Wauquiez démissionne et arrête peut-être le « bullshit »

Rédigé par notre équipe le 04 juin 2019.

Depuis dimanche soir, c’est l’effervescence dans le petit monde politique français. A y regarder de plus près, ça pétille surtout dans la PME appelée Les Républicains. Une boîte qui faisait il n’y a pas si longtemps la pluie et le beau temps avec son compagnon PS, mais qui vole de catastrophe électorale en échec cinglant depuis la mise à l’écart médiatico-judiciaire de François Fillon. Si ça remue encore un peu chez LR, c’est parce que leur président Laurent Wauquiez a finalement rendu son tablier. Deux ans de présidence pour ne rien faire et arriver à une humiliation aux européennes. Il était temps de partir, mais pour repartir sur quelles bases ?

La recomposition de l’échiquier politique se poursuit encore un peu plus avec l’annonce, dimanche soir, du « retrait » de Laurent Wauquiez de la présidence des Républicains. Un poste qu’il croyait être la garantie d’un brillant avenir national, mais celui qui n’est que président de région s’est retrouvé bien démuni face à une Macronie dont il n’avait jamais osé rêver. Deux années à s’écraser devant Macron et à lui rendre service en flinguant le Rassemblement national à chaque fois qu’il prenait la parole. Laurent Wauquiez ou le sparring partner idéal d’un président Macron qui devra compter sur la mise en orbite d’un politicard aussi médiocre pour continuer tranquillement son chemin.

Un départ mérité pour mieux revenir ?

Car avec le départ de Wauquiez, Macron perd un allié de fait qui a permis le siphonage des voix de droite avec pour résultat une déculottée aux européennes. Macron a envahi la gauche avant de faire main basse sur la droite et si cette dernière souhaite éviter de justesse un sort comparable à celui du PS, le départ de Wauquiez, le bullshiteur en chef, est un élément indispensable. Incapable d’avoir une ligne politique claire, toujours aussi peu enthousiaste à défendre les Français au-delà des mots, le parti Les Républicains est une grande coquille vide que convoitent des éléphants nés de la Sarkozie, voire même de temps plus anciens encore.

Wauquiez parti, il ferait bien de ne pas espérer un retour quand les cieux seront plus cléments. Le responsable d’une débâcle ne doit pas partir le temps que les choses s’arrangent avec comme auréole le fait de se présenter comme un responsable qui a assumé l’échec. Un départ sans retour et un nouveau président qui doit donner une direction précise et salutaire autant pour le parti que pour la France. Que faire ? Wauquiez a sa petite idée ! Oui, car à peine parti, l’ex-président parle sans cesse pour prodiguer ses conseils (éclairés ?) à son successeur.

Ainsi, Les Républicains ne doivent pas devenir « un supplétif d’En Marche ». Pas de risque de le devenir, ils le sont déjà en grande partie. LR ne doit pas devenir non plus devenir « un grand parti mou de centre droit », soit en fait ce qu’il a été sous la présidence Wauquiez, ne lui en déplaise. Si LR est aussi misérable aujourd’hui, c’est parce qu’au lieu de participer à un grand rassemblement des droites contre Macron, il ne cesse de cracher à la face du Rassemblement national. Wauquiez ne voulait pas rester dans l’histoire comme celui qui aura tendu la main au RN (pour se sauver des eaux désormais), alors il restera comme un mini-Hollande, incapable d’aller de l’avant pour ne pas sombrer dans le néant.

Celle ou celui qui remportera la présidence de LR aura une bien lourde responsabilité au regard de l’histoire et le nom qui sortira du chapeau permettra très rapidement de changer ou non la suite d’une histoire de plus en plus sombre et éloignée de son passé et des aspirations des Français. La balle est dans le camp des Républicains et il faudra rapidement la prendre (bien) au bond, car dans leur état, ils pourraient être incapables de l’attraper une dernière fois avant de tomber d’inanition.

Déjà une remarque sur cet article

  1. amazonia dit :

    LA FUMISTERIE / L’ENFUMAGE .
    Depuis 40 ans de cirque =gd BARNUM . UE
    Nos trés chers UMPS /EN MARCHE . Pieds gauche et droit !!
    LES CLONES de la politique
    TOUS CEUX qui arrivent PRESIDENTS / 1ER MINISTRES
    et AUTRES . SINISTRES SERVITEURS .
    BILDERBERG les maitres de la super magouilles choisissent
    leurs serviteurs /larbins = UE .
    ALORS . STOP LE CIRQUE . POLITIQUE DES MEDIAS ?
    PEUPLE ? ATTENTION .
    MËME LES PLUS IDIOTS ONT COMPRIS .

Laisser un commentaire