Joyeuses fêtes aux gilets jaunes !

Rédigé par notre équipe le 29 décembre 2018.

Manifestation du mouvement des gilets jaunes, à Belfort, le 01 décembre 2018.

L’Acte VII des gilets jaunes n’est pas aidé par le calendrier. Situé entre Noël et le jour de l’An, il est normal que la mobilisation baisse. Les éditorialistes se précipitent donc pour décrire un mouvement qui a perdu sa raison d’être et qui ne mobilise plus qu’une poignée d’excités. Une analyse qui ne repose que sur le désir d’en finir avec une révolte populaire qui a finalement fait trop peur à nos élites (médiatiques). Malgré tout, les gilets jaunes sont toujours là et préparent les vagues de 2019 qui doivent emporter loin une Macronie déjà en plein naufrage.  

Combien seront-ils aujourd’hui à battre le pavé pour rappeler au pouvoir qu’en cette période de fêtes, les Français ne sont pas… à la fête ? Les chiffres de la mobilisation vont encore faire discourir pendant des heures alors que tout le monde sait qu’ils sont largement minorés par le Gouvernement et des médias peu curieux. Autant l’annoncer tout de suite, les mots de « démobilisation », « essoufflement », « échec » vont parcourir les couloirs de rédactions pourtant vides. Mais que penser de ces milliers de gilets jaunes qui occupent le terrain malgré les fêtes, le froid et le silence dans lequel ils sont désormais plongés ? Leur présence rappelle que ce pouvoir n’a pas lâché grand-chose et certainement pas le principal. Une nouvelle année s’ouvre et elle doit être celle qui détermine le vainqueur entre la petite France macronienne et la grande France du peuple.

La stratégie du harcèlement politique

Macron pensait tout dézinguer sur son passage. On ne prend pas de gants et on dégage toutes les mauvaises herbes qui dépassent. Retraités, chômeurs, travailleurs précaires, illettrés (les deux derniers se confondent dans la tête du président), personnel de santé, automobilistes, ruraux, etc… la liste de ces mauvaises pousses selon la Macronie est trop longue pour être entièrement énumérée. 2019 est leur année ! Après avoir subi les lubies de ce président libéral qui n’a d’yeux que pour les très riches, il est temps de lui faire comprendre que la loi ne se décide pas seul sur un coin de table entre deux photos prises en compagnie de jeunes délinquants.

Le peuple doit reprendre le pouvoir et imposer sa volonté. Non, la violence n’est pas la clé et, n’en déplaise au petit Darmanin, aucune chemise brune ne s’apprête à guillotiner vraiment Emmanuel Macron. Les Français sont de jaune vêtus et veulent juste achever un pouvoir déjà à l’agonie après dix-huit mois passés à leur faire les poches et six semaines de résistance. Il n’existe plus d’autre solution qu’un départ de la bande macrono-libérale qui tient le pays. Une pseudo concertation est inutile après près de deux mois de revendications. Un changement de Premier ministre est inutile, car la politique menée sera la même.

Le président doit prendre ses responsabilités et dissoudre l’Assemblée nationale. Les Son-Forget et autres gugusses qui nous disent quoi faire et penser seront ainsi évacués d’une maison dans laquelle ils n’auraient jamais dû mettre les pieds. Après cette dissolution salutaire, Macron doit démissionner, repartir au Touquet avec Brigitte et laisser la moquette de l’Elysée et la piscine du fort de Brégançon à son successeur. Cette feuille de route plutôt radicale au regard de l’histoire des institutions de la Ve République est extrêmement modérée par rapport à l’ambiance et à l’Etat de la nation.

Malheureusement il est peu probable que Macron le comprenne. Enfermé dans sa bulle (de mépris), il est enfin sorti de l’Elysée après des semaines de huis clos. Les gilets jaunes qui le cherchaient pour une petite concertation impromptue devront finalement se rendre à Saint-Tropez pour avoir une chance d’approcher sa Majesté. Finalement repéré dans cette station balnéaire branchée, Macron continue de montrer qu’il aime le clinquant et l’argent. Un Sarkozy deuxième génération qui est toutefois si paumé qu’il confond les saisons et vient y faire le beau en hiver. Qu’il profite bien de ses énièmes vacances pour se remplumer car sa chute risque de lui causer des bleus.

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. yellowdog dit :

    Malheureusement même si Macron dégageait il y aurait suffisamment de Français violents pour exterminer ceux de leurs congénères d’une opinions différente.
    Exemple:Actuellement,en période de paix, le 1° parti de France c’est le FN ,et bien nos brillants cerveaux/politiciens se sont débrouillés pour qu’ils n’aient que 3 députés à l’assemblée……..cherchez l’erreur!!!

  2. Le-civilisateur dit :

    Le mouvement des gilets jaunes est tous simplement imprévisible.

    Quand il semble se calmer, il est en fait juste latent.

    Il se répand de chaumières en chaumières.

    La mafia est cuite.

  3. amazonia dit :

    OUI . REALITE .
    MAGOUILLE 100% RIPOUBLICAINS .UMPS/EN MARCHE .
    SCANDALEUX . LA PROPORTIONNELLE 100% C’est QUAND ???
    FRANCE DICTATURE UE + MAFIAS A L’ELYSEE . 100% BORDEL ++
    MACRON et Brigitte = 1ere PARASITE DE FRANCE
    EN VACANCE A ST TROPEZ .
    LA SEULE 1ERE DAME DE ST TROPEZ = BRIGITTE BARDOT
    1ERE DAME .PROTECTION = DES ANIMAUX .
    la MACRON /TROGNEUX . BOUFFE NOTRE POGON DE DINGUE .
    FAIT DES TRAVAUX A L’ELYSEE AVEC NOS TAXES ET IMPOTS .
    LA TROGNEUX . STOP . SIMPLE PROFITEUSE . A VOMIR .

  4. Bluesun dit :

    Les gilets jaunes sont là, et bien là.

    Macron voudrait les rendre invisibles, mais l’effet en est tout le contraire, il n’y a qu’à écouter les bruits des supermarchés, les bruits de la rue, car de tous côtés on entend plus que ça “MACRON DEMISSION”, “QUE MACRON DEGAGE “….(ça c’est pour le côté poli).”

    “Macron, le soir de son élection marchait vers la lumière. Résultat de ce grand éclairement à seulement 18 mois après la mise en marche, on se dit qu’il y a des personnes qui ne devraient pas voir la lumière trop vite”

    Parce qu’il y a les gilets jaunes sur le terrain, mais aussi les gilets jaunes hors terrain, dont les voix soutiennent celles du terrain.

    Oui Le-civilisateur, ce même bruit se répand aussi de chaumières en chaumières…

    Elles sont cuitas les patatas, découpées en dos les patatos…
    (chanson de Philippe Risoli)

    “Le manque d’expérience, et le manque de connaissance de la fonction de Président de la République, est comme un grand livre : si on tourne les pages trop vite, on arrive à la fin sans rien avoir compris ! “

  5. Bluesun dit :

    JOYEUSES FËTE AUX GILETS JAUNES.

    DEMAIN, DU VENTRE DU TEMPS ; SURGIRA UNE ANNÉE NOUVELLE.

    Mai 2017, Macron ; était en marche tout auréolé de sa toute neuve victoire.

    Avril 2018, Macron invité au journal de 13h sur TF1, parlait de remise en marche du pays.

    – Le pays doit reconstruire les 50 prochaines années.

    – Le pays doit pouvoir choisir son destin, et vivre mieux.

    Pour avoir entendu ses conseils, Macron ; ne savait pas alors, qu’il dirait du peuple de France, qu’ils sont des “gaulois réfractaires”….

    Macron disait encore, entendre les inquiétudes légitimes des citoyens.

    Novembre 2018, Sur les champs Elysées Macron constate la réalisation de ses, “je vœux”.

    Les citoyens veulent prendre leur destin en main, et vivre mieux, car le fruit du travail Macron bulldozer en marche, fait l’écrasement de tout un peuple savamment anesthésié 40 années durant.

    Son jeunisme novice “porteur” de ses débuts, n’a fait que mener le pays dans les limbes de la maladie du jaunisme.
    Ce qui fait que les citoyens ne sont plus dans la vie, mais dans une sorte de demie-vie.

    Si Macron faisait son entrée “pénétrante” au son de la musique de l’hymne à la joie, 18 mois après, c’est le peuple qui réclame la sortie de Macron sur la musique fracassante du cri de DÉMISSION, au son de la Marseillaise.

    2018 se termine sur la plus belle avenue du monde devenue le centre du feu de la colère des sans dents, qui ne veulent plus se cacher pour mourir.
    Avenue des Champs Elysées, qui elle même éclairée par des lumières sanguinolentes.

    Macron le jeunot novice, tout fardé, tout pomponné disait : “je voeux”.

    2019 commence sous le souhait de tout un peuple devenus, des RIENS, sous la poudre de perlimpipin :

    Puisque Macron disait, qu’un peuple doit “choisir son destin, et vivre mieux”.

    Le peuple dit : “NOUS VOULONS” la démission du sieur Macron.

    Coeur sans amour, toujours loyer demande.

    Bouche de miel, coeur de fiel. Le jeunot novice, se trouve dans l’obligation de présenter ses voeux au peuple, qu’il porte en horreur.

    Afin que se stoppent les maladies venues du monde invisible, le peuple crie DEMISSION. (ça c’est pour le souhait de bonne santé).

    Que se stoppe la montée infernale des taxes, surtaxes et autres impôts le peuple crie DEMISSION. (ça c’est pour la prospérité).

    Quant à l’amour, l’amitié, la famille, la formule des trois C :

    Le chic

    Le chèque

    Le choc.

    A tous gilets jaunes, journalistes, modérateurs de 24hActu, ainsi que ses internautes.

    Bonne Année 2019.

  6. amazonia dit :

    ce soir TV MACRON ECRAN NOIR .
    RIEN VOIR / RIEN ENTENDRE du petit chose
    locataire provisoire de L’ELYSEE . LUI et son FOU du ROI
    LE BENALLA = qui joue a je te tiens / tu me tiens
    par la barbichette ? ou comme la TAUBIRA disait =
    par le petit bout !!
    DES TRAITRES . QUI DETRUISENT LA FRANCE .
    NOTRE FRANCE . TRISTE REALITE(( bordel d’état de couards ))
    STOP MACRON DEMISSION .

  7. amazonia dit :

    BONNE ANNEE 2019 A TOUS .
    POUR UNE FRANCE . LIBRE . AVEC LES VRAIS PATRIOTES
    BLEU/ BLANC /ROUGE .
    MACRON = crédibilité zéro ! LUI et sa clique de PARASITES ./

Laisser un commentaire