Acte XI : halte à la mascarade du grand débat !

Rédigé par notre équipe le 26 janvier 2019.

Les Français sont une nouvelle fois dans la rue. Onzième samedi d’affilée pour crier un grand NON à un Gouvernement qui les prend pour des pignoufs, des « riens » qui ne comprennent pas que le grand débat n’est qu’un fake. Après les one man show présidentiels, place donc aux ministres et à des débats arrangés ou à de simples farces grotesques. Le temps d’antenne accordé aux gilets jaunes doit être ramené à la portion congrue et tant pis si rien de ce qui est visible dans la petite lucarne ne reflète vraiment la réalité.  

Le grand débat a-t-il été lancé ? A voir les gilets jaunes qui défilent une fois encore partout en France, il semble que la réponse est négative. Les Français ne renoncent toujours pas à se faire entendre d’un pouvoir qui a sorti l’arme de la parlote pour les étouffer sous un flot de paroles et de mensonges. Le site officiel revendique plus de 1 000 débats. C’est énorme et surtout invérifiable. Et comme par magie, le Premier ministre a choisi un débat qui se tenait à Sartrouville pour refaire une apparition. Complètement sourd aux revendications des Français, Edouard Philippe a petit à petit disparu des écrans pour laisser un grand vide remplacé par un autre vide présidentiel celui-là…

Pseudo débats – la voie/x de la France est dans la rue

A l’image d’un Macron qui a cadenassé ses sorties où le débat n’a eu pas son mot à dire, Philippe nous a gratifié d’une venue à Sartrouville qui n’était pas due au hasard. S’il affirme qu’il a voulu venir à ce débat, c’est uniquement parce qu’il était organisé par des individus siglés En Marche et sous le patronage officieux de la députée Yaël Braun-Pivet. Un nom au parfum de scandale puisque c’est elle qui a empêché l’Assemblée nationale de mener une enquête digne de ce nom dans l’affaire Benalla-Macron. Le général Philippe se rend donc à la bataille dans la garnison du lieutenant Braun-Pivet. Autant dire que la guerre des idées annoncée n’a pas eu lieu.

Philippe a déroulé son discours et a rappelé que les paroles d’hier n’avaient aucune valeur aujourd’hui. L’homme se disait intéressé par le principe du RIC il y a quelques semaines. Devant ses sympathisants (c’est le terme qui colle le mieux à la plupart des personnes présentes), il affirme avec force : «  Si je devais le dire en une formule, je dirais que le RIC, ça me hérisse  ». Le citoyen ne doit pas avoir son mot à dire en dehors d’élections manipulées par le système. Imaginez-vous ! Le programme mortifère des Macron’s boys pourrait être remis revu et corrigé ! Outrage à sa majesté Jupiter !

L’ISF ? Contrairement à sa collègue Schiappa, Philippe n’a pas souhaité se prendre une volée de bois vert et a temporisé en bon politicard qu’il est. Il sera bien le temps de faire le bilan dans… deux ans. Entre cette réponse, celle de Schiappa qui traite les Français de fainéants et un Macron qui ne veut pas revenir sur une décision qui lui a été commandée par ses marionnettistes, l’ISF ne fera pas son retour.

En fait, les deux principales revendications des gilets jaunes sont balayées par le Gouvernement. Le débat commence sur d’excellentes bases ! Même Chantal Jouanno qui a eu la décence de quitter ce cirque pour avoir l’indécence de gagner autant à ne pas faire grand-chose explique que « le grand débat est faussé ». Jouanno n’a même pas besoin d’évoquer les sorties surfaites de l’exécutif. Elle rappelle : « Nous n’avions pas voulu que le grand débat se résume à un questionnaire sur quatre thèmes, nous avions dit (au gouvernement) ‘Aujourd’hui le grand débat se limite pour vous à la possibilité de ne débattre que des quatre thèmes et de ne répondre qu’aux questions qui sont posées par le gouvernement’, ce n’est pas ça un grand débat ». C’est quoi alors ? « Une opération de communication ». Tout se recoupe. La France entière sait de quoi il en retourne et c’est pour cela que l’Acte XII aura lieu. Dans la rue jusqu’à un vrai changement ! Vive la France !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    GRAND DEBAT ? NON . GRANDE FUMISTERIE .
    EN MARCHE . En campagne électorale pour UE .
    MACRON ET SES SINISTRES FONT LEUR CIRQUE . BARNUM .
    En MACRONIE ; après la loterie du patrimoine de Stéphane BERN .
    NOUVELLE LOTERIE pour GILETS JAUNES .
    Gestapo CASTANER .EN MARCHE .
    LOTERIE pour les gueules casser
    LOTERIE pour les borgnes
    LOTERIE pour les mâchoires broyer +++
    MANIFS = action et ordre de CASTANER .DEMISSION . ((SCANDALEUX . ))
    AGIR CONTRE LE PEUPLE DE FRANCE .
    ZERO DEBAT . ETRE JUGE ET PARTI . HORS LA LOI . STOP .

  2. Bluesun dit :

    Gilets jaunes, acte XI……
    DES RIENS, QUI NE VOIENT PLUS RIEN !!!!!

    Gouvernement qui sort l’arme de la parlote, “en même temps” que les policiers ont l’ordre de sortir l’arme qui rend aveugle.

    Macron parle dans le vide, puisqu’il a dit qu’il ne lâcherait rien, aux riens.

    Les sans dents sont dans la rue, et le gouvernement s’occupe à en faire des sans yeux.

    Histoire sans doute de faire que les sans dents, ne voient plus leur souffrance, “une âme charitable en somme le jeunot”.

    Sa façon à lui de gouverner sa finance.

Laisser un commentaire