La France prête à se brouiller avec l’Allemagne pour assouvir sa russophobie ?

Rédigé par notre équipe le 08 février 2019.

Derrière les sourires et les embrassades, la relation franco-allemande n’est pas si bonne que la presse d’Etat est sommée de l’affirmer. Paris et Berlin ont des visions et des intérêts différents qui peuvent aller jusqu’au clash. C’est le cas autour du projet de gazoduc Nord Stream 2. Un gazoduc long de 1 200 kilomètres qui doit envoyer directement du gaz russe à l’Allemagne en passant sous la mer Baltique. L’idée est fructueuse pour les deux pays, mais Macron fait tout en coulisse pour que le projet avorte. Le président français est le genre de partenaire dont on se passerait bien.  

Angela Merkel a vu défiler les présidents français un à un. Chirac, Sarkozy, Hollande et désormais Macron. La retraite bientôt venue, elle aura le temps de rédiger ses mémoires et de donner ses impressions sur chacun d’eux. Et si elle ne manie pas la langue de bois, le plus habillé pour l’hiver pourrait bien être Emmanuel Macron. En effet, sous ses apparences de type avenant, toujours le sourire aux lèvres et à la tape dans le dos facile, se cache un roquet qui ne supporte pas qu’il se passe quelque chose en son absence. Macron veut être au centre de tout et désigner l’ennemi, seul, en fonction de ses lubies et des intérêts de l’oligarchie qui l’a érigé au pouvoir.

Quand Macron s’ingère dans les affaires russo-allemandes

Alors quand l’Allemagne s’entend avec la Russie pour un projet ambitieux de gazoduc, le président français voit rouge. Berlin et Moscou se sont mis d’accord pour la construction d’un gazoduc partant de la région de Saint-Pétersbourg avec pout point d’arrivée la côte nord de l’Allemagne. Un trajet à 100 % sous la mer qui longe les eaux territoriales de plusieurs pays historiquement très hostiles à la Russie (les pays Baltes en tête). Peu importe, le projet est légal, financé (près de dix milliards d’euros) et construit à hauteur de 400 kilomètres. Gazprom fournit le gaz, conduit et finance les travaux à hauteur de 50 % tandis que cinq compagnies européennes s’offrent chacune 10 % d’un gâteau qui doit voir 11 % du gaz consommé en Europe traverser la mer Baltique.

 

Tout est donc parfaitement sur les rails, mais le capricieux Macron rêve de faire capoter le projet. Ses cris d’orfraie n’ont aucun effet mis à part d’agacer une Allemagne qui s’est déjà montrée bien patiente avec lui. La preuve, Merkel a signé la Traité d’Aix-La-Chapelle. Ah, mais c’est un mauvais exemple, car ce texte une soumission de la France à l’Allemagne. Cette fois-ci, en plus d’être un peu pénible, Macron tente carrément de mettre des bâtons dans les roues de Merkel non pas parce que ce projet ferait de l’Allemagne le centre névralgique du gaz en Europe, mais parce qu’il fait aussi le jeu de la Russie.

 

Avec Nord Stream 2, plus d’intermédiaire ukrainien qui pille le gaz tout en se gavant de redevance de transit. C’est ainsi moins de conflits potentiels et donc moins d’occasions de lancer des sanctions contre un pays qui sert d’ennemi de l’extérieur. Un rôle joué par la Russie à la perfection qui permet à des incompétents notoires comme Hollande et Macron de jouer au petit général en chef. Il faut quand même que la russophobie soit sacrément ancrée dans l’esprit des élites pour qu’elles en viennent à utiliser Bruxelles pour tenter de faire passer une révision de la directive gazière qui aurait pour effet de mettre un terme presque certain au projet.

 

Ça se tire dans les pattes à Bruxelles, mais officiellement tout va bien. L’ennemi est ailleurs, voire à Rome. Berlin doit rester le partenaire adoré coûte que coûte malgré les coups bas. Cette affaire est typique de la Macronie. Les combats les plus importants se font loin des regards. Pas de déclarations tonitruantes, juste la volonté de tuer politiquement pour de mauvaises raisons. Une stratégie qui finira d’achever un Macron isolé sur la scène européenne. La liste des pays qui le haïsse est déjà impressionnante et il fait tout pour l’allonger. Encore un peu et on pourrait le croire masochiste !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. zelectron dit :

    Macron le multi-névrosé ne peut produire que des résonnements abscons !

  2. amazonia dit :

    ERDOGAN ? Lorsqu’il fait campagne en FRANCE ?
    Meeting a Strasbourg ! cela ne dérange pas les TRAITRES .
    Mais un ITALIEN qui viens pour parler a des Gilets Jaunes ?
    DERANGE ????
    ETRE SERVITEUR UE BILDERBERG ?
    OU ETRE LIBRE ? CHOIX DES PEUPLES EUROPEENS .
    LA MERKERELLE ET SON MACRON . LARBINS MONDIALISTES./
    CHOIX ?
    STOP MACRON .STOP MERKEL EQUARISSEURS DE PEUPLES .

  3. Telesinski dit :

    Je suis très déçu par votre article. Sous prétexte de combattre la Macronie vous vous mêlez dans des affaires des autres pays européens qui né demandent qu’à sortir de la dépendance et domination l’allemande et russe. Vous avez bien remarqué pourtant qu’il y a d’autres pays qui sont contre et surtout du projet norvégien pour faire un autre gazoduc. Projet nord stream 2 divise et coupe les pays d’Europe centrale, en tout c’est 10 pays qui sont concernés et je suis sûr que la macro nie s’en fout complètement de c’est pays comme vous-même.
    Ma déception er si grande que j’arrête mon abonnement.

    • Verdict dit :

      C’est votre commentaire qui est décevant Telesinski. A le lire, il me parait évident que vous ne comprenez rien à la situation et à l’article que vous critiquez. D’autres pays sont contre ce projet mais seule la France l’est par principe. Si le même projet était porté par la très démocratique Biélorussie, Macron n’aurait fait aucune objection… Le seul pays que vous citez est la Norvège. Ça tombe mal puisque si ce pays est contre c’est parce qu’il voudrait bien exporter plus d’hydrocarbures en Europe. Personne n’aime la concurrence quand on peut s’en passer… Il est évident que l’article ne vise pas à faire la liste de tous les pays contre Nord Stream 2 (avec leurs justifications). Il prouve juste par A + B qu’avec un Macron au pouvoir, aucune normalisation avec la Russie n’est possible.Dommage que cette précision ne soit jamais lue par vous. Bon vent et belles lectures dans la pravda macronienne. Il y a l’embarras du choix pour les titres… Le Figaro, Le Monde, Libération…

  4. amazonia dit :

    LA FRANCE ? LA GUERRE ? ET LES FAUX Q .
    LA FRANCE COMPLICE DANS LA GUERRE EN SYRIE ? OUI
    POURQUOI ? POUR LE PASSAGE EN FORCE DU PIPELINE GAZ
    DU QATAR qui veut passer en SYRIE .BACHAR dit NON .
    ALORS . USA /UE / LES FAUX Q .TOUS SONT EN ACCORD
    POUR COUVRIR LE QATAR . ((LA GUERRE c’est EUX ))
    la guerre DU GAZ . SCANDALEUX . OUI .
    NOUS SOMMES EN EUROPE ?
    LA RUSSIE AUSSI même continent !
    alors que nous avons plus de points en commun avec
    LA GRANDE RUSSIE (VOIR HISTOIRE .)
    que de faire des accords avec des BARBARESQUES .
    CHOIX DE NOS DIRIGEANTS =complices de L’ISLAM des ténèbres
    TRISTE REALITE .
    STOP PETROLE ET GAZ DE L’ISLAM . en infiltration
    pour nous détruire .LES NAIFS ?

Laisser un commentaire