Coup d’Etat : la Macronie joue à se/nous faire peur

Rédigé par notre équipe le 16 février 2019.

Alors que l’acte XIV se prépare, la Macronie en appelle à une stratégie qui n’est pas totalement nouvelle. Elle consiste à donner plus de poids à une déclaration et à son auteur qu’ils n’en ont réellement. Ainsi, Christophe Chalençon, une des figures bien connues du mouvement des gilets jaunes est directement promu général putschiste par une Macronie qui ne sait plus quoi caricaturer pour faire passer les Français en colère pour d’abominables sympathisants d’extrême droite, la vraie.

Les gilets jaunes peuvent-ils mettre un terme à l’horripilante expérience macronienne ? La réponse casquée et judiciaire pratiquée avec brutalité depuis trois mois laissent penser que non. A en croire les chiffres du ministère de l’Intérieur, les gilets jaunes ne sont pas en mesure de prendre le pouvoir car il y aura bientôt deux flics pour un manifestant… Les pseudos séditieux ne réussiront pas leur coup malgré l’appel de Macron à venir le chercher ! Alors que penser d’un seul individu dont les déclarations à la télévision italienne (arrachées en fin d’interview et filmées à la renverse) provoque une hystérie du pouvoir ?

Castaner, un rancunier aux desseins malsains ?

Quand on parle d’hystérie, notre cher ministre de l’Intérieur n’est jamais bien loin. Prompt à dénoncer tout le monde et en premier lieu ceux qui le critiquent, Christophe Castaner dénonce sur Twitter « un coup d’Etat militaire » en pleine préparation. Un coup de force qui aurait pour leader Christophe Chalençon. Pourquoi une nouvelle sortie du ministre ? Parce que comme toute la Macronie, il attend les déclarations impatiemment des différentes figures de proue des gilets jaunes et qu’il a fini par tomber sur l’interview de Chalençon à une chaîne italienne.

A la fin de cette interview, au lieu d’éteindre sa caméra, la journaliste capte les propos suivants : « Je sais que je risque beaucoup. Je peux me prendre une balle dans la tête à n’importe quel moment. Mais j’irai au bout de mes convictions, parce que s’ils me mettent une balle dans la tête, Macron il sera passé à la guillotine (…) On est arrivé à un tel point de confrontation, que s’ils m’abattent, il est mort aussi. Parce que le peuple il rentre dans l’Elysée et il démonte tout (…) On est plusieurs comme ça. S’ils en touchent un, on a des paramilitaires qui sont prêts à intervenir parce qu’ils veulent aussi faire tomber le pouvoir ».

Et voilà, la machine macronienne est (re)lancée. Un gilet jaune dit juste en des termes très directs que la mort d’un des leurs pourrait déboucher sur une véritable insurrection et Castaner en conclut à un coup d’Etat militaire en préparation… Ou les raccourcis faciles d’un ministre qui passe son temps à porter plainte contre les leaders des gilets jaunes et qui continue de peiner face à quelques centaines de black blocks pourtant connus des services… Castaner a ses priorités à lui et use et abuse des réseaux sociaux. C’est ça aussi le nouveau monde. Pas de résultat, des compromissions avec la démocratie, mais des milliers de tweets…

Faut-il rappeler que Chalençon n’a aucun pouvoir à part celui de faire enrager Castaner en posant en photo  avec le Vice-ministre italien? C’est ça aussi l’ouverture des frontières. On voit des ministres étrangers que l’on insulte venir vous narguer… C’est Chalençon qui doit payer la note et les gilets jaunes sont revêtus de force du costume de « séditieux ». Et pour bien faire comprendre le message aux Français, les forces de l’ordre vont recevoir l’ordre de serrer de bien près les manifestants lors de l’acte XIV avec toutes les tentions que cela crée. On peut aussi parier que leur inefficacité à arrêter les blac blocks. Pas besoin d’être devin, il suffit de regarder dans le rétroviseur.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    MACRONIE . BARNUM de la clique ! RIDICULE
    QUI PROGRAMME /ORCHESTRE . CONTRE LE PEUPLE FRANCAIS
    Après la loterie du PATRIMOINE ?
    urgent = LOTERIE DES GUEULES CASSER (( le retour ))
    CASTANER . TIR A VUE . SUR LE PEUPLE . STOP .
    LES VRAIS CASSEURS TOUJOURS LIBRES . CQFD .
    MACRON et ses sinistres serviteurs = TOUS en route
    pour la campagne élections UE .
    DEBAT ? Point zéro = ENFUMAGE . 100%
    MEDIAS ? comme de coutume
    RIEN ENTENDRE /RIEN VOIR / RIEN DIRE ?
    SERVITEURS DU POUVOIR . du pognon de dingue
    des privilèges / les profiteurs / proxénètes de nos IMPOTS./

  2. Bluesun dit :

    Entendu aux infos que les blac blocks arrivent vers 17h (donc ils savent, et les connaissent) “en même temps”, depuis les années 1980 que la France est en manifs parce que plus ça va, moins ça va, forcément que blac blocks, n’ont pas attendu le mouvement gilets jaunes pour tout casser, piller, ou brûler.

    Mais 2018-2019, c’est le mouvement gilets jaunes qui dérange alors bizarrement alors que les policiers fabriquent des borgnes, des mutilés, des handicapés, c’est l’Etat qui retrouve la vue, mais reste sourd.
    Macron est l’élu, mais pas encore doté du pouvoir d’effectuer des miracles.

    Ou alors si Jésus redonnait la vie, il semblerait que la vie des gilets jaunes, donc du peuple se perd.

    Gain de temps dans le grand blabla, qui ne mène à rien, sinon aux européennes….

    En attendant Macron ne cesse de ratisser. Mais que peut-on ratisser dans l’eau d’un barrage monté “sans aucun état d’âme” ?

    Lien de la vidéo du Maire de Souillac sur les abus de Macron en terme de présidence :

    https://www.facebook.com/revolrene/videos/2342336659124408/

  3. amazonia dit :

    Franklin . D. Roosevelt a dit =
    (( En politique rien n’arrive par hasard ))
    Donc ! ALAIN FINDKIELKRAUT ? seul dans la rue ! se fait insulter ? PAR qui ? FACE A QUI ?
    de faux Gilets Jaunes ?
    VRAIS CAMELEONS /MERCENAIRES payer pour !
    des hommes de mains de QUI ? (( une idée ? ))
    CASTANER ? ou autres ? A QUI PROFITE LE BORDEL ?
    Mettre en accusation les Gilets Jaunes ?
    100 % BORDEL D’ETAT = programmé /orchestré !
    pour nuire au peuple et faire porter le chapeau
    sur les GILETS JAUNES . SCANDALEUX .
    MACRON et ses sinistres TOUS EN CAMPAGNE ELECTORALE
    POUR UE /DICTATURE . DANGER . OUI .
    MEDIAS ? Comme de coutume ++++

  4. Bluesun dit :

    Exact cette sortie d’ Alain Findkielkraut sent la manipulation à plein nez.
    Que fait-il debout bras ballants sur un bout de trottoir, alors que les gilets jaunes crient leur désespoir, pour cause de survie sans espoir ?

    Hitler et toute sa panoplie d’horreurs ne fonctionnent plus, il faut donc aller sur le terrain vidéo au poing, prête pour provoquer, puis manipuler via l’image et le son ?

    (Hitler et la guerre, ne se résume tout de même pas qu’aux juifs?
    La guerre = 20 millions de morts, les juifs 6 millions pourquoi alors toujours agiter le chiffon rouge de la peur à chaque élection que sur Hitler et les juifs ?)

    Ridicule mise en scène, quand la volonté en est au détournement du pourquoi du mouvement gilets jaunes.

    L’essoufflement tant attendu du mouvement gilets jaunes n’arrive pas.
    Les tirs à vue ne provoquent pas ledit essoufflement mais au contraire l’intensifie, la multiplication des handicapés pour cause de flash bal ne fonctionne pas non plus.
    Les foulards rouges ne crèvent pas assez de faim pour revenir chaque semaine dans le froid sur le terrain des sans dents. Le “grand débat” qui n’arrive pas à noyer le poisson dans l’eau du grand barrage, fait forcément un grand plouf, pour cause “lui” d’essoufflement.

    Ne reste plus qu’à ressortir la provocation contre les juifs.

    Guerre contre la faim, contre une guerre que l’on ressort d’outre tombe à l’approche de chaque élections.
    A défaut de pouvoir tuer le mouvement gilets jaunes qui dérange, parce que le jeunot novice ne veut rien lâcher.

    Rien lâcher, contre “lyncher”, mais en rien écouter la souffrance d’un peuple, déjà sans dents.

    Telle une mayonnaise faire monter la haine, semer la provocation, puis en attendre chaque semaines les retombées. C’est comme faire du bruit pour ne pas sentir l’odeur de mélasse répandue inlassablement depuis des mois.
    Sans oublier la ponte dans la foulée d’autres taxes.

    Le feu de la misère doit être entretenu, et “en même temps”, il faudrait que le mouvement gilets jaunes s’essouffle……

    Rien n’y fait, malgré le mal que se donnent journaleux et politiques pour faire que le peuple se retourne contre le mouvement gilets jaunes.
    Mais quand on fabrique plus de sans espoirs, de pauvres, que de gens aisés, c’est forcément l’union des sans dents qui se fait voir et entendre.

    Revendication principale : MACRON DÉMISSION.

    La pire défaite en tout, c’est d’oublier, et surtout ce qui vous a fait crever.
    Il ne faut surtout pas que le mouvement gilets jaunes s’arrête. Ne rien lâcher non plus.

    Tout à fait autre chose, “une remarque” : puisqu’à chaque fois, c’est Hitler, la guerre, les juifs ; que l’on ressort du cercueil :

    Un truc bizarre quand même, après guerre ; faire de la délation était devenue une horreur.
    A présent, on incite le peuple à faire de la délation en tout, bien évidemment pour le bien ou de la planète, le bien contre le travail au noir, le bien du voisin etc…etc….

Laisser un commentaire