Acte XIX : la mort menace les gilets jaunes

Rédigé par notre équipe le 25 mars 2019.

Castaner et son « patron » peuvent avoir le sourire en ce début de semaine, l’acte XIX des gilets jaunes s’est déroulé dans le calme et il faudra donc attendre encore un peu avant que le ministre de l’Intérieur ne se transforme en fusible. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour que le spécialiste de danses langoureuses au parfum de vodka ne perde sa place. La faute à des policiers qui ont chargé une septuagénaire dont le seul crime était d’être entourée de deux amies sur une place niçoise où la liberté d’expression n’existe plus le samedi. La mort a frôlé cette manifestante pacifique, mais le durcissement du pouvoir promet des scènes plus douloureuses encore.

Après dix-huit samedis de mobilisation, le pouvoir macronien a peut-être enfin trouvé la solution miracle. Afin d’éviter la contestation et les débordements possibles, la solution est simple : interdire les manifestations. Un bel exemple d’un Etat de droit qui piétine la démocratie sous couvert de sauver la République. Ainsi, plusieurs villes à l’image de Paris, Bordeaux et Nice ont défini un périmètre dans lequel il est désormais interdit de s’exprimer et même de penser. Tout est fait pour museler les Français, et ça marche (pour le moment). Car entre la peur de se retrouver entouré de casseurs et de se prendre des coups de matraque de la police, les gilets jaunes commencent à se dire qu’il n’est pas bon de sortir le samedi. Et quand en plus une amende de 135 euros vient les achever…

En Macronie, on achève bien les (retraités) pauvres

En ce lundi 25 mars, Macron est à Paris (pour une fois) en train de s’agenouiller devant le président chinois. A Bruxelles, le chef de l’Etat français joue les gros bras face à la « menace chinoise », mais une fois Xi Jinping en France, on baisse les yeux et on prend des notes sur la manière de mener un peuple à la manière forte. Entre l’ONU et la Chine, la France macronienne a fait son choix et l’épisode niçois de ce samedi est là pour le rappeler. Place Garibaldi, c’est une femme âgée de 72 ans qui a frôlé la mort après avoir subi une charge de CRS lourdement armés. Les images font froid dans le dos et les urgentistes ont déclaré avoir eu « très très peur » pour la vie de la septuagénaire pacifique.

Une charge presque mortelle contre quelques femmes âgées qui avaient osé braver l’interdiction de manifester sur cette place. Car désormais, c’est la manière dont procède le pouvoir. Incapable d’arrêter quelques dizaines de meneurs black block, l’Etat macronien s’en prend aux retraités qui ont encore le doux souvenir de la démocratie en tête. Interdire des rues et places aux manifestants, c’est interdire la liberté d’expression. La chose n’est pas nouvelle, mais elle prend une dimension systématique. A Paris les Champs-Elysées sont désormais interdits, mais si les gilets jaunes ont jusque-là investi les Champs, c’est parce que la place de la Concorde a été bouclée depuis plusieurs mois…

La France se transforme peu à peu en une prison, un pays sous occupation où des territoires entiers sont interdits au peuple. Et pour être bien certain de dissuader le prolo à la chasuble jaune, le pouvoir dresse désormais des amendes de 135 euros. Une nouvelle taxe « gilets jaunes » qui devrait permettre à la Macronie de se remplumer si les gilets jaunes continuent de défier le pouvoir. Mais comme pour tout régime en voie d’autoritarisme, il y a des épisodes qui illustrent sa vraie nature. Ainsi, un couple a été verbalisé samedi pour s’être promené aux abords de l’Arc de Triomphe avec un pull « Oui au Ric »… On se croirait plongés dans un sympathique régime du Moyen-Orient ! Chine, Arabie Saoudite, le choix de modèle est difficile pour notre président, mais à la fin, c’est lui qui gagnera si personne ne trouve rien à redire à cette démocrature en Marche. Le pire est peut-être que ce jeunot insupportable enfonce le clou au lieu de s’excuser et de se retirer couvert de honte. Ainsi, la septuagénaire a eu le droit à une saillie personnelle du président alors qu’elle vient d’échapper à la mort.

« Je souhaite d’abord qu’elle se rétablisse au plus vite et sorte rapidement de l’hôpital, et je souhaite la quiétude à sa famille. Mais pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable. Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse. Quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci ». Tout le mépris macronien et son envie de voir les Français la fermer une bonne fois pour toutes transpirent dans ces propos. Cerise sur le gâteau, un gros mensonge : « cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre ». Elle a sûrement été piétinée et matraquée par une horde de faux flics… Pourtant Benalla n’est plus censé bosser pour le « patron ». Bienvenue en démocrature !

 

 

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    24Hactu ! LE RETOUR ?
    MERCI .
    LIBRE PAROLE /FRANCE LIBRE /
    MACRON et LA CHINE + LE POCHTRON N° 1des ivrognes /UE .
    SCANDALEUX . OUI on emmerde LE FRANCAIS +++
    POUR 2 VERRES DE VINS ? HONTEUX OUI
    ALORS ouvrir les bouteilles de L’ELYSEE ? POUR JUNCKER ?
    ALCOOLO N°1 /UE . STOP DE S FAIRE Emprosé profond .
    GILETS JAUNES + PEUPLE FRANCAIS et peuples EUROPEENS
    URGENT .Tous groupir JUNCKER +MERKEL + MACRON
    LES DIRIGEANTS UE =Equarisseurs de peuples EUROPEENS .
    STOP . VIVE LA FRANCE LIBRE .

  2. Bluesun dit :

    Après le choc, les ????; la colère d’être privée de liberté d’expression….Colère contre la dictature imposée dans un pays dit libre depuis sa libération…..

    Ce matin, un petit tour histoire de voir, si 24hactu par hasard serait de retour à la “vie”….

    Le YESSSSSS, et la joie de la bonne surprise….
    Un cœur qui bat, et c’est la lumière d’un journal qui s’allume…

    Merci 24hactu….un grand bonjour, grand bonjour aussi aux internautes.

    Plaisir de tous vous retrouver….

    C’était bien triste….mais alors que de joie à présent….

    Gros bisous à tout le monde….

    Hé coucou amazonia…!!!!

  3. amazonia dit :

    MACRON toujours en visite DEBAT
    EN VISITE avec des ENFANTS ? Supers selfies !!!
    prochain débat = pourquoi pas en clinique =
    sortie du vagin = des BEBES . ?
    Toujours plus +++la politique le plus tôt possible ./

Laisser un commentaire