Greta Thunberg : quand la lutte environnementale tourne au cirque

Rédigé par notre équipe le 23 février 2019.

Ce Gouvernement prouve depuis dix-huit mois son désintérêt profond pour tout ce qui touche à la préservation du climat. Les « Make our planet great again » et autres simagrées n’étaient que des coups de comm’ sortis du chapeau d’ « Isma » Emelien. La politique environnementale de Macron est catastrophique avec toute une série d’objectifs clamés avec force qui ne sont pas ou ne seront pas respectés. La politique macronienne ne vise qu’au symbole alors pourquoi ne pas tomber toujours plus bas dans la bouffonnerie et inviter une suédoise de 16 ans pour sauver la planète entre deux selfies ?

« Cher Monsieur Macron, vous devez agir maintenant et pas simplement dire que vous allez agir. Si vous continuez à faire comme si de rien n’était, vous allez échouer. Et si vous échouez, vous allez être perçu comme l’un des pires méchants de l’histoire de l’humanité ». Eh hop ! Une vidéo postée qui débouche quelques jours plus tard sur une rencontre avec Macron en personne et son piteux ministre de la Transition écologique François de Rugy. Les gilets jaunes n’ont pas la recette pour avoir le droit de parler au président. Une adolescente suédoise de 16 ans, oui !

Quand la planète et les Français sont moqués par Macron 

C’est ainsi que l’exécutif nous a gratifié d’un nouveau sketch international mettant en scène les deux gusses cités et une petite poignée de lycéens venus de Belgique, d’Allemagne et de Suède donc. La rencontre a eu lieu ce vendredi à 18 heures au Palais de l’Elysée. Et pour bien montrer que Macron est un type génial, le servile de Rugy a bien tenu à préciser que le président français était le premier dirigeant européen rencontrée par l’ado militante… Super, mais au fond qu’est-ce que ça change ? Rien évidemment ! Macron fait encore et toujours dans la comm’ et quoi de mieux que cette lycéenne venue du froid pour attirer les caméras de télévision ?

Greta Thunberg n’est qu’une création médiatique chargée de donner le change sur une question qui au fond n’intéresse pas les politiques. Les taxes carbones et autres escroqueries de ce genre ont montré qu’elles n’étaient là que pour remplir les poches d’un Etat désireux de redistribuer aux plus riches… Comment croire qu’en séchant les cours tous les vendredis pour aller gémir devant le Parlement suédois, on devient une égérie mondiale de la cause climatique ? Pure construction médiatico-politique, Thunberg sillonne désormais les COP et les forums (de Davos) pour affirmer que ce ne sont pas les politiques aux manettes qui vont changer la donne mais des adolescents…

Il faut faire semblant d’y croire alors buvons les paroles de notre cher ministre. « Je comprends cette impatience, je souhaite qu’on puisse vraiment déclarer cette mobilisation générale. Le président de la République d’ailleurs a dit aux jeunes : « Finalement, c’est la première fois dans notre histoire que nous devons avoir cette mobilisation alors que nous sommes en temps de paix. Habituellement quand on parle de mobilisation générale, c’est pour faire la guerre » ». C’est beau, mais c’est faux ou alors le général Macron carton-pâte ne sait pas bien mobiliser ses armées.

Et pour cause, la France est en retard sur tous ses objectifs en matière de lutte contre le réchauffement climatique, contre la pollution et pour la transition énergétique… La France de Macron se classe avant dernier au sein de l’Union européenne. Rien de glorieux, mais les faits et les chiffres sont vite balayées par la communication présidentielle. Alors la petite Greta et ses amis sont contents, ils ont pris le goûter avec le gentil président Macron et peuvent s’en retourner de là où ils viennent. Jolie prestation de cirque ! Et merci à tous !