais si les panses se vident, c’est que la peste brune, la lèpre, le racisme (grosse maladie le racisme, on peut ressortir cette maladie à chaque fois que nécessaire, bon médicament pour lutter contre, ou faire aller pour, suivant le sens voulu et ordonné).

    Bref, toutes ces vilaines maladies qui chaque fois que nécessaire sont de sorties, sont-elles sensées remplir les ventres à défaut de faire que les panses se remplissent ?

    Ou faire le miracle que le jeunot retrouve ses sens de l’ouïe, de la vue, “et du coeur” avant de pleurer sur des plaques commémoratives ?

    En tous cas ordre est donné aux policiers au salaire augmenté, de tirer.
    Si tirer sur la racaille est une bavure, sur des gilets jaunes cela devient de la légitime défense.

    Noël approche, un lancé de pruneaux devient alors une sorte de cadeau.

    Peuple en marche, pour finir par une marche à l’envers, sans doute qu’en marchant sur la tête, poudre de perlimpinpin aidant, c’est une nouvelle façon de faire que se remplissent les panses.

    Au passage Dieudonné est un humoriste, mais en rien un raciste. Visionner ses spectacles pour se faire son opinion, avant de prendre l’opinion de ceux qui veulent absolument voir la fin de Dieudonné, tout comme celle des gilets jaunes.

    Ce qui est étrange dans l’affaire gilets jaunes, c’est que tous les journaleux depuis le début du “mouvement” (Macron a lancé la mode de “mouvement”), posent cette même question :

    Que veulent les gilets jaunes ?

    Journaleux sourdingues parce que, sans doute payé par un sourdingue, ne peuvent, ni ne veulent entendre, que les gilets jaunes crient famine.
    Noyés sous les taxes, les impôts, et autres surtaxes, sans aucune augmentation pour le droit à vivre décemment, leur salaire ne servant plus qu’à payer les factures.

    “En même temps”, quand on vote juste pour faire barrage, sans se poser de questions, alors que le jeunot durant sa campagne avait prévenu de la jouissance des festivités à venir s’il était l’élu….!!!!!

    Ce qui fait que SDF, pauvres, travailleurs pauvres, et ceux en passe de venir agrandir ce tout, font que ce tout est dans la rue pour se faire entendre.

    Soutenu par le reste du peuple qui , situé en haut du barrage, ne voulait pas se noyer dans ses eaux boueuses, ou finir étrangler une fois le novice-jeunot élu.
    Jeunot, qui disait ne rien savoir, mais était en marche pour faire saigneur.

    Noël, et la fin fin d’année approchent.
    Joyeux Noël, bang bang via les pruneaux. Espoir de faire tomber les gilets jaunes, puis faire que les rescapés rentrent chez eux.

    Macron peut retourner se restaurer au courte paille, ou un ailleurs “plus chic” pour un roi sans oreilles, mais avec panse bien garnie, dans la fierté d’un travail accompli à ne rien lâcher…sauf sa mélasse.

    Les sondages tronqués faisant le reste du travail. Habitude de 40 années, qui ne trompent plus personne, sauf ceux qui les pondent, et ceux que ça rassure “énormément”.

    Pays sans histoire dit Macron, pour cela que le novice jeunot, ignore qu’un roi a un jour perdu sa tête, parce qu’il faisait crever son peuple de faim.

    En revanche, le novice, n’ignore pas toutes les terribles maladies dont il recouvre ses électeurs, afin de mieux leur clouer le bec, espoir qu’elles fassent pansement sur panse, histoire de faire crever, mais en silence.

    Année 2018 se termine, arrive 2019

    Les policiers dégainent les tirs..

    BEAU-VEAU tout à garder…

    BOLOLO, plus rien à perdre..
    Sauf visiblement la vie…

    Mais crever de faim, ou aller au combat pour faire que possibilité de remplir la panse de ses enfants soit rendu ?

    2019 donnera sans doute réponse.

    2019, le peuple demande que le “roitelet”, descende du trône, car ce sera là le grand remède à toutes ces vilaines maladies venues d’une guerre qu’il n’a pas connu, mais visiblement seules choses apprises par le jeunot, dont il ne cesse de recouvrir son peuple.

    Contamination pas facile quand, il faut ramer pour déterrer toutes les peurs d’outre tombe, pour essayer d’effrayer des ventres affamés.
    Mais tout comme le roitelet qui n’a pas d’oreilles pour entendre les bruits de la rue, ventre affamé n’a pas d’oreilles pour entendre la peur dont on veut le remplir en remplacement de nourriture.

    Au fait “peste brune”, c’est pas du racisme ça ???????

Laisser un commentaire