Sarkozy, Hollande, Macron : la haine du referendum et du RIC

Rédigé par notre équipe le 16 janvier 2019.

Macron n'aime pas la démocratie surtout quand elle est réelle.

Ce mardi 15 janvier 2019 restera dans les annales de la Ve République. Le président Emmanuel Macron a enfin trouvé sa vocation. Fini la banque, fini la politique, le petit Manu veut faire du stand-up. Six heures à jacasser et à caresser des maires dans le sens du poil pour montrer aux Français que le grand débat est une formidable idée. Une prestation au cours de laquelle le président a craché sur le referendum. Il se met dans les pas de Sarkozy et de son mentor Hollande et vient encore une fois de claquer la porte aux nez des Français.

Quand on écrit que le pseudo grand débat part sur de très mauvaises bases, cela n’est pas une figure de l’esprit. Devant les 600 maires choisis par ses soins pour sa grande opération de communication, Macron a réaffirmé son intention de n’évacuer aucun sujet. Vraiment ? Pourtant celui de la démocratie en général et du référendum en particulier a tendance à le tendre. Les gilets jaunes revendiquent beaucoup d’idées, mais il est certain que le référendum d’initiative citoyenne (RIC) est l’une des mesures unanimement soutenue. Une chance pour les Français qui vont pouvoir imposer cet outil démocratique devenu indispensable dans une République confisquée par des petits politiciens.

Pas de RIC ni de referendum pour les riens de la République

C’était sans compter sur un président « ouvert à tout » sauf aux idées qui ne sont pas les siennes et qui mettraient en danger sa toute-puissance. Alors, Macron se lance dans une explication qui ne tient pas la route. « On ne doit pas créer une situation de concurrence entre les formes de démocratie » affirme Macron. « Il faut qu’on mette une forme de verrou, quand le peuple s’est exprimé par référendum sur un sujet » continue le locataire de l’Elysée. C’est génial cette histoire de verrou, mais encore faut-il qu’il y ait un référendum…

 

Ce qui est déjà certain, c’est qu’il n’y aura pas de RIC. « Un référendum d’initiative citoyenne qui chaque matin peut revenir sur ce que les parlementaires ont voté, là on tue la démocratie parlementaire » assure celui qui considère le Parlement comme un simple espace de jeu pour godillots écervelés. « Il faut de l’expression citoyenne mais il ne doit pas y en avoir sur tous les sujets » conclut le président. C’est vrai que donner la parole sur des sujets qui concernent les Français n’est pas pertinent, voire anti-démocratique !

 

Il n’y a qu’à regarder outre-Manche. « Le peuple a voté non sur des fausses informations et des mensonges. Et leurs représentants sont incapables de le mettre en œuvre » selon Macron. Là encore, c’est complètement faux. Les Britanniques ont voté en faveur du retour à la souveraineté et si le Gouvernement est actuellement dans l’impasse c’est parce que l’Union européenne – mauvaise perdante – lui met des bâtons dans les roues depuis deux ans.

 

Cerise sur le gâteau, le chef de l’Etat est revenu sur la trahison du referendum de 2005. Les Français votent non à la Constitution européenne et Sarkozy avec l’aide des socialistes de Hollande ignorent la volonté du peuple et imposent ce même traité deux ans plus tard. Déni de démocratie crie aujourd’hui Macron !? Non, cela a juste débouché sur une « frustration » et une « tension ». La démocratie se porte bien… Alors que les Français avaient fait la preuve de leur intérêt pour leur destin en lisant, questionnant, débattant un texte long et ardu, Macron leur rétorque qu’ils ne peuvent être consultés (en théorie) que sur des sujets faciles. « Quand il y a une décision difficile à prendre, ce sont souvent les représentants qui les prennent car ils intègrent les contraintes. On prend rarement les décisions difficiles par référendum ». Là encore, c’est faux et très insultant.

Au fond, Macron ne fait que suivre ces deux prédécesseurs et modèles qui ne disent pas autre chose. Dans un documentaire diffusé ce 15 janvier, les deux plus mauvais présidents de la Ve République (avant le briseur de records jupitérien) donnent leur sentiment très peu démocratique du référendum. Sarkozy prétend lui aussi que « le référendum doit être une question très simple à laquelle on peut répondre par oui ou par non ». Conclusion : « je ne pense pas qu’on peut répondre par oui ou par non à un traité de 250 articles » d’où la terrible négation démocratique dont il est l’auteur avec la complicité d’un Hollande qui s’émoustille en disant être « extrêmement réticent » à cet outil de démocratie directe car il « divise profondément ». On l’avait compris. Ni Sarkozy, ni Hollande n’ont eu recours au referendum. Macron les suit à toute vitesse et fait un doigt d’honneur aux gilets jaunes, à la France et à la démocratie.

 

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    LA GRANDE COMEDIE . DES SERVITEURS UE /BILDERBERG
    UN SCANDALEUX BORDEL D’ETAT .
    TOUS DEPUIS LE DEBUT UMPS / GAUCHE /DROITE /CENTRE .
    TOUS COMPLICES D’AVOIR TUER LA FRANCE .
    Pour donner le pouvoir A BRUXELLES . / BANQUIERS / ELITES
    POURRIS UE . DES PARASITES /PROXENETES .UE .VOLEURS++
    TOUS NOS DIRIGEANTS SONT COMPLICES ET COUPABLES .
    TOUS ADOUBER . UE/ BILDERBERG .
    LES CHAROGNARDS / LES TRAITRES . TOUS .UE
    MACRON LE DERNIER EST LA POUR FINI DE TUER NOTRE FRANCE .VENDRE PAR PETITS BOUTS .Bijoux de famille
    STOP LES ACTIONNAIRES DES ENTREPRISES MULTINATIONALES
    DESTRUCTION DE NOTRE FRANCE . C’EST EUX .
    NOTRE FRANCE LIBRE . AU SERVICE DE DIRIGEANTS UE .
    DES POURRIS DU POGNON DE DINGUE . DES SUPERS VOLEURS ./

  2. Bluesun dit :

    Sarkozy dit que Macron, c’est lui en mieux…

    Hollande à sorti Macron de sa boîte à outils, en disant que l’on verrait le fruit de son travail après son mandat.

    Macron, à part savoir qu’il voulait étrangler le peuple, dit ne rien savoir.

    Les constat est que : Les paroles d’or, sont souvent suivies d’actes de plomb.

    Tous ces politiques à la noix, depuis des décennies, nous parlent de démocratie, alors que depuis autant de temps, tous ont fait glisser le peuple, vers la dictature.

    En effet, pour être en démocratie, il faut avoir une souveraineté.
    Peuple noyé dans le tout “EUROPE-MONDIALISATION”, fait qu’il n’a plus de démocratie.

    Et si pas de démocratie pour faire que le peuple s’exprime, c’est la DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE, qui s’exprime pour , ou contre le peuple (plutôt contre dans le cas Macron).
    Mais en aucun cas, le peuple ne donnera de sa voix par référendum. (concernant les autres élections, poudre de perlimpinpin).

    C’est une bonne idée d’avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui.
    Giscard

    La souveraineté, est la condition de la démocratie, et de la République réunies ne semble pas compatible avec la dictature de la pensée unique voulue par l’Europe-mondialisation.

    Si pas de référendum, pas de démocratie.

    Et si depuis le 1er janvier 2017, nous n’avons plus de République…

    Nous ne sommes plus que des RIENS.
    Et la France telle que nous l’avons toujours connue, n’existe plus.

    Heureusement que le grain de sable jaune est arrivé.

  3. amazonia dit :

    ETAT MACRONESQUE . SUITE BENALLA ?
    LE 2 POIDS / 2 MESURES ?
    D’un côté un boxeur qui tape sur un robocop avec armes
    et bouclier de défense
    D’un autre côté = un mercenaire de double nationalité
    super BENALLA = qui casse la gueule et tape sur des gens
    civils sans ARMES . ? BENALLA . LUI part en voyage dans plusieurs pays D’AFRIQUE .
    LE BOXEUR ? LUI ? DIRECT PRISON ?
    LE BOXEUR ? LUI ? ZERO PASSEPORT
    LE BOXEUR ? LUI ? ZERO VOYAGE .
    LE SUPER MERCENAIRE BENALLA .LUI OBTIENS EN PLUS
    UN PERMIS POUR ETRE CHEF D’ENTREPRISE DE SECURITE
    D’AGENCE PRIVE . LES BEAUX PRIVILEGES ?
    ETRE UN MERCENAIRE D’ETAT ? avec passeports ++++
    UN HOMME A TOUT FAIRE ? UN VRAI COUTEAU SUISSE ./
    PRENDRE LES FRANCAIS POUR DES CONS ? STOP .
    Sous MITTERRAND LE CHEF DES GRENOUILLARDS en eau trouble = son fils en action = PAPA MA DIT .
    Sous MACRON =BENALLA = MACRON ma dit ?
    joyeux bordel a L’ELYSEE pour le TETARD PAS FINI .MACRON
    LE SENAT DOIT FAIRE LA LUMIERE SUR LES INFILTRATIONS
    DE GUS COMME BENALLA DOUBLE NATIONALITE
    A L’ELYSEE ?
    la personne qui s’occupe de LA COM /PUB DE MACRON ?
    ETRE FRANCAISE DEPUIS 2016 ? donne droit a un poste
    a L’ELYSEE ? FRANCO /AFRICAINE .
    SAGA AFRICA du nord et sud !!!! ELYSEE EN INFILTRATION./

Laisser un commentaire sur amazonia