Ismaël Emelien : de Benalla au progressisme, il n’y a qu’un pas ?

Rédigé par notre équipe le 29 mars 2019.

Ismaël Emelien : un nom qui aurait dû rester dans l’ombre et que l’affaire Benalla a fait éclater au grand jour. Le conseiller numéro un décrit comme génial dans les hautes sphères de la Macronie est en fait un jeune homme au mieux terne et sans grand intérêt. Le livre qu’il vient de publier sur le progressisme avec un acolyte constitue un exemple parfait d’ouvrage aussi inutile qu’insipide qui dénote la faiblesse intellectuelle de ses auteurs. Une faiblesse qui vaut au moins celle de la justification d’Emelien pour quitter l’Elysée…

Les Français auraient dû le comprendre depuis près de deux années qu’ils subissent le système macronien, le progressisme est l’horizon indépassable vers lequel il faut tendre. Toute personne ne se revendiquant pas de ce concept fourre-tout est alors reléguée du côté du Mal et de la haine. Les leçons de morale sont quotidiennes, mais l’ancien conseiller spécial de Macron a cru bon tout quitter pour l’écrire noir sur blanc dans un livre que personne n’ira acheter et encore moins lire. Personne ? Non, des vaillants journalistes sont allés au bout de cette fumisterie intellectuelle et malgré les accointances idéologiques et politiques avec ses auteurs, le bilan est extrêmement mauvais.

Quand les faits vous rattrapent…

Il y a une carrière après celle de mauvais génie politique. Ismaël Emelien ne l’a toutefois pas encore trouvée, car à la lecture des recensions de l’ouvrage qu’il a co-écrit avec un de ses camarades de l’Elysée, David Amiel, Emelien n’a aucun talent pour la littérature et les idées. Le seul talent connu est celui d’imaginer des petites expressions comme « les premiers de cordées » ou encore « Make our Planet Great Again ». Dans un monde normal, on ne trouve pas de boulot avec si peu à proposer, mais dans le nouveau monde, être un publicitaire de seconde zone suffit à devenir le conseiller spécial de Jupiter. Chance inouïe qu’Emelien a balancé aux orties après avoir senti le besoin d’entamer « une nouvelle étape » de son « engagement politique »…

A peine quelques semaines après avoir rendu son bureau élyséen, Emelien se pavane sur les plateaux de télévision pour promouvoir son ouvrage sur le progressisme… Une bien mauvaise idée, car son livre est visiblement indigeste à lire des journalistes pourtant censés être bienveillants. Un journaliste du Point est semble-t-il allé au bout de cette épreuve contrairement à la rédaction de 24 heures actu qui a privilégié la sauvegarde de sa santé mentale. Comme prévu, le livre d’Emelien est vide (de sens), mais fait le tour de force d’accaparer 170 pages ! Outre les nombreux passages qui laissent songeurs les rares lecteurs de ce machin, le tout laisse « dubitatifs » ceux qui ont eu la patience de parcourir le vide sans tomber ou faire tomber le livre de leurs mains.

Une question revient alors avec insistance. Pourquoi écrire une telle ânerie surtout quand elle vous incite à quitter un poste à l’Elysée très bien rémunéré avec tous les avantages induits ? Tout le monde connaît la réponse et même Patrick Cohen, est parvenu à poser des questions qui ont mis à mal le soi-disant génial Emelien. Lorsque le journaliste de « gôche » et très progressiste demande à l’ex-conseiller de Jupiter pourquoi avoir publier deux vidéo sur Twitter pour défendre Alexandre Benalla via des comptes anonymes, son interlocuteur répond « Bah vous savez sur Twitter c’est un peu la règle… ». S’enchaînent alors trois minutes d’échanges pendant lesquelles Emelien s’enfonce de plus en plus et ne trouve aucun début de réponse crédible. C’est bien dommage pour celui qui a vu son ex « patron » comparer les posts anonymes sur Internet aux personnes cagoulées dans les manifestations violentes…

Non content de faire diffuser des vidéos anonymement depuis l’Elysée, Emelien a pris des images d’une vidéo de surveillance policière dont l’obtention et la diffusion sont illégales tandis que l’autre n’est qu’une fake news puisque l’homme qui jette des chaises sur les policiers n’a rien à voir avec le couple interpellé illégalement (là aussi) et de manière très musclée par Benalla. Ça fait quand même tâche pour le pseudo gendre idéal qu’est censé être Ismaël Emelien. Un homme auquel la justice s’intéresse forcément et qui a quitté précipitamment son cocon élyséen pour ne pas éclabousser un peu plus son « patron » le jour de sa chute. Tentative déjà à moitié ratée, car à faire la promotion de son ouvrage, Emelien s’expose à des questions et à un résumé des faits dont son intégrité ne ressort pas indemne. Cette séquence permettra au moins à ceux qui en doutaient encore qu’au royaume des fakes news, l’Elysée est roi.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    LES MACRONISTES
    Des jeunes loups qui bouffent la FRANCE .
    Des parasites de tout poils /problème ce sont des Blaireaux .
    FACE A DES GILETS JAUNES ?
    DU TRAVAIL ? A MOINS DE 1000/1500 EUROS ?
    Donner le même salaire a des blanc bec =EN MARCHE .
    Jouisseurs du pognon des travailleurs esclaves OUI .
    ESCLAVES ECONOMIQUES = fabrication=UE .
    STOP LE CIRQUE /DEBATS = enfumage 100%
    Cela va mal finir !
    ON CE MOQUE ? Entre bon et con ?
    MACRON . C’EST LA FIN . Petite graine de DICTATOR .

  2. blackcorbac dit :

    Bon ! ! vous n’avez pas lu le livre…..
    Mais quand même une de vos connaissance l’a lu?.?
    Alors pourquoi ne pas nous donner un paragraphe à lire .?.?.

Laisser un commentaire